LE DIRECT

Iran: la dessinatrice Atena Farghadani condamnée à une peine exceptionnellement lourde

9 min
À retrouver dans l'émission

Pour avoir représenté certains membres du Parlement iranien avec des têtes d'animaux, une jeune caricaturiste vient d'être condamnée à une peine exceptionnellement lourde.

<source type="image/webp" srcset="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAXACoDASIAAhEBAxEB/8QAGQAAAwEBAQAAAAAAAAAAAAAAAAEEAgMF/8QAIBAAAgIBBAMBAAAAAAAAAAAAAAECEQMEEyExEhRhQf/EABQBAQAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAD/xAAUEQEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA/9oADAMBAAIRAxEAPwDMNLFxcVkp1yjk9HG6TTLMmnuTnFtNiw4Hjbk5WBE9Kk6NLRluOHMmzcYcOwPP9RXVC9IuxwqUr5t8M7V8AqcU/wAFtqqa7AAE8MW76Htrn6AAG1HxUa6MbuNOq6AAP//Z "data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/06/e12366f2-0c36-11e5-9c6d-005056a87c89/838_farghadani.webp"class="dejavu"><img src="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAXACoDASIAAhEBAxEB/8QAGQAAAwEBAQAAAAAAAAAAAAAAAAEEAgMF/8QAIBAAAgIBBAMBAAAAAAAAAAAAAAECEQMEEyExEhRhQf/EABQBAQAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAD/xAAUEQEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA/9oADAMBAAIRAxEAPwDMNLFxcVkp1yjk9HG6TTLMmnuTnFtNiw4Hjbk5WBE9Kk6NLRluOHMmzcYcOwPP9RXVC9IuxwqUr5t8M7V8AqcU/wAFtqqa7AAE8MW76Htrn6AAG1HxUa6MbuNOq6AAP//Z " alt="dessin d'Atena Farghadani extrait de la page Facebook "Free Atena"" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/06/e12366f2-0c36-11e5-9c6d-005056a87c89/838_farghadani.jpg" width="815" height="457"/>
dessin d'Atena Farghadani extrait de la page Facebook "Free Atena" Crédits : Radio France
La jeune dessinatrice iranienne Atena Farghadani, 28 ans a été condamnée à 12 ans de prison sur la base de nombreuses charges pour une caricature réprésentant les membres du Parlement iranien avec des têtes d'animaux. Une peine exceptionnellement lourde pour une simple caricature. La jeune femme paie en fait son activisme de longue date, notamment au moment du mouvement vert de 2009. Arrêtée et detenue en 2014 à l'isolement , elle avait été libérée temporairement en novembre 2014, et avait publié une vidéo dans laquelle elle dénonçait ses conditions de détention. Une vidéo qui certainement aggravé son cas auprès des autorités iraniennes.

Avec Hassiba Hadj Sahraoui , directrice adjointe d'Amenesty International pour l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient et Mana Neyestani , caricaturiste iranien exilé en France

L'équipe
Production
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......