LE DIRECT
 Vue aérienne. Beyrouth
Épisode 3 :

Après la guerre civile, reconstruire

50 min
À retrouver dans l'émission

Dans les années 1990, Beyrouth s’engage dans sa reconstruction après la guerre civile. Rebâtir la ville c’est la moderniser afin renforcer son attractivité économique et retrouver des espaces de coexistence sociale. Confiée au secteur privé, cette reconstruction fait polémique.

Beyrouth, Liban en mai 1991
Beyrouth, Liban en mai 1991 Crédits : Lily FRANEY - Getty

En 1905 paraît les premiers volumes de L’Homme et la Terre, une encyclopédie façonnée par le géographe Élisée Reclus, une parution posthume : Reclus meurt cette année-là. Dans le volume consacré à l’histoire des civilisations méditerranéennes, Reclus s’intéresse à la Phénicie, à l’emplacement de l’actuel Liban. 

Il indique en exergue que « c’est bien là le rivage heureux où fut divinisé la volupté ». Au moment d’évoquer Beyrouth, Reclus que les Grecs auraient pu s’abriter « près des sources vives de Beeroth (sic), au pied de ses dunes de sable rouge où bruissaient les grands pins », avec cette remarque qui interpelle : « Cette ville était une de celles qui doivent vivre ou revivre quand même : les conquérants passent et la cité renaît derrière eux ». Nous pouvons ajouter, à la suite de Reclus : les catastrophes passent et Beyrouth renaît toujours, mais au moment de reconstruire la ville, comment conserver son histoire, sa vivacité, mais aussi sa volupté ?

Avec nous ce matin, Eric Verdeil,  agrégé de géographie, il est diplômé en urbanisme et docteur en géographie. Sa thèse portait sur la reconstruction de Beyrouth. Il a été chercheur au CNRS. Il a été responsable de l’Observatoire urbain de l’IFPO à Beyrouth de 2000 à 2003. Ses centres d’intérêt incluent la sociologie et l’histoire de l’urbanisme, les rapports entre guerres et politiques urbaines au Moyen Orient et les transformations actuelles des politiques de gestion urbaines, notamment les services urbains (eau, électricité, déchets). Il est l'auteur de la nouvelle édition de l'Atlas du Liban. Les nouveaux défis, codirigée avec G. Faour et M. Hamzé (Coédition Ifpo/CNRS Liban, 2016) et de Concevoir et gérer les villes. Milieux d’urbanistes du Sud de la Méditerranée codirigé  avec Taoufik Souami (Anthropos-Economica, 2006)

Avec nous aussi,  Sophie Brones, maître de conférences à l’Ecole d’architecture de Versailles (ENSA-V), chercheur associée au LéAV.  Ses recherches en anthropologie urbaine portent sur les usages du passé et la production culturelle dans les villes de l’Orient arabe et plus particulièrement aux pratiques muséographiques et archivistiques, et aux pratiques photographiques au Liban. Elle est l'autrice  de Beyrouth dans ses ruines (Parentheses Eds, 2020) et  Beyrouth in situ, coécrit avec Chedly Atallah et Emmanuel Saulnier (Beaux-Arts de Paris éd. 2019)

La question de la disparition des repères est fondamentale, on se demande vraiment comment on fait pour évoluer dans une ville dont le paysage change de manière aussi brutale. Sophie Brones

La société foncière solidaire a cherché, dès 94, après avoir démoli une grande partie des anciens bâtiments et du tissu urbain, à refabriquer un patrimoine et donc à valoriser un patrimoine archéologique qu’elle avait, quelques années plus tôt, contribué à dilapider. Sophie Brones

En réalité, il y a un discours ambigu, voire contradictoire : on met en avant dans la publicité qui est faite pour la reconstruction du centre-ville l’idée d’un espace mixte et qui serait de nouveau accessible à des activités pacifiques comme le commerce. En réalité, on créer un projet urbain qui, par les prix qui sont proposés, est inaccessible pour une grande partie de la population quel que soit sa catégorie confessionnelle.  En dépit des discours sur la mixité confessionnelle, l’absence de mixité sociale dans le centre-ville fait qu’il n’y a pas eu véritablement de projet de retour au centre-ville qui aura pu favoriser la réconciliation. Éric Verdeil

Sons diffusés :

Archive - 28/05/1975- TF1 - La situation à Beyrouth -    

Archive -23/07/2016 - Extrait de l'émission Mille et un Mondes, Les Hirondelles de Beyrouth - france inter -  Mar Khalifé, chanteur franco-libanais.    

Archive - 29/01/2016 - Extrait de l'émission D'ici, d'ailleurs - France Inter - Zeina Abirached, autrice et dessinatrice de bande dessinée libanaise  

Archive - 17/08/1992 - Carnets de voyage -  Extrait d'un reportage Les années Liban- Cathédrale saint Georges  -

Musique : Bachar Mar Khalifé - BALCOON

Chroniques

9H52
4 min

Le Journal de l'histoire

Retour sur le sort des travailleurs humanitaires

Bibliographie

Intervenants
  • Chercheur au CERI (CEntre de Recherches Internationales), enseignant à l’Ecole urbaine de Sciences-Po.
  • maître de conférences à l'Ecole d'architecture de Versailles (ENSA-V), chercheur associée au LéAV.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......