LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jeune garçon devant une mine et fonderie de cuivre dans le Montana aux États-Unis vers 1910
Épisode 4 :

Quand l'écologie devint parti

51 min
À retrouver dans l'émission

En France, dans les années 1970, une multitude d'associations et d'initiatives locales alertent contre la crise écologique. Peu à peu, l'écologie gagne du terrain au niveau national et devient une affaire politique globale. Genèse d'un mouvement.

Oiseau mazouté sur la plage de Perros-Guirrec, en Bretagne, suite à la marée noire provoquée par le naufrage du pétrolier Le Tanio, le 7 mars 1980
Oiseau mazouté sur la plage de Perros-Guirrec, en Bretagne, suite à la marée noire provoquée par le naufrage du pétrolier Le Tanio, le 7 mars 1980 Crédits : Jean-Pierre Prével - AFP

Le mot écologie apparaît au XIXe siècle, en 1866 précisément, en Allemagne, sous la plume du biologiste Ernst Haeckel. C'est la science de l'habitat, la science qui étudie les relations entre les êtres vivants et le milieu dans lequel ils évoluent. Le mot écologie, aujourd'hui, couvre une réalité plus vaste, plus verte. Comment le combat des associations qui luttent pour la défense de l'environnement s'est-il transformé en combat politique ? Xavier Mauduit

« Cent vingt mill' tonn's de pétrol' brut / Cent vingt mill' tonn's / Dans le Torrey Canyon » chante Serge Gainsbourg en 1967. Quelques mois plus tôt, le 18 mars 1967, au large des Cornouailles, le Torrey Canyon a fait naufrage au large des côtes anglaises et françaises : 120 000 tonnes de pétrole se sont répandues dans les eaux. Le chanteur se fait l’écho de l’émoi suscité par l’accident et de l’inquiétude qui commence à poindre dans les sociétés occidentales. Pollutions multiples, chute de la biodiversité, développement du nucléaire... La croissance et le développement, tant espérées après la Seconde Guerre mondiale et portées par l’industrialisation et l’urbanisation du territoire, sont bientôt pointés du doigt par des acteurs d’un genre nouveau.

On ne retrouve pas l'écologie stricto sensu dans les slogans de mai 68. Par contre, on retrouve la mise en cause de la société de consommation, de l'aliénation et des autorités d'une manière générale. Ce sont des caractéristiques qu'on retrouve par la suite dans les combats écologistes. Quand on conteste les centrales nucléaires, on s'oppose aussi à un État qui prétend imposer des décisions qu'on refuse. C'est l'héritage de mai 68. Alexis Vrignon

Le Larzac a été un moment de jonction avec d'autres mouvements. La question sociale est devenue importante. On a voulu élargir la notion du bien-être. Il n'était plus simplement question de l'argent et du salaire, mais aussi du cadre de vie, du temps dont on dispose, des moyens que l'on peut avoir pour faire les choses par soi-même, etc. C'était déjà une contre proposition générale sur l'organisation de la société. Brice Lalonde

Mais comment un sentiment diffus se constitue-t-il en force politique ? La décennie des années 1970 est à ce titre décisive et voit le champ de l’écologie politique se structurer peu à peu. De la création de l’association Les Amis de la Terre à la création du parti des Verts, nous parcourons les réflexions, les négociations, les batailles cruciales qui se sont jouées dans la quête de l’écologie politique.

Une partie des militants considère que le combat prioritaire est sur le terrain. Se présenter aux élections est secondaire et uniquement pour obtenir l'attention des médias. Une autre tendance considère que les élections sont un moyen pertinent pour faire avancer le combat. Il faut essayer de faire le meilleur score et établir un rapport de force politique. À partir de 1974, il y a des candidats écologistes aux municipales, aux cantonales, aux législatives même si ce n'est pas dans toutes les circonscription. Alexis Vrignon

Avec Alexis Vrignon, agrégé et docteur en histoire, enseignant chercheur à l’université de Pau et des Pays de l’Adour. Il est par ailleurs membre du conseil d’administration du RUCHE (le Réseau universitaire des chercheurs en histoire environnementale). Il a notamment publié La Naissance de l’écologie politique en France. Une nébuleuse au cœur des années 68 (Presses universitaires de Rennes, 2017), Une histoire des conflits environnementaux. Luttes locales, enjeu global (en co-direction avec Anne-Claude Ambroise-Rendu et Anna Trespeuch-Berthelot, Presses Universitaires de Limoges, 2018), Pouvoirs et environnement : entre confiance et défiance (XVe-XXIe siècles) (en co-direction avec Laurent Coumel et Raphaël Morera, Presses Universitaires de Rennes, 2018).

Et Brice Lalonde, ancien candidat à l’élection présidentielle de 1981, ancien secrétaire d’État à l’écologie, ancien ministre de l’Environnement, président d’EdEn (Association Équilibre des Énergies). Il est l’auteur de Le ciel nous tombe sur la tête. 101 réponses sur le climat (Arthaud, 2015), Sur la vague verte (Robert Laffont, 1981), Quand vous voudrez (Éditions Pauvert, 1978), Pourquoi les écologistes font-ils de la politique ? (Seuil, 1978).

En fin d’émission, Valérie Hannin, directrice de la rédaction du magazine L'Histoire, présente le dossier d'octobre 2021 du mensuel : « Professeur d'histoire ».

Références sonores

  • Archive sur la manifestation à vélo dans Paris dans le JT 20h - ORTF, 22 avril 1972
  • Archive de René Dumont, candidat à l'élection présidentielle de 1974 : "Je bois devant vous un verre d'eau précieuse" - ORTF, 19 avril 1974
  • Archive de la militante écologiste Esther Peter-Davis qui s'exprime sur la centrale nucléaire de Fessenheim dans Alsace Actualités - ORTF, 14 décembre 1970
  • Archive sur la manifestation dans le Larzac présentée aux Actualités de 20h - TF1, 2 décembre 1978
  • Archive de Brice Lalonde aux primaires écologistes de l'élection présidentielle de 1981 dans le Journal de 20h - Antenne 2, 1980
  • Musique Respire par Mickey 3D - Album : Tu vas pas mourir de rire, 2003
Intervenants
  • Ancien candidat à l’élection présidentielle (1981), ancien secrétaire d’Etat à l’écologie, ancien ministre de l’Environnement, Président d’Eden (Association qui fédère les acteurs du monde de l’Énergie, du Bâtiment et de la Mobilité.)
  • Docteur en histoire, enseignant-chercheur à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, membre du laboratoire ITEM
  • Directrice de la rédaction du magazine L'Histoire
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......