LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L’affiche originale du festival en 1939 par le peintre Jean-Gabriel Domergue.

Emission en direct du Théatre Municipal d'Orléans, Cannes 1939

52 min
À retrouver dans l'émission

Le 1er septembre 1939 doit s’ouvrir à Cannes le premier Festival international du Film, qui a pour ambition de concurrencer la Mostra de Venise et sa propagande fasciste. L’entrée en guerre interrompt brutalement le projet, et la première édition du Festival n’aura finalement lieu qu’en 1946.

L’affiche originale du festival en 1939 par le peintre Jean-Gabriel Domergue.
L’affiche originale du festival en 1939 par le peintre Jean-Gabriel Domergue. Crédits : Collection Festival de Cannes-Cinémathèque française.

Tout était prêt pour faire la fête. Les cartons d’invitation ont été envoyés, les premiers convives sont arrivés. L’événement s’annonce somptueux : un festival de cinéma en France, un festival libéré de toute influence fasciste. L’affiche est sublime, réalisée par Jean–Gabriel Domergue. Il est inscrit : « Festival international du film. Cannes 1er–20 septembre 1939". Sur l’affiche, une femme est peinte, le dos nu, les mains ouvertes, la coiffure exubérante.
Nous sommes à la fin du mois d’août, à Cannes, et, au Palm Beach, une fête est organisée comme une répétition. Elle est brutalement interrompu par un orage, mais les invités rient sous la pluie.
Le 1er septembre 1939, le jour de l’ouverture du festival, l’Allemagne nazie envahit la Pologne. Un orage de feu s’abat sur l’Europe ; à Cannes un festival n’a pas lieu.

Aujourd’hui, 80 ans après, la villes d’Orléans ressuscite le Festival qui n’a jamais eu lieu et met en perspective ce non-évènement historique. Pour en parler, nous recevrons :

  • Natacha Laurent, maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’Université Le Mirail à Toulouse. Elle a été déléguée générale de la Cinémathèque de Toulouse de 2005 à 2015. Elle est spécialiste de l’Histoire de la Russie, de l’URSS et particulièrement de son cinéma.
  • Olivier Loubes, historien spécialiste de l'histoire des représentations et de l'imaginaire politique, professeur de chaires supérieures à Toulouse et biographe de Jean Zay, il a publié Cannes 1939, le festival qui n'a pas eu lieu, chez Armand Colin en 2016.
  • Antoine de Baecque, professeur d'histoire du cinéma à l'Ecole Normale Supérieure et président du comité jean Zay.
Chroniques
9H52
5 min
Le Journal de l'histoire
Cannes 1946, dernier festival avant la Guerre froide
Intervenants
  • Historien, professeur en classe préparatoire au Lycée Saint-Sernin de Toulouse
  • Historienne du cinéma, maître de conférence à l'université de Toulouse-Le-Mirail, ex-directrice de la cinémathèque de Toulouse
  • Professeur d'histoire du cinéma à l'École normale supérieure
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......