LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Roi Arthur
Épisode 1 :

Réinventer le récit médiéval

53 min
À retrouver dans l'émission

Quelles connexions existent entre le Moyen Âge et notre époque contemporaine, et comment réinventer le récit historique afin de mettre en lumière cette présence médiévale ?

Scène du roman de Lancelot du Lac, Gautier
Scène du roman de Lancelot du Lac, Gautier Crédits : Ann Ronan Pictures/Print Collector - Getty

De quoi est constitué notre Moyen Âge ? Il y a sans doute quelques châteaux forts, de majestueuses cathédrales et d’humbles chaumières. Il est possible d’y rencontrer un moine enquêteur dans Le Nom de la Rose, peut-être d’Ivanhoé et de Thierry la fronde. Tournois, trouvères et troubadours, un incroyable bestiaire fait de griffons, de licornes et de dragons, la peste, la famine, la boue avec, au milieu de tout ça, un dimanche à Bouvines et Notre-Dame de Paris. Nous avons tous une image mentale du Moyen Âge que nous avons construite, peu à peu, à partir de films, de séries, de visites et de lectures bien sûr. Aujourd’hui, de nouveaux récits se construisent pour parler du Moyen Âge, une nouvelle génération de chercheurs et de passeurs. Ils ont bien raison : le Moyen Âge est actuel, toujours parmi nous !

Avec nous pour en parler, Pauline Guéna, professeure agrégée d’histoire-géographie et doctorante en histoire médiévale à Sorbonne Université, elle est aussi cofondatrice et membre de l’équipe de diffusion de la recherche “Actuel Moyen Âge”;  Fanny Cohen Moreau journaliste et productrice des podcasts Passion Médiévistes et Passion Modernistes ; ainsi qu'Ugo Bimar, réalisateur, truquiste, auteur, il est aussi l’auteur et le réalisateur de la chaîne YouTube Confessions d’Histoire.

Le Moyen Âge est une période méconnue, qui sert donc de réservoir à plein d’idéologies qui sont parfois très douteuses. On va alors imaginer un occident qui serait parfaitement christianisé, où les prêtres ne se marreraient pas, or on sait que ce n’est pas vrai jusqu’au XIe siècle, où il n’y aurait pas de populations d’origine africaine qui circuleraient, on sait que c’est faux également. Donc plus on va instruire en insistant sur les échos du Moyen-Âge sur les événements contemporains, plus on va neutraliser d’avance ce vide qui donne lieu à ces idéologies. Pauline Guéna

Ma démarche est la suivante : je voulais faire un format audiovisuel qui d’une part ne soit pas pris d’assaut par des décideurs qui imposeraient un format et un ton particulier, je voulais quelque chose que je puisse maîtriser entièrement. L’idée était de faire de l’humour avant tout. Mais faire de l’humour avec quoi ? Ayant fait des études de philosophie, j’avais dans l’idée de faire parler des philosophes. Mais je me suis rendu compte en me replongeant dans l’histoire, il y a une dizaine d’années de cela, à quel point c’était une source d’humour infinie. Entre les personnages, les situations, il y a des choses invraisemblables. Et en plus, ça me permettait de faire quelque chose qui au-delà de faire rire instruit également. Ugo Bimar

Il y a encore des personnes qui étudient le Moyen Âge aujourd’hui, ça veut donc dire qu’il y a encore des choses à découvrir. Je me suis dit qu’il fallait écouter ces personnes-là et pour cela le podcast était le meilleur moyen. Je m’entretien avec des personnes qui n’ont jamais fait d’interviews, donc le rapport à l’image aurait été compliqué et l’écrit n’aurait pas retranscrit exactement leurs paroles. J’essaie avec eux de revenir à la base, on parle autant à votre cousin de 15 ans que votre grand-mère de 87 ans. Et ce qui est le plus émouvant, c’est qu’ils qui n’ont jamais parlé de leurs recherches à personne excepté leur directeur de mémoire. J’essaie de les faire un peu accoucher de leur travaux, il y a toute une partie où ils me parlent de leurs recherches, mais aussi une partie plus personnelle sur : qu’est-ce que ça leur fait à eux, d’étudier le Moyen Âge aujourd’hui ?, qu’est-ce que ça fait d’aller toucher des archives que personne n’avait lu avant ? Et c’est très émouvant de les entendre parler avec passion de tout cela. Fanny Cohen Moreau

Sons diffusés : 

Archives : 

  • Régine Pernoud sur la nécessité de réhabiliter le Moyen Âge, dans Inter actualités de 13h, 1966, France Inter
  • Jacques le Goff sur la vulgarisation en histoire, dans Ah quels titres, 1996, France 3
  • Extrait du film Le nom de la rose, de Jean-Jacques Annaud, 1980
  • Extrait de la série télévisée Thierry La Fronde, 1965

Musique : Ma Rencontre de Astrobal

Extraits : 

  • Confessions d’Histoire, websérie d'Ugo Bimar
  • Passion Médiévistes, podcast de Fanny Cohen Moreau 

Générique de l'émission : Origami de Rone

Chroniques
9H52
3 min
Le Journal de l'histoire
Comment sublimer une cuisante défaite ?
Intervenants
  • journaliste et productrice des podcasts Passion Médiévistes et Passion Modernistes
  • Docteure en histoire médiévale, chargée de recherche au CNRS, chargée de cours à l'Université PSL (Paris Sciences et Lettres)
  • auteur réalisateur de la chaîne Youtube Confessions d’Histoire
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......