LE DIRECT
24/10/1937. Un homme déguisé en bandit de grand chemin lors d'une collecte pour l'hôpital de Hounslow.  (Photo par Harry Todd)
Épisode 1 :

Jouer au gendarme et au voleur, une histoire

52 min
À retrouver dans l'émission

Le policier et le voleur sont deux figures qui s’opposent, mais qui se construisent l’une par rapport à l’autre. Ils forment un couple indéfectible dont la confrontation est inéluctable : s’ils s’opposent - le plus souvent - ils n’existent pas l’un sans l’autre.

Commissaire de police interrogeant un suspect au XIXème siècle.
Commissaire de police interrogeant un suspect au XIXème siècle. Crédits : Getty

Les enfants jouent-il encore au gendarme ou au voleur ? Oui, sans doute, comme ils y jouaient il y a longtemps déjà. Le journal Le Matin, 26 juillet 1908, explique que « jadis les enfants prenaient grand plaisir à jouer au gendarme et au voleur. Mais les jeunes générations se transforment et jouent à l'apache et au gardien de la paix ! » Le journaliste raconte un fait divers au sud de Paris, porte de Montrouge : Félix Piret, 11 ans, joue le voleur qui a soi-disant fracturé un coffre-fort. Son camarade, Georges Mignot, 12 ans, est le policier, muni d'un revolver, dérobé à son père. Il se lança à la poursuite de son camarade, mais il ne faut pas jouer avec des armes à feu : détonation… le voleur est blessé à la jambe. « Un agent, un véritable celui-là, intervint et arrêta celui qu’il crut un moment être aussi un jeune apache », précise le journal. Voleur/apache, gendarme/policier, deux figures qui se construisent de pair, de paire de menottes, bien entendu ! Xavier Mauduit

Jouer au gendarme et au voleur : le jeu semble vieux comme le monde. Il anime toutes les cours de récréation et chacun conserve le souvenir d’un de ces contes enfantins avec un arbre chargé de cerises, une belle journée d’été, la tentation du vol par quelques chenapans, bientôt punis. La figure du voleur évolue au XIXe siècle, au moment où la propriété privée devient un droit absolu et où la réprobation du vol se construit lentement.

Les conséquences de cette sacralisation de la propriété sont nombreuses, mais certaines ont davantage marqué les esprits. Pourquoi les vols augmentent-ils au moment même où le vol est unanimement condamné ? Comment se manifeste la peur du vol ? Comment le duo du gendarme et du voleur se dessine-t-il progressivement dans les esprits ? 

Nous en parlons avec Arnaud-Dominique Houte, professeur d'histoire contemporaine à Sorbonne-Université, membre du Centre d'Histoire du XIXe siècle. Il est notamment l'auteur de Le Métier de Gendarme au XIXe siècle (PUR, 2010), Propriété défendue. La société française à l’épreuve du vol. XIXᵉ-XXᵉ siècles (Gallimard, 2021) et a codirigé Au voleur ! Images et représentations du vol en France, XIXe-XXe (Publications de la Sorbonne, 2014). 

Sons diffusés :

  • Extrait du film Les Misérables (1982) réalisé par Robert Hossein
  • Extrait du film Le Gendarme de Saint-Tropez (1964) réalisé par Jean Girault.
  • Extrait du téléfilm Arsène Lupin (1971) réalisé par Jean-Pierre Decourt. Épisode 4 : L'arrestation d'Arsène Lupin. 
  • Lecture par Sandy Boizard d'un extrait de Personne ne Gagne de Jack Black  (Première parution en 1926).
  • Musique - Serge Gainsbourg, Générique de Vidocq
  • Musique - Guy Béart, La complainte de mandrin.

Chroniques

9H52
3 min

Le Journal de l'histoire

L’encombrant corps de pierres et d’os de Franco
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......