LE DIRECT
Albert de Morcerf et Franz d'Epinay à l'Opéra

Le Carnaval de Rome

29 min
À retrouver dans l'émission

Le vicomte de Morcerf est un individu volage et insouciant, il ne semble pas se rendre compte que, peu à peu, la toile vengeresse d'Edmond Dantès se referme sur lui.

Albert de Morcerf et Franz d'Epinay à l'Opéra
Albert de Morcerf et Franz d'Epinay à l'Opéra Crédits : PHOTO12 - Getty

Que voulez-vous mon cher, vous inspirez une si grande terreur, non seulement au gouvernement pontifical, mais encore aux royaumes voisins, qu'on veut absolument faire un exemple.        
Sindbad le marin à Luigi Vampa

Lors de leur rencontre secrète, Luigi Vampa, un célèbre criminel romain, plaide auprès de Sindbad pour qu'il sauve Pépino, un berger faussement accusé d'appartenir à sa bande. 

Excellence, si vous sauvez Pépino, à l'avenir ça sera plus que du dévouement, ce sera de l'obéissance !"        
Luigi Vampa

Ainsi, Edmond continue à tisser son réseau en lui signalant qu'il le prendra au mot. Ils s'éloignent dans la nuit quand ils entendent Franz, l'ami du vicomte de Morcerf, qui est à sa recherche.
Le même soir, Franz et Albert de Morcerf se retrouvent à l'Opéra où Albert repère une belle femme qui se trouve être une connaissance de son ami, qui lui promet de la lui présenter. Or, sitôt présentée, son attention se tourne vers une autre femme, au côté de laquelle il remarque Sindbad.

Le lendemain, les deux amis sont invités par leur voisin d'hôtel, qui leur propose de fournir la calèche et les places de choix pour observer le carnaval qu'ils désiraient tant. Ce voisin se présente comme le comte de Monte-Cristo, mais l'un et l'autre le reconnaissent immédiatement comme Sindbad le marin. 

Le comte de Monte-Cristo leur propose de venir assister aux exécutions, ce à quoi ils rechignent jusqu'à ce que le comte déclare :

Il n'y a guère dans la vie qu'une préoccupation grave, c'est la mort. Et je prétends que plus on a vu mourir, plus il est facile de mourir. Aussi, à mon avis, la mort est peut-être un supplice, mais elle n'est pas une expiation.

Cette phrase semble s'adresser directement à Morcerf, qui ne relève pas et ne semble guère s'en préoccuper, même lorsque son ami Franz lui fait remarquer plus tard que :

Vous avez certainement noté l'insistance avec laquelle il vous regarde toujours. Je jurerais qu'en vous, il voit quelqu'un d'autre.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......