LE DIRECT
Caricature du guérisseurAuguste Henri Jacob, dit le zouave Jacob, dans le journal satirique "La Lune" (1er septembre 1867).

Episode 7 : Le rebouteux rend visite

29 min
À retrouver dans l'émission

Si l'on ne retrouve pas le corps du mari de la comtesse assassinée et si l'on en croit l'inspecteur Lecoq et le juge Plantat, c'est qu'il est le coupable. Il aurait donc pris la fuite après le meurtre...

Caricature du guérisseurAuguste Henri Jacob, dit le zouave Jacob, dans le journal satirique "La Lune" (1er septembre 1867).
Caricature du guérisseurAuguste Henri Jacob, dit le zouave Jacob, dans le journal satirique "La Lune" (1er septembre 1867). Crédits : André Gill (via Wikimedia Commons)

Pour Lecoq et Plantat, l’assassin de la comtesse est son mari Hector qui a disposé les choses de telle sorte que le soupçon puisse planer sur un innocent. Selon le policier, le comte devait trouver à tout prix quelque chose que sa femme avait caché et de très compromettant pour lui. Après l’avoir tuée et traînée au bord du fleuve, il s’est acharné à fouiller, éventrant les fauteuils, frappant les fauteuils à coups de hache, quand par la fenêtre il a vu La Ripaille prêt du corps de la comtesse. Il s’est enfui et c’est lui que le braconnier a dû apercevoir. Mais Lecoq interrompt son exposé quand survient un nouvel incident…

Bibliographie

Le Crime d'Orcival

Le Crime d'OrcivalEmile GaboriauEditions du Masque, 2005

L'équipe
Production
Réalisation
Coordination

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......