LE DIRECT
Bande-dessinée "À mains nues" (Éditions Les Arènes, 2020), Leïla Slimani et Clément Oubrerie.

Réparer les soldats : une médecin auprès des gueules cassées

52 min
À retrouver dans l'émission

En 1918, pas moins de 15 000 soldats sortent de la guerre défigurés. Médecin, pionnière de la chirurgie, Suzanne Noël répare les visages et apporte un peu de réconfort à ces gueules cassées qui effraient les passants.

Bande-dessinée "À mains nues" (Éditions Les Arènes, 2020), Leïla Slimani et Clément Oubrerie.
Bande-dessinée "À mains nues" (Éditions Les Arènes, 2020), Leïla Slimani et Clément Oubrerie.

Le 11 novembre 2020, l’écrivain Maurice Genevoix est entré au Panthéon, cent ans après l’arrivée du soldat inconnu sous l’Arc de triomphe. En 1916, Maurice Genevoix écrit Sous Verdun, récit et témoignage sur la violence des combats, au plus proche de l’horreur. Genevoix se souvient, au moment de l’assaut, d’un de ses camarades : « Il n’a plus de nez. À la place, un trou qui saigne, qui saigne… Avec lui, un autre dont la mâchoire inférieure vient de sauter. Est-il possible qu’une seule balle ait fait cela ? La moitié inférieure du visage n’est plus qu’un morceau de chair rouge, molle, pendante, d’où le sang mêlé à la salive coule en filet visqueux. Et ce visage a deux yeux bleus d’enfant, qui arrêtent sur moi un lourd, un intolérable regard de détresse et de stupeur muette ». 

Ce regard, Suzanne Noeël l’a également croisé. Médecin, elle est pionnière de la chirurgie réparatrice, certaincertains diront esthétique. Elle a vu cette souffrance et ces blessures qui font tourner le regard, mais pas le sien. Elle a réparé les gueules-cassées. Il faut des mots pour dire l’horreur et la violence ; il faut des dessins aussi… Il faut des mots pour dire la volonté réparatrice et il faut des dessins aussi ! Xavier Mauduit

Rediffusion de l'émission du 13/11/2020

Pionnière de la chirurgie réparatrice et militante pour les droits des femmes, Suzanne Noël aura marqué le début du XXe siècle par son engagement et son ambition. Cette jeune femme élevée dans la bourgeoisie de l’Aisne refuse le rôle traditionnel d’épouse et de mère qu’on lui assigne pour s’imposer comme une élève brillante à la faculté de médecine quand encore trop peu de femmes atteignent l’enseignement supérieur. Cette amoureuse des arts défend alors la chirurgie esthétique comme un outil d’émancipation pour les femmes mais surtout comme un moyen de sauver des vies : celles des gueules cassées de la Grande guerre. Portée par une soif de savoir et d’innovation, elle mettra au point de nombreuses techniques et instruments encore employés à ce jour dans la chirurgie réparatrice.

C’est pour rendre hommage à ce destin exceptionnel que Leïla Slimani et Clément Oubrerie, publient aujourd’hui le premier tome d’une nouvelle bande-dessinée À mains nues aux éditions Les Arènes.

Leïla Slimani est écrivaine. Elle a écrit notamment les romans Chanson douce (Gallimard, 2016), prix Goncourt, et plus récemment Le Pays des autres (Gallimard, 2020).

Clément Oubrerie est dessinateur, scénariste et réalisateur. Il est l'auteur d’une vingtaine d’albums, dont ceux des séries Pablo (Dargaud) et Voltaire amoureux (Les Arènes).

Rediffusion de l'émission du 13/11/2020

J'ai tout de suite été frappée par l'aspect très romanesque de son existence même sur le plan intime, dans son mariage, dans son rapport à sa mère, à sa fille, il y avait des choses extrêmement intéressantes mais surtout, ce qui m'a frappée, c'est que cette femme a été une pionnière, une femme très inventive sur le plan des techniques de la chirurgie esthétique. Elle a été première femme chirurgienne esthétique française est sans doute même la première du monde. Elle a voyagé absolument partout, elle a enseigné ses différentes techniques absolument partout des États-Unis à la Chine en passant par le Japon. J'ai voulu rendre hommage à cette femme et lui rendre la postérité dont elle n'a pas pu bénéficier parce qu'elle était un peu oubliée. (Leïla Slimani)

J'avais envie de dessiner la première guerre mondiale, c'est un sujet formidable que je n'avais pas encore abordé. Si j'avais fait le pari du début du siècle, dans Pablo on n'avait pas été jusque-là. Il y a quand même eu des antécédents sublimes, en particulier ceux de Tardy et Cela faisait partie des raisons qui m'ont motivées pour dessiner ce livre. (Clément Oubrerie)

Sons diffusés : 

  • France Inter - 13/03/2011 - Émission Au fil de l'histoire - Extrait de la fiction radiophonique Suzanne Noël, pionnière de la chirurgie esthétique réalisée par Cédric Aussir. 
  • Archive - RDF/RTF - 16/01/1949 - Extrait de l'émission Les monstres sacrés - Madame Simone évoque Sarah Bernhardt.
  • FR3 - 10/08/1996 - Extrait du documentaire de Guylaine Guidez La montée des femmes au pouvoir, épisode 2, La révolte des poupées. 
  • Extrait du film La chambre des officiers de François Dupeyron (2001).
  • Archive France Culture - 15/11/2008 - Extrait de l'émission Mauvais Genre -   ITW de Jacques Tardi à propos de ses bandes dessinées et de la grande guerre.
  • Musique : Berthe Sylva - Frou-Frou. 
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......