LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
1995 - Tchernobyl - Centre de désintoxication abandonné
Épisode 4 :

Classé confidentiel dans les caves du Kremlin

52 min
À retrouver dans l'émission

En Russie, le début des années 1990 marque un accès facilité aux archives de la période soviétique. La richesse des fonds s’explique par la graphomanie d’un régime qui consigne tout. Aujourd’hui, il est plus compliqué d’accéder à cette mémoire. Alors, comment écrire l'histoire de l'URSS ?

 Timbre URSS - juillet 1957 (date d'émission du timbre).
Timbre URSS - juillet 1957 (date d'émission du timbre).

Laissez parler les petits papiers, à l'occasion papier chiffon, puissent-ils un soir, papier buvard, vous consoler… À l’instar de la chanteuse Régine quand elle interprète ce classique de Serge Gainsbourg, les historiens et les historiennes font parler les petits papiers. Ça impressionne, papier carbone, papier de riz ou d'Arménie, mais qu’en est-il des petits de papiers de la Russie, ces archives gigantesques qui nous font fantasmer par les mystères qu’elles préservent : sont-elles accessibles ? Machin, Machine, papier machine, qu'un soir ils puissent, papier maïs, vous réchauffer… Comment écrire l’histoire de l'État russe, à la fois graphomane et idolâtre du secret ? Les historiens et les historiennes ne demandent pas mieux que de laisser parler les petits papiers.  

Avec Sabine Dullin, historienne et professeure à Sciences Po Paris. Elle est spécialiste de l’histoire de la Russie au XXe siècle et y a vécu au début des années 1990. Elle a travaillé dans de nombreux centres d’archives de l’ex-Union soviétique. Son Histoire de l’URSS (collection Repères, La Découverte) a connu trois éditions. Elle dirige un projet de recherche financé sur le fédéralisme soviétique depuis 2016 et elle est membre de la rédaction en chef de la revue Monde(s). Histoire, espaces, relations. Elle a aussi été commissaire de l’exposition Et 1917 devient révolution aux Invalides à Paris

Elle a publié Des hommes d’influences. Les ambassadeurs de Staline en Europe, 1930-1939 (Payot, 2001) et La frontière épaisse. Aux origines des politiques soviétiques (1920-1940)_,(_2014 aux éditions de l’EHESS) et, avec Stanislas Jeannesson, un Atlas de la guerre froide,1947-1990 : un conflit global et multiforme (Autrement, 2017).. Elle a collaboré à l'ouvrage Les frontières mondialisées, (2015, Puf).

Et Sophie Cœuré, professeure en histoire contemporaine à l’Université de Paris, chercheur au Laboratoire Identités, cultures, territoires ( Université Paris 7 Diderot) et chercheur associé au Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CNRS- EHESS).

Elle a codirigé avec Rachel Mazuy, Cousu de fil rouge - Voyage des intellectuels français en Union soviétique. 150 documents inédits des Archives russes, (CNRS Editions, 2012). Elle est l'auteure de La grande lueur à l'Est : Les Français et l'Union soviétique, (CNRS, 2017) et de La mémoire spoliée : Les archives des Français, butin de guerre nazi puis soviétique, (Payot, 2007). 

Les archives ne sont pas conservées d’abord pour écrire l’histoire même si c’est vrai de plus en plus et qu’elles sont de plus en plus un patrimoine. Elles sont conservées d’abord pour gérer, pour l’administration, pour la continuité du pouvoir. Ça c’est vrai partout et c’était vrai en Union Soviétique où il y avait une loi sur les archives, signé de Lénine lui-même en 1918, il y avait une administration des archives. C’est vrai qu’elle était très singulière parce que soumise à l’idéologie, au service de la construction socialiste. Sophie Cœuré

Les archives sont le reflet du fonctionnement administratif de l’état soviétique avec un degré de confidentialité plus élevé qu’ailleurs dans le sens où il y avait un véritable rationnement de l’information qui était organisé […] Les ordres étaient envoyés par petits bouts : les exécutants ne recevaient que l’alinéa B du point 2 par exemple. C’est aussi le propre d’un système arbitraire et totalitaire que de ne pas donner toute l’information à chacun de ses exécutants. Ce système administratif de rationnement de l’information on le retrouve ensuite dans les types de confidentialité des documents : secret, ultra secret, etc. C’est vrai que le classement des archives révèle aussi le type de système politique dans lequel on est. Sabine Dullin

Sons diffusés :

  • Archive – 05/10/1993 – France 3 - Extrait de l’émission Les brûlures de l’Histoire.
  • Archive – 18/11/1968 – RTBF - Le secret russe aux yeux des Occidentaux.
  • Extrait du film La Vie des autres de Florian Henckel von Donnersmarck, 2006. 
  • Archive – 03/10/1995 – Alsace Soir - Moscou restitue des archives aux familles de " Malgré nous"
Chroniques
9H52
5 min
Le Journal de l'histoire
Ce que l'on fête le 3 octobre en Allemagne
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......