LE DIRECT
 the Chambers Brothers au Harlem Cultural Festival en 1969

Les 50 ans de Woodstock... Et du Black Woodstock

5 min
À retrouver dans l'émission

Au menu de ce journal : le Centre Pompidou à l’international, une capitale du documentaire, et un anniversaire "peace and love".

 the Chambers Brothers au Harlem Cultural Festival en 1969
the Chambers Brothers au Harlem Cultural Festival en 1969 Crédits : CBS - Getty

"Des centaines d'hectares à parcourir. Promène-toi pendant trois jours sans voir un gratte-ciel ou un feu rouge. Fait voler un cerf-volant. Fais-toi bronzer. Cuisine toi-même tes repas et respire de l'air pur". 

Voici ce qu’on pouvait lire à l’époque sur les tracts qui annonçaient l'événement. Trois jours de concerts, trente-deux artistes et 450 000 personnes : Woodstock a été le dernier acte de la révolution culturelle des années 60, son chant du cygne. Un demi-siècle après, il cristallise encore tout un imaginaire, une mythologie et des fantasmes. Considéré comme l’un des événements qui a changé la face du rock - et son industrie - le site est classé sur la liste des monuments historiques.

Il est beaucoup dit qu'un tel événement ne pourrait plus se reproduire aujourd'hui avec les normes de sécurité et les règles sanitaires actuelles. Le concert anniversaire prévu pour aujourd’hui par les promoteurs de l’époque est d'ailleurs tombé à l’eau. Et rappelons aussi qu’en 1969, l'organisation a été chaotique. Très rapidement, la foule manque d’eau, de nourriture, des hélicoptères de l’US Army viennent ravitailler les lieux, des overdoses, trois morts, et des techniciens qui pendant trois jours, redoutent - avec la pluie et la boue - un haut risque d’électrocution : nous sommes en effet loin des normes actuelles.

Le Harlem Cultural Festival, le Black Woodstock

Été 2019, on fête aussi les 50 ans d’un autre événement marquant de la culture américaine qui est tombé lui dans l’oubli : le Harlem Cultural Festival, prénommé le Black Woodstock. Le magazine Rolling Stone dans un long reportage en propose la redécouverte. Été 69 dans le Mount Morris Park de Harlem, des concerts en plein-air, 300 000 personnes et les grands artistes de la fin des années 60 : Nina Simone, Stevie Wonder, BB King. Un carrefour culturel qui réunissait - après l’assassinat de Martin Luther King -  les défenseurs des droits civiques et les représentants d’une culture afro-américaine et où l'on y exprimait paraît-il "une douleur et une joie féroce". Tombé dans l’oubli, le magazine nous rapporte qu’un documentaire est en cours de préparation et qu’il devrait voir le jour en 2020. 

Le Centre Pompidou à l’international

Le Centre Pompidou prolonge son partenariat avec l’Espagne jusqu’en 2025. Le Centre Pompidou-Malaga, "El Cubo" orné des vitraux de Daniel Buren, était en 2013, la première antenne hors les murs de l'institution. Un moyen pour rayonner à l’international et pour les villes partenaires, une façon d’encourager le tourisme culturel. Il s'agit aussi d'une opération lucrative : "El Cubo" a rapporté au Centre Pompidou un million d’euro par an. Après Metz, Bruxelles en 2018, la marque s’apprête à inaugurer un nouveau centre à Shangaï. 

Une capitale du documentaire : le village de Lussas

C’est un peu le Woodstock du documentaire : on s’arrête aujourd’hui à Lussas pour la 31e édition des états généraux du film documentaire. Lussas, ce village de l’Ardèche, de 1 100 habitants s’est transformé en capitale du documentaire. Avec la création de la plateforme Tenk, et durant l’été lors de son festival qui commence ce dimanche et qui se tient jusqu'au 24 août, ce sont des centaines de projections - à la belle étoile ou chez l’habitant, des séminaires et des rencontres, pour prendre le pouls de toutes ces nouvelles écritures. La réalisatrice Claire Simon est une figure majeure du genre et une grande habituée du lieu. Elle y a passé 3 ans pour tourner Le Village, une série documentaire en 18 épisodes de 26 minutes. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

On peut voir la série Le Village à partir du 14 septembre sur Ciné et en 2020 sur TV5 monde.  Comme le rappelle Claire Simon par téléphone, le village est une exception mondiale, le seul endroit où il existe un festival, une Université, une vidéothèque, des distributeurs, des producteurs. Pour elle, le cinéma documentaire est l’une des plus pures expressions d’un art populaire et Lussas, une institution. Entretien.

Chroniques

8H35
24 min

L'Invité(e) culture

Pourquoi les ruines nous fascinent-elles ?
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......