LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Bruno Solo

Fou d'histoire, Bruno Solo

52 min
À retrouver dans l'émission

À l'écran ou sur les planches, Bruno Solo a incarné Pierre Mendès France et Napoléon. À la ville, il se passionne pour Garibaldi ou Stefan Zweig. Le comédien remonte le fil de ses souvenirs pour raconter son goût de l'histoire et de sa transmission.

Bruno Solo
Bruno Solo Crédits : Manuel Cohen

Fou d’histoire, c’est donner la parole à ceux et à celles qui ne sont pas historiens, pas historiennes, mais qui aiment l’histoire. Par goût personnel sans doute, pour eux, mais aussi pour les autres, avec la volonté – et le plaisir – de raconter le passé. C’est le cas de Bruno Solo, comédien, auteur, réalisateur. Dans ce plaisir d’histoire, nous pouvons glisser une Caméra Café et La vérité si je mens, mais aussi Alain Decaux, Stefan Zweig, Feydeau, Labiche, Pierre Mendès France ou encore Napoléon. Fou d’histoire, pour réfléchir à la manière de transmettre le goût de l’histoire. Xavier Mauduit

« Le peuple, méprisé, est bientôt méprisable ; estimez-le, il s’élèvera ». C’est en citant le philosophe Alain que Bruno Solo aime soulever les enjeux qui entourent le récit historique. Connu pour ses rôles à la télévision, au cinéma et s’illustrant au théâtre depuis plusieurs années, ce fils d’ouvrier plâtrier et d’une mère au foyer a également développé un intérêt tout particulier pour l’histoire. Ses parents et grands-parents, de sensibilité anarchiste, lui transmettent le goût du passé et c’est un professeur du collège qui lui prouve que l’on peut raconter l’histoire de manière ludique.

J'ai eu la chance d'avoir un professeur d'histoire qui avait la capacité à s'exalter (...) et à nous raconter l'histoire telle qu'il la voyait. J'étais happé. Je peux écouter n'importe quel sujet quand il est magnifiquement raconté. J'écoutais Alain Decaux à la télévision quand j'étais petit. Il avait une carafe d'eau et des diapos qui passaient derrière lui en noir et blanc. Il était sur un bureau un peu austère et je l'écoutais avec fièvre. Bruno Solo

Passionné par la Renaissance, biberonné par les émissions d’Alain Decaux, il marie parfois ses deux intérêts en interprétant Pierre Mendès France ou encore Napoléon sur le petit écran. Pour Bruno Solo, parler d’histoire est une mission de service public, qu’il accomplit à son échelle depuis plusieurs années sur France 5 dans l’émission télévisée La guerre des trônes, la véritable histoire de l’Europe.

Je rêverais de rencontrer Garibaldi. Il est une sorte d'incarnation de tout ce que j'aime. C'est un libérateur, un homme qui, lorsqu'il aurait pu avoir le pouvoir et devenir un grand dictateur, l'a laissé aux autres. Il s'est battu pour des idéaux en Italie, en France, en Amérique du Sud. Il a aussi été mercenaire. C'est un personnage plein de contradictions. J'aime la complexité, la part d'ombre et de lumière des personnages. Il est peut-être le dernier grand héros moderne. Bruno Solo

Comment l’histoire s’invite-t-elle dans une vie ? Comment transmettre le goût de l’histoire ? À quel moment une histoire individuelle fait-elle écho aux évènements collectifs ?

Nous avons posé ces questions à Bruno Solo, comédien, auteur, réalisateur et producteur, il publie le 6 octobre 2021 l’ouvrage Les Visiteurs d’histoire. Quand l’histoire de France s’invite chez moi aux Éditions du Rocher.

Références sonores

  • Archive sur l’atelier d’un staffeur ornemaniste dans Côte d’azur actualités - ORTFN, 1968
  • Archive de l'allocution de Pierre Mendès France le soir de Noël 1955 - RDF, 25 décembre 1955
  • Archive de François Cavanna qui se souvient de Pierre Fournier dans l'émission Terre à terre - France Culture, 12 avril 2003
  • Archive d'Alain Decaux qui raconte la mort de Marie Stuart dans La tribune de l’histoire - RDF, 2 avril 1956
  • Extrait du film Les Grandes Ondes à l’ouest de Lionel Baier, 2013
  • Musique Grandola vila morena par Afonso Jose - Album : Chants du mouvement européen des travailleurs, 1993
  • Archive sur Garibaldi et l'Italie de la fin du XIXe siècle dans Les dossiers de l'écran - ORTF, 28 février 1968
Intervenants
  • Comédien, auteur, réalisateur et producteur
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......