LE DIRECT

Comment se porte le cinéma marocain ?

12 min
À retrouver dans l'émission

Le film de Nabil Ayouch, Much Loved est sorti hier en France. Présenté en mai dernier au festival de Cannes, il a immédiatement été censuré par le gouvernement conservateur du Maroc. Mais cet acte de censure a -t-il vraiment été déterminant dans l'écho que pourra connaitre le film au Maroc ?

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/09/ba6145f3-5de4-11e5-a571-005056a87c89/838_zzz.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Le film de Nabil Ayouch, Much Loved" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/09/ba6145f3-5de4-11e5-a571-005056a87c89/838_zzz.jpg" width="640" height="346"/>
Le film de Nabil Ayouch, Much Loved

La question se pose alors que le salles de cinéma ont quasiment toutes disparu au Maroc. Dans le même temps, le cinéma marocain reste dynamique, soutenu par le roi du Maroc mais aussi de la France et de l'Union européenne. Mais il semble de plus en plus tourné vers le marché occidental.

Avec Pierre Vermeren, historien, spécialiste du Maghreb, professeur à l'Université Paris I

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......