LE DIRECT
Albert de Morcef rencontre Haydée, l'esclave grecque du comte de Monte-Cristo.

Le Pacha de Janina

29 min
À retrouver dans l'émission

Le mariage entre Valentine de Villefort et Franz d'Epinay est annulé. Le comte continue à semer les graines de la discorde chez ses ennemis.

Albert de Morcef rencontre Haydée, l'esclave grecque du comte de Monte-Cristo.
Albert de Morcef rencontre Haydée, l'esclave grecque du comte de Monte-Cristo. Crédits : PHOTO12 - AFP

Ce qui déplaît à mon père, ce n'est point que Mlle de Villefort vous épouse, c'est que Valentine se marie : une union avec tout autre lui eût inspiré le même chagrin. La vieillesse est égoïste, monsieur, et Mlle de Villefort faisait à M. Noirtier une fidèle compagnie que ne pourra plus lui faire Mme la baronne d'Epinay. L'état malheureux dans lequel se trouve mon père fait qu'on lui parle rarement d'affaires sérieuses, que la faiblesse de son esprit ne lui permettrait pas de suivre, et je suis parfaitement convaincu qu'à cette heure, tout en conservant le souvenir que sa petite-fille se marie, M. Noirtier a oublié jusqu'au nom de celui qui va devenir son petit-fils.  
Gérard de Villefort à Franz d'Epinay pour lui expliquer l'opposition de monsieur Noirtier au mariage de sa petite-fille.

Le vieux Noirtier de Villefort, bien que paralysé et muet, a réussi à rendre impossible le mariage de sa petite-fille Valentine avec le baron Franz d'Epinay. Il a révélé qu'il avait, en 1815, tué en duel le père du jeune homme, le général Flavien de Quesnel.

Vous comprenez bien que je ne pouvais pas épouser la petite-fille de l'homme qui avait tué mon père.  
Franz d'Epinay.

De son côté, Albert de Morcerf se montre satisfait d'être supplanté, chez les Danglars, par celui qu'il croit être le prince Andrea Cavalcanti. Il est vrai qu'Albert n'était guère amoureux de la belle Eugénie Danglars, dont le père banquier continue depuis quelques temps de subir de sévères et mystérieux échecs financiers.

Sans doute, je suis engagé, mais de donner ma fille à un homme qui l'aime et non à un homme qui ne l'aime pas. Voyez celui-ci, froid comme un marbre, orgueilleux comme son père ; s'il était riche encore, s'il avait la fortune des Cavalcanti, on passerait par là-dessus. Ma foi, je n'ai pas consulté ma fille ; mais si elle avait bon goût...  
Le baron Danglars.

Enfin, au cours d'une visite chez le comte de Monte-Cristo, Albert a fait la connaissance d'Haydée, la protégée du comte. La jeune fille lui a raconté comment son père, Pacha de Janina, a autrefois été trahi par un officier français dont elle ne semble plus se souvenir le nom et qui s'est emparé de sa fortune. 

Nous entendîmes le Pacha qui criait "que voulez-vous ?!" et une voix de lui répondre : "Le sultan demande ta tête !"

L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......