LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Affiche du film "Jeanne de Bruno Dumont / Couverture du livre "L'Amérique Fantôme" de Gille Havard

Actualités : Jeanne et "L'Amérique Fantôme"

51 min
À retrouver dans l'émission

Et si l'histoire de France s'écrivait à travers le parcours singulier de certaines personnalités ? De Jeanne d'Arc aux coureurs des bois français en Amérique du Nord, une certaine histoire française se dessine.

Affiche du film "Jeanne de Bruno Dumont / Couverture du livre "L'Amérique Fantôme" de Gille Havard
Affiche du film "Jeanne de Bruno Dumont / Couverture du livre "L'Amérique Fantôme" de Gille Havard Crédits : Les films du Losange / Flammarion

Rien ne prédestinait cette enfant à vivre un tel destin, rien. Au XVe siècle, une petite bergère de Domrémy, en Lorraine, prend la tête des armées et part chasser les Anglais hors de France puis elle finit brûlée. Jeanne d’Arc avait entendu des voix paraît-il.

Rien ne prédestinait cette enfant à devenir ce qu’elle est aujourd’hui, rien. Longtemps oubliée, considérée illuminée, au mieux étrange, ce n’est que tardivement, au XIXe siècle, qu’elle est devenue une héroïne de la nation, avant que l’Église ne s’en empare et qu’elle en fasse une sainte, 500 ans après sa mort : il est des saintetés plus évidentes, mais les voix du Seigneur sont impénétrables…

Rien ne prédestinait Jeanne d’Arc à devenir source d’inspiration pour les artistes ou à être récupérée en politique. En revanche, il est très logique que nous en parlions à la radio, car nous aussi, nous aimons entendre des voix !

Dans la première partie de l'émission nous recevons le réalisateur Bruno Dumont, à l'occasion de la sortie de son film Jeanne, le 11 septembre.

Pour écrire Jeanne d’Arc, Charles Péguy part des sources, de ce qu’on sait du procès, de la réalité historique pour en faire sa propre musique. Donc à la fois quelque chose de tout à fait original et de tout à fait exact historiquement. Pour moi, la musique est la seule façon de passer à travers l’armure du présent et de la reconstitution des faits, pour aller saisir ce que veut faire Péguy : représenter le petit jardin du cœur de Jeanne. D’aller chercher ce qui est intemporel à l’intérieur de cet événement passé. Bruno Dumont

Le cinéma c’est de la représentation et mon travail de metteur en scène c’est de représenter. Ce qui se joue dans Jeanne c’est à la fois une histoire sociale, l’histoire d’une paysanne qui va devenir une illuminée. Donc on rentre ici dans des nuées, dans des domaines un peu plus difficiles de la pensée et du cœur humain. J’ai essayé avec la musique de représenter ce qu’était l’intériorité de l’âme. C’est aussi pourquoi j’ai choisis la cathédrale d’Amiens alors que c’est complètement anachronique. Mais de voir la petite Jeanne dans la grande cathédrale d’Amiens, cela donne toute l’amplitude de ce qu’est le profane et ce qu’est le sacré. Si vous reconstituez, vous restez dans l’histoire. Mais vous répétez un événement historique qui a eu lieu, alors même que cet événement est un retentissement de plus profond, qui est un mythe. Donc c’est essentiel d’altérer, de représenter, sans cela on reste dans la surface des choses. Bruno Dumont

Dans la seconde partie de l'émission Gilles Havard, chargé de recherche au CNRS, nous dévoile une Amérique oubliée, fantôme, et une autre histoire de la colonisation européenne, à travers son ouvrage L'Amérique fantôme, Flammarion, 2019

Ce que permet l’étude des coureurs de bois c’est d’une part de s’intéresser à l’histoire de l’occident, à travers ces figures un peu marginales, qui permettent d’interroger la norme sociale au XVII – XVIIIe siècles parce qu’ils sont souvent considérés comme vagabonds, libertins etc. Et d’un autre côté ce sont des individus qui se situent à la charnière du monde colonial et du monde amérindien, donc toutes les sources concernant ces individus nous parlent aussi des amérindiens. Ce livre est donc aussi une façon de s’interroger d’un point de vu anthropologique sur le don, la violence, la parenté dans ces sociétés. Gilles Havard

Sons diffusés : 

Lecture par Olivier Martinaud : Extrait de La littérature et les idées nouvelles, d'Alexandre Mercereau

Musiques : 

  • Chanson et musiques de Christophe, issues du film Jeanne de Bruno Dumont
  • Jeanne d'Arc par Armel Dupas 
  • Joan of arc par Leonard Cohen
  • Ballade de davy crockett par Annie Cordy

Extrait de films : 

  • Jeannette, de Bruno Dumont, 2017
  • Jeanne, de Bruno Dumont, 2019
  • The Revenant d’Alejandro González Iñárritu

Archives : 

  • André Malraux : Grands discours 1946-1973 le 08/05/1961 chez Fremaux et associés (ref FA 5115)
  • Emmanuel Macron , discours du 09/05/2016 - Vidéo Orléans Métropole 
  • Michel Leiris dans l'émission Entretien avec de Paule Chavasseq, le 23/01/1968, France Culture

Générique de l'émission : Origami de Rone

Chroniques
9H52
4 min
Le Journal de l'histoire
Brexit : s’assoir ou ne pas s'assoir sur l'inéluctable ?
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......