LE DIRECT
Le comte de Monte-Cristo découvrant un portrait de Mercédès chez le vicomte de Morcerf

Le Déjeuner

29 min
À retrouver dans l'émission

Enfin à Paris ! Après tant d'années et de péripéties, Edmond Dantès arrive enfin sur la scène où il va pouvoir mettre sa vengeance en oeuvre.

Le comte de Monte-Cristo découvrant un portrait de Mercédès chez le vicomte de Morcerf
Le comte de Monte-Cristo découvrant un portrait de Mercédès chez le vicomte de Morcerf Crédits : PHOTO12 - AFP

L'exactitude est la politesse des rois, à ce qu'a prétendu, je crois, un de nos souverains. Mais quelle que soit leur bonne volonté, elle n'est pas toujours celle des voyageurs. Cependant j'espère, mon cher vicomte, que vous excuserez, en faveur de ma bonne volonté, les deux ou trois secondes de retard que je crois avoir mises à paraître au rendez-vous.  
Le comte de Monte-Cristo en arrivant au rendez-vous prévu trois mois plus tôt.

C'est à la bonne société que le comte est immédiatement présenté à son arrivée à Paris : Lucien Debray, secrétaire particulier du ministre de l'Intérieur, Beauchamp, jeune mais influent journaliste plutôt d'opposition, mais aussi au capitaine Morrel, fils de l'armateur pour lequel notre héros travaillait lorsqu'il n'était encore qu'Edmond Dantès.
Le comte les impressionne aussitôt en faisant montre de compétences scientifiques, d'une grande richesse, ainsi que par l'armada de serviteurs diligents qu'il semble avoir à son service. Tant et si bien qu'en partant, Lucien Debray et Beauchamp veulent mener leur enquête sur les origines de cet extraordinaire comte, tandis que ce dernier s’intéresse particulièrement au capitaine Morrel. 

Le vicomte de Morcerf se fait un devoir de présenter son "sauveteur" à ses parents, Fernand, le comte de Morcerf, et Mercédès, la comtesse, sans savoir bien entendu qu'il s'agit plus d'une réunion que d'une présentation. Fernand ne reconnaît bien sûr pas Edmond, qui continue à tenir son rôle, mais ne se départit pas de son amertume :

C'est beaucoup d'honneurs pour moi d'être ainsi, dès le jour de mon arrivée, mis en rapport avec un homme dont le mérite égale la réputation et pour lequel la fortune n'a pas fait d'erreur.

Mais c'est lorsque Mercédès paraît qu'Edmond se trouble, la comtesse semblant en plus le reconnaître. Ne souhaitant pas rester seul à seul avec elle et son fils au départ de Fernand, pris par ses occupations politiques, le comte de Monte-Cristo prend congé à son tour.

Je vous laisse partir uniquement parce que je suis certaine de vous revoir.    
Mercédès

Edmond arrive à ses nouveaux appartements où l'attend un notaire pour qu'il achète une maison à Auteuil, ce qui semble mettre son intendant, Bertuccio, fortement mal à l'aise. Lors de la visite de cette maison, on apprend que, non seulement la maison appartenait au père de la femme de de Villefort, mais aussi qu'un assassinat y a eu lieu et Bertuccio semble en être encore effrayé...

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......