LE DIRECT
Un atelier de couturières en Arles - vers 1785
Épisode 2 :

Livres : au commencement était le référencement

51 min
À retrouver dans l'émission

Au XVIe siècle, des humanistes de la Renaissance se sentent submergés par le flot toujours plus abondant de la production des connaissances. Partagés entre la crainte de perdre et le désir de conserver, ils cherchent des solutions pour organiser, classer et trier les ressources du savoir.

Benoît de Sainte-Maure, Roman de Troyes Une armoire à livres dans une enluminure du début du XIVe siècle.
Benoît de Sainte-Maure, Roman de Troyes Une armoire à livres dans une enluminure du début du XIVe siècle.

Chanceux que nous sommes ! Nous disposons de l’outil que tous les érudits et tous les humanistes de la Renaissance ont rêvé : il s’agit de Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France, un site Internet, gallica.bnf.fr. Je connais peu de plaisirs aussi grands – intellectuels, esthétiques – que de se perdre parmi ces millions de livres numérisés. De chez soi, il est possible de découvrir un manuscrit enluminé et d’agrandir le détail d’une lettrine, de feuilleter le manuscrit des Mémoires de Casanova et la première édition des Fleurs du mal, de compulser un incunable ou un illustré pour jeunesse : voilà qui procure une sorte de vertige.  Gallica est un incroyable outil de recherche qui nous offre une indexation géante de tant et tant d’ouvrages : cherchez un mot et les résultats se comptent en milliers ! Le site Gallica est un trésor, mais comme tous les trésors, c’est la taille qui compte : ce n’est pas la même chose de découvrir quelques pièces d’or et de les emporter dans sa poche, que de tomber la caverne d’Ali Baba où, face à l’accumulation de pierreries, de bijoux, de joyau, nous ne s’avons plus par quoi commencer. Si un livre est un trésor, comment répondre à l’angoisse de trop de livre ? Il est urgent d’organiser, de classer et de trier les ressources afin de conserver le savoir. (Xavier Mauduit)

Avec nous ce matin, Roger Chartier, historien  rattaché au courant historiographique de l’école des Annales. Son champ de travail est celui de l’histoire culturelle, qui relie l’histoire du livre, la critique des textes et la sociologie de la culture. Ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, il est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), professeur invité à l’université de Pennsylvanie (États- Unis), et professeur au Collège de France pour la chaire « Écrit et cultures dans l'Europe moderne ». Il a animé et co-produit l’émission « Les Lundis de l’Histoire » sur France Culture, au cours de laquelle il s’entretient avec des historiens qui viennent de publier des ouvrages sur l’histoire moderne (XVIe - XVIIIe siècle). Il a également été Président du conseil scientifique de la Bibliothèque nationale de France ; puis de l'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques.

Il y a d’un côté la crainte de l’angoisse, de la perte, de l’oubli, du manque et donc des institutions sont en charge d’apaiser cette inquiétude par exemple avec les grandes bibliothèques : la bibliothèque du Philippe II à l’escurial, la bibliothèque du roi à Paris. Gallica pourrait être une suite de cet effort de totalisation, de bibliothèque universelle. Derrière, il y a un fantôme, la bibliothèque d’Alexandrie […] Face à cela, il y a une autre angoisse, renforcée par l’invention de l’imprimerie, la multiplication des exemplaires et qui est l’angoisse d’une prolifération, d’une abondance que l’on ne peut maîtriser, d’un désordre du discours que l’on ne peut pas dompter. Il y a non plus des institutions qui permettraient d’éviter la crainte de la perte mais des instruments qui permettent de mettre de l’ordre et de rendent utiles et utilisable ce savoir immense pour des lecteurs qui n’auront ni le temps ni la patience de parcourir ou de lire l’ensemble du savoir disponible sur tel ou tel thème (Roger Chartier)

Sons diffusés : 

  • Archive - 22.07.1957 - ORTF – Extrait du film documentaire "Gutenberg" -  dans la collection Les bâtisseurs du monde.
  • Archive – 18/09/1997  Extrait de l’émission Lieu de mémoire - France Culture Lecture de Prospectus de l'Encyclopédie par Jean-Baptiste Malartre, acteur de la Comédie-Française.
  • Lecture par Nathalie KANOUI d’un extrait de l’ouvrage d’Adrien Baillet Jugemens des sçavans (1685).
  • Lecture par Nathalie KANOUI d’un extrait de l’ouvrage de Gabriel Naudé Advis pour dresser une bibliothèque (1627).
  • Musique  Charles Trenet -  Pâte à papier
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Chroniques

9H52
4 min

Le Journal de l'histoire

Le décolleté, un conflit historique !
Intervenants
  • historien français rattaché au courant historiographique de l’école des Annales. Il travaille sur l’histoire du livre, de l'édition et de la lecture.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......