LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Intérieur d'une maison de canut. 1860. Wikipédia.
Épisode 2 :

Aristocrate, un travail à plein temps ?

51 min
À retrouver dans l'émission

Sous peine de déroger, le noble ne peut pas embrasser une carrière incompatible avec l’état de noblesse. Pourtant, n'est-il qu'un propriétaire oisif ?

 François-André Vincent, « Le comte de la Forest avec sa femme et sa fille », 1804, Staatliche Kunsthalle, Karlsruhe, Allemagne.
François-André Vincent, « Le comte de la Forest avec sa femme et sa fille », 1804, Staatliche Kunsthalle, Karlsruhe, Allemagne. Crédits : Art Media/Print Collector/Getty Images - Getty

En 1756, Marc-Antoine-Jacques Rochon de Chabannes propose un petit texte de 23 pages, intitulé La Noblesse oisive. Ah, l’oisiveté, « l’état d'une personne qui ne fait rien, momentanément ou de façon durable, qui n'a pas d'occupation précise ou n'exerce pas de profession », nous dit le Trésor de la langue française. Dans quelle mesure ceux et celles qui font état de noblesse se trouvent-ils dans cet état ? Dans son ouvrage, le comte de Chabannes explique que « l’oisiveté est la source de l’émulation, elle aime les talens (sic), entretient les arts, adoucit les mœurs, augmente la population ». En effet, l’état d’oisiveté laisse du temps libre pour d’autres occupations. Il précise que « l’oisiveté des grands est la source d’émulation des petits ; chacun va aux honneurs à son tour »  

L’aristocrate a beaucoup d’occupation. Monsieur le comte doit s’occuper de ses terres, de ses gens, de ses affaires ; Madame la comtesse organise des réceptions, s’adonne aux œuvres de charité, à sa correspondance. Aristocrate, ne serait-ce pas un métier à plein temps ? Xavier Mauduit

Avec Éric Mension-Rigau, professeur d’histoire à l’université Paris-Sorbonne (Paris IV). Il consacre ses recherches aux élites depuis la Révolution française.
Il a notamment publié :  Aristocrates et grands bourgeois (Perrin, 1994, réédition Tempus en 2007), Singulière noblesse : L'héritage nobiliaire dans la culture française contemporaine (Fayard, 2015), Enquête sur la noblesse. La permanence aristocratique (Perrin, 2019) ainsi que La Vie des châteaux (Perrin, 1999 - réédition Tempus en 2020). 

Le 19e siècle pour les aristocrates c'est l'entrée massive dans le monde du travail qui a été plus tardive qu'en Allemagne ou qu'en Angleterre parce qu'il y a certainement eu le poids de la dérogeance. En France, jusqu'à la Révolution française, le mode de vie noble reste très important même s'il l'est moins depuis le début du 17e siècle. Jusqu'au 16e siècle, ce qui est déterminant c'est l'activité professionnelle, c'est-à-dire l'activité militaire et d'avoir un mode de vie noble, qui vous permet d'être reconnu noble par ses pairs. Éric Mension-Rigau

Au 19e siècle, il y a un écart d'image fort entre une bourgeoisie, grande gagnante de la Révolution, qui est conquérante, motrice d'un point de vue économique et qui met en avant sa compétence, une compétence qui a pour conséquence le développement du capitalisme, et une noblesse qui est dans ses campagnes et qui est plus dans un esprit de conservation. Elle trouve cette situation finalement assez confortable, la vie des châteaux est extrêmement heureuse au 19e siècle ! Éric Mension-Rigau

Sons diffusés :

  • Archive - 7/12/1976 - TF1 - L'emploi du temps du chatelain Augustin de Rougé.
  • Extrait du film d'Étienne Chatiliez, La vie est un long fleuve tranquille, 1988. 
  • Lecture par Élodie Hubert d'un extrait du journal de Jean de Pange, le 24/11/1935, réflexion sur la disparition de l'esprit aristocratique. 
Chroniques
9H52
5 min
Le Journal de l'histoire
Ku Klux Klan : une série documentaire pour comprendre l’origine du suprémacisme blanc aux États-Unis
Intervenants
  • Professeur d'histoire sociale et culturelle à l'université Paris-Sorbonne, spécialiste des élites aristocratiques, auteur notamment de « Les Rohan : histoire d'une grande famille », ed. Perrin.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......