LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Dantès sur son rocher, Bibliothèque nationale de France

Libre !

29 min
À retrouver dans l'émission

Deux jours après la mort de l'Abbé Faria, Edmond Dantès réussi à s'enfuir. Après 14 ans d'emprisonnement, il va enfin pouvoir mettre sa revanche en oeuvre.

Dantès sur son rocher, Bibliothèque nationale de France
Dantès sur son rocher, Bibliothèque nationale de France Crédits : Paul Gavarni

"J'ai forgé mon âme dans la solitude, m'a dit un jour l'abbé Faria, mais moi, y parviendrais-je ? Ou ne me restera-t-il que la mort ? Non, ce n'est pas la peine d'avoir tant vécu, tant souffert, pour mourir maintenant, non je veux vivre et lutter jusqu'au bout ! Je veux reconquérir ce bonheur qu'on m'a volé ! Avant de mourir, je veux punir mes bourreaux et peut-être aussi, récompenser quelques amis..."

C'est avec cette détermination qu'Edmond, ayant compris que les corps des détenus n'étaient pas enterrés mais sommairement jeté à la mer, décide de prendre la place du corps du défunt abbé. En jetant son corps, l'un des geôliers déclare :

La mer, c'est le cimetière du château d'If !"

Il est sauvé des flots par un navire de contrebandiers qui passait par là. Ce n'est qu'à ce moment qu'il se rend compte que cela fait déjà 14 ans qu'il est enfermé.
Désormais surnommé "le maltais", il continue à travailler pour les contrebandiers qui l'ont sauvés et, coup du sort, très rapidement se présente une occasion d’accoster sur l'île de Monte-Cristo, celle sensée cacher le trésor dont parlait l'abbé Faria. 

Une fois à terre, Edmond simule une chute au moment du départ pour rester seul sur l'île. Très apprécié par l'équipage, le capitaine ira jusqu'à déclarer :

Nous reviendrons te chercher maltais, même s'il faut m'échapper du chateau d'If !" 

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......