LE DIRECT
Le comte se dévoilant à Danglars comme étant Edmond Dantès

Le Châtiment (suite)

29 min
À retrouver dans l'émission

Edmond Dantès doute, il ne sait plus ce qu'il doit faire pour être heureux, doit-il pardonner ou punir ?

Le comte se dévoilant à Danglars comme étant Edmond Dantès
Le comte se dévoilant à Danglars comme étant Edmond Dantès Crédits : Gallica/BNF

Arrière mes souvenirs, je regarde mal le passé, je ne puis m'être trompé à ce point. Aurais-je fait fausse route ? Une heure aurait-elle suffi pour me prouver que l'oeuvre de toutes mes espérances était une oeuvre sacrilège ? Je ne veux pas m'habituer à cette idée, elle me rendrait fou. Ah trop d'or, trop de diamant, trop de bonheurs rayonnent aujourd'hui sur les verres de ce miroir où Monte-Cristo regarde Dantès. Riche, retrouve le pauvre, libre, retrouve le prisonnier, ressuscité, retrouve le cadavre.    
Edmond Dantès

Contemplant ses souvenirs, Dantès retourne aux alentours du château d'If pour communier un peu avec le fantôme de l'abbé Faria et trouver une solution à ses tourments.
Monte-Cristo revient ensuite pour réconforter Maximilien Morrel et lui donne rendez-vous sur son île le 5 septembre, lui annonçant qu'il doit finir quelques affaires en Italie.

Pendant ce temps, le baron Danglars, en fuite de ses créanciers, se rend lui aussi en Italie, au siège de la maison Thomson & French pour toucher une somme de 5 à 6 millions que le comte de Monte-Cristo lui avait empruntée.
Il est bien sûr pris dans un piège par Monte-Cristo qui lui fait tendre une embuscade.

Les bandits romains, les vrais... Bah ! Avez cinq millions on se sort toujours d'affaire. Mais, ils ne m'ont pas fouillé... Étrange...    
Danglars

Ils l'affament et lui font payer des prix prohibitifs pour chacun de ses plats, mais ne le frappent jamais. Par avarice, Danglars tente de résister.

Il n'a pas encore cédé, nous lui avons pris 5 millions pour la nourriture et les boissons, mais il tient bon pour les 50 000 francs qui lui restent. Il les défend mais sa résistance faiblit capitaine, il meurt littéralement de faim et de soif. Et par moments, il délire, on dirait que d'affreux cauchemars le visitent et toujours les mêmes, des visions qui semblent le terrifier.    
Pépino, homme de main

Dans ses délires, il voit le fantômes du vieux Dantès, lui-même mort de faim. 

Tu te trompes, je ne suis pas le comte de Monte-Cristo. Je suis celui que vous avez vendu, livré, déshonoré ; je suis celui dont vous avez prostitué la fiancée ; je suis celui sur lequel vous avez marché pour vous hausser jusqu'à la fortune ; je suis celui dont vous avez fait mourir le père de faim, qui vous avait condamné à mourir de faim, et qui cependant vous pardonne, parce qu'il a besoin lui-même d'être pardonné : je suis Edmond Dantès !    
Relevez-vous, dit le comte, vous avez la vie sauve ; pareille fortune n'est pas arrivée à vos deux autres complices : l'un est fou, l'autre est mort ! Gardez les cinquante mille francs qui vous restent, je vous en fais don ; quant à vos cinq millions volés aux hospices, ils leur sont déjà restitués par une main inconnue.

L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......