LE DIRECT
Policiers sur un toit proche de l'abbaye de Westminster à Londres lors de la visite du pape Jean-Paul II, 28 mai 1982
Épisode 3 :

Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ? Identifier les criminels

51 min
À retrouver dans l'émission

De l’Ancien Régime à l’identification judiciaire, une “identité de papier” se substitue aux pratiques de reconnaissance visuelle ou orale. L'identification, ce monopole d'État, évolue et se perfectionne. Vos papiers, s'il vous plaît !

Photos d’un album de photographies médico-légales réalisées par ou sous la direction de Bertillon. 1903. Metropolitan Museum of Art, New York (Wikipédia)
Photos d’un album de photographies médico-légales réalisées par ou sous la direction de Bertillon. 1903. Metropolitan Museum of Art, New York (Wikipédia)

Comment identifier les individus ? C’est un jeu que pratiquent les enfants : qui est qui ? Il suffit de poser des questions afin d’obtenir des indices. Est-ce un homme ou une femme ? Jeune ou vieux ? De quelle couleur sont ses cheveux, ses yeux ? Le nôtre a les cheveux blancs, mi-longs, le visage buriné. Le portrait parlé s’enrichit d’autres éléments : né à Monaco, il est poète, chanteur, mais avec le temps va, tout s’en va… c’est Léo Ferré, évidemment ! "Maroufle à pendre à l'hexamètre, voyou décliné chez les Grecs, Albatros à chaîne et à guêtres, Cigale qui claque du bec : Poète, vos papiers ! Poète, vos papiers !" Xavier Mauduit

Les “mugshots” sont devenus un passage obligé du film de gangster à l’américaine. Ces photographies d’identité judiciaire prises lors de l’arrestation d’un individu le montrent de face et de profil, cadrent le visage et les épaules, et lui associent un nom et un numéro grâce à une petite pancarte. Marque d’infamie pour les uns, trophée pour les autres (que l’on pense au célèbre mugshot de David Bowie !), ces images fascinent encore aujourd’hui. 

Identifier les criminels n’a pourtant pas toujours été une mince affaire : difficile de reconnaître un individu quand les identités sont mouvantes et reposent essentiellement sur l’interconnaissance. Pourquoi s’est-on soudain pris de passion pour l’identification ? Comment les techniques vont-elles se perfectionner du XVIIIe au début du XXe siècle ? Comment peu à peu, le processus d’identification va-t-il s’étendre des criminels et de certains groupes sociaux précis à l’ensemble de la société ?  

Nous en parlons avec notre invité Vincent Denis, maître de conférences en histoire moderne à l’Université Paris I - Panthéon-Sorbonne, spécialiste de l’histoire sociale de l’État aux XVIIIe-XIXe siècles, de l’histoire de la police et de l’histoire de l’identification des personnes. Il est membre de l’Institut Universitaire de France. Il est notamment auteur d'Une histoire de l'identité. France, 1715-1815 (Champ Vallon, 2008) et il a dirigé avec Catherine Denys Polices d’Empires, XVIIIe-XIXe siècles (PUR, 2011). 

Au XVIIIe siècle, l'identité est construite dans les relations sociales, les interactions quotidiennes ; on n’a pas besoin de papier dans son village, dans le cadre de sa communauté quotidienne, dans sa région, car les gens vous connaissent et on trouve toujours des témoins qui peuvent vous “avouer” par opposition aux gens “sans aveux”, ceux qu’on ne connaît pas et qui restent inconnus. Ces derniers inquiètent et pour dissiper l’opacité, ils sont obligés d’avoir des documents écrits en particulier quand ils se déplacent sur une longue distance. Vincent Denis

Sons diffusés :

  • Lecture par Daniel Kenigsberg d'un signalement de brigand recherché en 1764. 
  • Lecture par Daniel Kenigsberg d'une réflexion sur le Code pénal par Le Pelletier de Saint-Fargeau 1791 sur l'utilité des registres de population dans les municipalités pour repérer les marginaux.
    Archive - 04/05/1966 - France Inter -  S'évaderont-ils ?  - Extrait de la fiction Vidocq d'Henri Weitzmann et René Brest.
  • Archive - 1953 - RTF - Heure de culture française - Portrait de Bertillon par le mathématicien Georges Lion. 
  • Archive - 01/04/1961 - RDF/RTF - Les mémoires improvisées du docteur Edmond Locard - Mémoires recueillies par André Mure au laboratoire de médecine légale. 
  • Musique - Barbara - Si la photo est bonne. 
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Chroniques

9H52
3 min

Le Journal de l'histoire

Les enfants autochtones disparus du Canada
Intervenants
  • Maître de conférences en histoire moderne à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne.
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......