LE DIRECT
Cercueil de Ptahirdis et momie, pièce de l'exposition « Pharaon, Osiris et la momie ». Photo Philippe Biolatto, Ville d'Aix-en-Provence. Avec l'aimable autorisation du musée Granet d'Aix-en-Provence

Momies et pharaons, fascinante Égypte

59 min
À retrouver dans l'émission

Le musée Granet d'Aix-en-Provence expose un fond exceptionnel de pièces archéologiques égyptiennes, issues de cabinets de curiosités de l’Ancien Régime et de la première moitié du XIXe siècle. L’occasion de se pencher sur l’actualité de la recherche en égyptologie, une passion française.

Cercueil de Ptahirdis et momie, pièce de l'exposition « Pharaon, Osiris et la momie ». Photo Philippe Biolatto, Ville d'Aix-en-Provence. Avec l'aimable autorisation du musée Granet d'Aix-en-Provence
Cercueil de Ptahirdis et momie, pièce de l'exposition « Pharaon, Osiris et la momie ». Photo Philippe Biolatto, Ville d'Aix-en-Provence. Avec l'aimable autorisation du musée Granet d'Aix-en-Provence

Fascinante Égypte ! Toutânkhamon, les pyramides, le Sphinx, et tous les trésors encore ensablés, alimentent notre intérêt pour l’Égypte. Il en est de même avec les avancées de la recherche, sur la vie quotidienne, sur les femmes, les travailleurs… L’Égypte est d’autant plus fascinante quand le regard du chercheur se porte vers le Sud, auprès des pharaons noirs. L’histoire d’une passion française : l’égyptologie. Xavier Mauduit

Le musée Granet d’Aix-en-Provence ouvre de nouveau au public son exposition « Pharaon, Osiris et la momie » sur l’art de l’Égypte ancienne. Conçue par Christophe Barbotin, conservateur général au département des antiquités égyptiennes du Louvre, cette exposition dévoile l’intégralité du fonds égyptien du musée Granet accompagnée d’œuvres prêtées par le musée du Louvre et plusieurs musées de région et d’Europe. Parmi les œuvres majeures seront exposés deux magnifiques bas-reliefs contemporains de la grande pyramide de Khéops, un sarcophage et sa momie, l’extraordinaire momie de varan du Nil, un colosse de pharaon en granite rose et un livre des morts de dix-huit mètres de long. L’inauguration du musée Champollion à Vif en Isère ce vendredi 4 juin marque également l’actualité muséale de l’égyptologie.

L’occasion pour le Cours de l’histoire de revenir sur les liens historiques qui unissent la France et Égypte, mieux comprendre la fascination exercée par les antiquités égyptiennes, expliquer l’évolution de la recherche en égyptologie et évoquer les dernières découvertes archéologiques importantes en Égypte.

Avec Dominique Valbelle, professeure émérite d'égyptologie à l'Université Paris-Sorbonne et membre du Conseil Scientifique du musée du Louvre. Elle a dirigé successivement l’Institut de papyrologie et d’égyptologie de l’université de Lille III, le Centre de recherches égyptologiques de la Sorbonne, le Centre franco-égyptien d’étude des temples de Karnak, diverses équipes du CNRS et plusieurs missions archéologiques en Égypte et au Soudan. Elle est coautrice de l’ouvrage qui synthétise vingt-cinq ans de recherches sur le site de Doukki Gel et ses environs :  Le jujubier – Ville sacrée des pharaons noirs (Khéops Éditions, 2021).

Et Bruno Ely, conservateur en chef du musée Granet d'Aix-en-Provence où se poursuit, jusqu’au 26 septembre 2021, l’exposition  Pharaon, Osiris et la momie. Le catalogue et l’album-Guide de l’exposition sont des co-éditions Khéops / Musée Granet, Mairie d’Aix-en-Provence (2020).

L'expédition d'Égypte est aux racines de l'engouement français pour l'égyptologie. Avant cette expédition, l'antiquité égyptienne ne touchait pas le grand public. Quelques savants depuis le Moyen Âge ou la Renaissance s'intéressaient à des aspects ésotériques de monuments anciens mais cela restait l'affaire de quelques personnes, de manière un peu mystérieuse et un peu à côté de la réalité de la culture égyptienne. Dominique Valbelle

Les cabinets de curiosités sont le fondement même pour les amateurs de ce qui a été cet intérêt grandissant pour l'égyptologie et notamment en Provence. Ces cabinets ont été de plus en plus nombreux à partir de la fin de la Renaissance au début du XVIIe siècle avec un érudit, Fabri de Peiresc, parlementaire aixois qui avait un cabinet de curiosités (...) dès le début du XVIIe il va constituer une collection très diverse dans laquelle l'Égypte va tenir une très grande place. Marseille est la porte du Levant et c'est par là qu'une grande majorité des objets égyptiens ont transité. Bruno Ely

Sons diffusés :

  • Archive - 1965 - ORTF - De soleil et d’azur - Conservateur du Musée Granet à Aix-en-Provence. 
  • Archive - 1949 - Journal  - Les Actualités Françaises - Les fouilles en Égypte. 
  • Archive - 1967 - JT de 20H - André Malraux inaugure le 16 février 1967 l'exposition Toutankhamon et son temps en présence de Saroïte Okacha. 
  • Archive - 2019 - Khaled El Enany, le ministre égyptien des Antiquités parle de l’égyptomanie des français lors de l’exposition Expo Toutankhamon. 
  • Egyptomanie contemporaine par Khaled El Enany, ministre égyptien des Antiquités Expo Toutankhamon. 

Chroniques

9H52
4 min

Le Journal de l'histoire

Le dernier anniversaire de Tito en Yougoslavie ou comment se séparer en dansant
Intervenants
  • Égyptologue, membre de la Société Française d’Égyptologie, professeure émérite de l’Université Paris IV-Sorbonne
  • conservateur en chef du Musée Granet d’Aix-en-Provence.
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......