LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Drapeau des États-Unis d'Amérique
Épisode 1 :

Le Mayflower : les puritains débarquent

51 min
À retrouver dans l'émission

En 1620 les pèlerins du Mayflower ne sont pas les premiers Européens à fouler le sol du Nouveau Monde. Ils sont en revanche les premiers à accoster en étant résolus d'y fonder une société pérenne et qui s'accorde à leurs idéaux. Leur arrivée marque l'épisode fondateur du récit national américain.

Mayflower II, réplique du navire Mayflower du 17ème siècle, amarré au State Pier à Plymouth, Massachusetts.
Mayflower II, réplique du navire Mayflower du 17ème siècle, amarré au State Pier à Plymouth, Massachusetts. Crédits : Denis Tangney Jr - Getty

Il s’en faut de peu qu’un nom passe, ou non, à la postérité. C’est le cas du Speedweel, un navire qui souhaite quitter l’Europe, à l’été 1620, pour rejoindre l’Amérique. À son bord se trouvent des pèlerins, en réalité des Anglais dissidents religieux : puisqu’ils refusent la foi anglicane, dont le roi d’Angleterre est le gouverneur suprême, ils partent au-delà des mers pour fonder une nouvelle société dans un nouveau monde. Les pères pèlerins du Speedweel n’ont pas atteint la postérité pour la bonne raison que le navire n’est pas arrivé en Amérique : victime d’avarie – il prend l’eau – le Speedweel reste en Angleterre pour réparations. Cependant, deux navires étaient du voyage. Le second, le Mayflower, a réussi la traversée avec à son bord des pèlerins, dont certains viennent du Speedweel : Mayflower un nom qui a traversé l’océan pour atteindre la postérité.

Bertrand van Ruymbeke est historien et angliciste. Il est professeur de civilisation et d’histoire américaine à l’université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis et membre senior de l’Institut Universitaire de France. Il est cofondateur du Journal of Early American History. Il est notamment l’auteur de L’Amérique avant les États-Unis. Une histoire de l'Amérique anglaise, 1497-1776 (Flammarion, 2016) et d’une Histoire des États-Unis de 1492 à nos jours (Tallandier, 2018). 

À partir des années 1580, les Anglais s'intéressent à l'Amérique du Nord qu'ils appellent la Virginie , c'est-à-dire à peu près de la Caroline du Sud jusqu'au Maine. Il y a l'histoire de ce que l'on appellera "la colonie perdue" au niveau de la Caroline du Nord dans les années 1580 et ensuite, en 1607, il y a la fondation de Jamestown. Quant à la Nouvelle-Angleterre où s'installeront les pères pèlerins, il y a déjà de nombreux voyages d'exploration et on commerce avec les nations amérindiennes. L'Amérique du nord est déjà bien connue des anglais et des français. Bertrand van Ruymbeke

En 1619, l'année qui précède le départ du Mayflower, en Virginie, on a commencé à cultiver du tabac qui fera la fortune de cette colonie et plus tard d'une colonie voisine, le Maryland. Les premiers esclaves africains arrivent cette année-là. Les Virginiens ont fondé une assemblée : la maison des bourgeois donc, en 1620, ce noyau colonisateur au niveau de la Virginie est déjà solidement implanté. Bertrand van Ruymbeke

Au moment de la révolution, les "Pères fondateurs" de l'Amérique vont refuser d'être gouvernés par le gouvernement britannique parce qu'ils ont leurs assemblées. En 1760, à l'époque de Jefferson, cela fait 140 ans qu'il y a en Virginie une assemblée coloniale et ces institutions contrastent avec la Nouvelle-France ou avec les colonies espagnoles :  dès le début, il y a une autonomie, politique, économique et religieuse pour les colons anglais. Bertrand van Ruymbeke

Sons diffusés :

  • Extrait musical du dessin animé Pocahontas (1995), Studio Disney. 
  • Archive - 27/11/1970 - ORTF - Les dossiers de l'écran - ITW du professeur François Natter. 
  • Extrait du film Les Valeurs de la Famille Addams (1993) réalisé par Barry Sonnenfeld. 
  • Archive - 22/01/1963 - Pierre Crenesse raconte l'histoire du Mayflower. 
  • Musique - Passamezzo: They that in Ships unto the Sea down go - Music and the Mayflower.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Chroniques
9H52
4 min
Le Journal de l'histoire
L'état d’urgence, un héritage de notre histoire coloniale qui nous sert encore aujourd’hui
Intervenants
  • Professeur de civilisation et d’histoire américaine à l’université Paris 8 Vincennes / Saint-Denis
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......