LE DIRECT
Durant douze semaines, la ville de Metz propose 400 rendez-vous artistiques gratuits.

Constellations de Metz / I am not Madame Bovary

5 min
À retrouver dans l'émission

La ville de Metz (en Lorraine) a choisi cet été de relever un pari très ambitieux en organisant une manifestation de grande ampleur : "Constellations de Metz".

Durant douze semaines, la ville de Metz propose 400 rendez-vous artistiques gratuits.
Durant douze semaines, la ville de Metz propose 400 rendez-vous artistiques gratuits. Crédits : Communication Ville de Metz

La ville de Metz (en Lorraine) a choisi cet été de relever un pari très ambitieux en organisant une manifestation de grande ampleur : « Constellations de Metz ». Pour la première édition de cet événement, la préfecture de la Moselle, a conçu des rendez-vous artistiques d’une grande richesse : pendant douze semaines - jusqu’au 17 septembre - le public aura droit à plusieurs concerts, spectacles, expositions, déambulations artistiques, etc. Sans oublier le mot d’ordre, rendre hommage au patrimoine messin. Impossible de parler de tout, alors je me suis plus particulièrement intéressée aux fresques numériques crées par l’artiste français, Yann Nguema, un parcours d’un kilomètre autour de la cathédrale Saint-Etienne, où l’art numérique entre en communion avec les vieilles pierres. La musique qu’accompagne la fresque numérique était composée par EZ3kiel, le groupe dont Yann Nguema fait partie)

 "I am not Madame Bovary", une comédie noire qui raconte le combat d'une jeune femme contre la bureaucratie chinoise.
"I am not Madame Bovary", une comédie noire qui raconte le combat d'une jeune femme contre la bureaucratie chinoise.

I am not Madame Bovary

Nous sommes mercredi, aujourd'hui une quinzaine de films sortent au cinéma. Nous avons sélectionné une petite pépite parmi les films qui seront en salle dès aujourd’hui. I am not Madame Bovary va surement plaire aux amoureux du pays du milieu car sa photographie est sublime. Il s’agit d’une comédie noire, qui dresse deux portraits : celui de la Chine contemporaine - entre modernité et valeurs ancestrales –mais aussi celui du personnage principal, joliment interprété par la diva chinoise Fan BingBing. Le réalisateur Feng Xiaogang réussi son pari esthétique avec adresse, des plans de camera surprenants, entourés de cadres changeant au fil des métaphores, c’est un vrai tour de force visuel. France Culture ne se trompe jamais, la preuve, la radio est partenaire de ce film.

Chroniques

8H35
18 min

Invité culture

Rencontre avec les lauréats du prix Albert Londres
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......