LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Enluminure de l'oiseau du Beatus de Saint-Sever, Musée d'art et d'histoire du Cap de Gascogne, XIe siècle
Épisode 4 :

Animal studies, ce que les animaux disent de nous

51 min
À retrouver dans l'émission

Depuis une quarantaine d’années, les animal studies s'emploient à comprendre la place qu’occupent les animaux dans nos sociétés. Une des caractéristiques de ce champ de recherche est son caractère pluridisciplinaire. De la domestication à l'élevage, les animaux ont une histoire.

 femme avec tête de chat
femme avec tête de chat Crédits : Francesco Carta - Getty

Les animaux sont partout, du plus petit au plus gros, du minuscule ciron – un genre d’acarien longtemps considéré comme le plus petit être vivant – , à l’impressionnante baleine.  

Dans Le Cours de l’histoire, nous nous sommes intéressés au panthéon de pharaon, quand dans l’Égypte antique les animaux étaient un moyen d’accéder à la divinité. Il faut dire qu’alors, le long du Nil et même dans le Nil, les Égyptiens côtoyaient sans cesse des bestioles incroyables.  

Nous avons aussi parlé du bestiaire médiéval, une vraie ménagerie où l’on peut croiser des licornes, car les licornes existent. Nous avons aussi parlé de la prise de conscience d’une nécessaire protection animale, au XVIIIe siècle et au XIXe siècle, quand les gens vivaient proches des animaux, à la ferme bien sûr, mais aussi dans les villes, avec des chevaux, des cochons et des vaches à foisons. Mais qu’en est-il aujourd’hui de notre relation à l’animal ? Dans nos grandes villes, il est possible de passer une journée sans croiser un animal, sinon un pigeon ou une punaise de lit, que la classification a placé parmi les nuisibles. 

Jamais nos ancêtres n’auraient cru cela possible : au début XXIe siècle, les seuls animaux que croisent certains humains sont d’autres humains. Triste…  

Avec : Joséphine Lesur, archéozoologue et maître de conférences au Muséum national d’Histoire naturelle. Ses missions au Musée d’Histoire naturelle incluent la conservation d’une partie des collections. Elle a participé à de nombreux projets de fouilles en Afrique. Elle a publié une synthèse sur la domestication des animaux en Afrique Et la gazelle devint chèvre en 2017 (Presses Universitaires du Midi). 

Emilie Dardenne est maîtresse de conférences en anglais à l’université Rennes 2 où elle est responsable pédagogique du diplôme d’université “Animaux et sociétés”. Elle publie Introduction aux études animales en 2020 aux Presses Universitaires de France. 

La domestication est née de façon complètement indépendante et à des périodes très différentes quasiment sur tous les continents du monde […] Les premières attestations que l’on a sont au Proche-Orient au IXe millénaire avant notre ère où l’on va domestiquer d’abord des animaux de bouche, qui vont produire de la viande et d’autres produits qui sont les bovins, le bœuf, les moutons, les chèvres et le porc. Ensuite, très rapidement, dès le VIIIe millénaire, on a la domestication du porc en Chine, dès le VIe millénaire, on va avoir le lama, l’alpaga en Amérique. En Afrique, il y a eu aussi un peu de domestication mais plus tardive comme l’âne, la pintade. Joséphine Lesur

La réflexion autour de la relation Homme/animal commence avec un regain de l’éthique animal, qui est très ancienne, elle date de l’antiquité, mais il y a un regain dans les années 70 autour de quelques travaux fondateurs comme ceux de deux philosophes anglophones : Peter Singer et son ouvrage « La Libération animale » et Tom Regan avec « Les droits des animaux ». Ce renouveau de l’éthique animal qui part du constat de l’intensification de la domestication et de l’élevage dans les années 60-70, va infuser ensuite dans les sciences humaines et sociales et va ouvrir le regard sur une nouvelle façon d’entrer en relation avec les autres animaux et de se rapprocher du point de vu des animaux. Emilie Dardenne

Sons diffusés

  • Lecture par  Jean-Louis Trintignant du Petit prince d’Antoine de Saint Exupéry, 1972
  • Archive -  Jacques Derrida – Extrait du documentaire Derrida, film de Un film de Kirby Dick et Amy Ziering Kofman 
  • Extrait du film d’animation Babe de Chris Noonan, 1995, basé sur le livre The Sheep-Pig ou Babe, the Gallant Pig de Dick King-Smith 
  • Lecture par Daniel Koenigsberg d’un extrait de An introduction to animals in visual culture de Randy Malamud, Palgrave Macmillan, 2012
Chroniques
9H52
4 min
Le Journal de l'histoire
La révolution du tourisme et le voyage immobile
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......