LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le nouveau musée de la Libération à Paris : l’accès à l'ancien bunker d'où Henri Rol-Tanguy commandait la Résistance parisienne lors de la libération de Paris en août 1944.

Visite du nouveau musée de la Libération de Paris

6 min
À retrouver dans l'émission

Au menu de ce journal : une chanteuse aux pas de danse, des fleurs de la discorde, un "G7 littéraire", et Paris libéré !

Le nouveau musée de la Libération à Paris : l’accès à l'ancien bunker d'où Henri Rol-Tanguy commandait la Résistance parisienne lors de la libération de Paris en août 1944.
Le nouveau musée de la Libération à Paris : l’accès à l'ancien bunker d'où Henri Rol-Tanguy commandait la Résistance parisienne lors de la libération de Paris en août 1944. Crédits : Thomas SAMSON - AFP

Exposer et documenter la libération de Paris

À l’occasion des 75 ans de la Libération de Paris, la capitale s’apprête à inaugurer un nouveau musée ce dimanche : le musée de la libération. Il s’installe place Denfert-Rochereau dans les pavillons rénovés de Claude-Nicolas Ledoux du XVIIIe siècle. L’ancien musée de la libération situé à Montparnasse était un peu boudé du public. Le nouveau musée veut donc faire mieux et compte accueillir 80 000 visiteurs par an. 

Le nouvel espace compte plus de 2 500 m² de surface d’exposition. Dans ses collections riches de plus de 7 000 documents rares, on y trouve des archives sur Jean Moulin et sur la résistance, des curiosités comme des "robes de libération" brodées et décorées avec des monuments parisiens, des visites en réalité virtuelle. Et puis surtout, il y a la visite à 26 mètres sous terre du poste de commandement du Colonel Rol-Tanguy - le bunker où a été pilotée l’insurrection en août 1944 -, un lieu historique pour la première fois ouvert au public. 

Les "fleurs de la discorde" arrivent à Paris

À Paris toujours, les Champs-Elysées s’apprêtent à accueillir une nouvelle œuvre d’art. Une sculpture monumentale, haute de 12 mètres, lourde de 35 tonnes, et qui représente un bouquet de fleurs tendu par une main. Il s'agit de la sculpture de l’américain Jeff Koons, un cadeau pour la ville de Paris très controversé. L'oeuvre est d'ailleurs surnommé "les tulipes de la discorde".  Elle sera installée ce soir non pas au Trocadéro comme c’était prévu initialement, mais en bas de l’avenue des Champs-Elysées non loin de l’ambassade américaine. La fin de son installation et son inauguration officielle sont prévues pour la mi-septembre.

Paris, 21 novembre 20: l'ambassadeur des États-Unis en France, Jane D. Hartley, l'artiste Jeff Koons et la maire de Paris, Anne Hidalgo annoncent un don de l'artiste Jeff Koons qui offre le «bouquet de tulipes» à la ville de Paris.
Paris, 21 novembre 20: l'ambassadeur des États-Unis en France, Jane D. Hartley, l'artiste Jeff Koons et la maire de Paris, Anne Hidalgo annoncent un don de l'artiste Jeff Koons qui offre le «bouquet de tulipes» à la ville de Paris. Crédits : Stephane Cardinale - Corbis - Getty

Un "G7 littéraire"

Ce samedi à Biarritz se tient le G7. Hier, à Biarritz, s'est tenu le "G7 littéraire". Sept écrivains et artistes ont créé un nouveau prix littéraire : le prix de la maison rouge, une récompense dotée de 5 000 euros. L'auteur Frédéric Beigbeder est à l’initiative de ce projet, avec pour cette première édition un jury présidé par l’écrivain Philippe Djian. Alexandre Labruffe a été récompensé pour son premier roman Chroniques d’une station-service qui sort aujourd’hui aux éditions Verticales. Le récit désabusé d’une crise existentielle sur fond de catastrophe écologique. Outre le pied de nez au G7 politique - "voilà un G7 qui sert à quelque chose" a déclaré Frédéric Beigbeder - il s'agit surtout d'un signe supplémentaire de la vitalité d’un secteur. Autant de prix littéraires pour un seul pays, il s'agit bien d'une spécificité et d'une exception française.

Première édition du festival "Check in party"

Direction la Creuse, près de Limoges, pour la création d’un festival : le Check in party. Ce nouvel événement consacré aux musiques indépendantes commence ce soir, et s’installe jusqu'à samedi sur la piste d’atterrissage de l’aérodrome de Guéret-Saint-Laurent. Une trentaine de groupes sont attendus. Saluons une prise de risque et un tour de force car l’événement réussit à réunir ce même soir une très belle affiche : Patti Smith, Clara Luciani et Jeanne Added. 

Meilleure artiste féminine et meilleur album rock des Victoires de la musique 2019, Jeanne Added est l’une des artistes française les plus programmées par les festivals cet été. Depuis trois mois, ses prestations scéniques ont été très remarquées. Avec un deuxième album plus électro, elle expérimente un nouveau rapport à la scène. Par téléphone, elle raconte l'évolution de son rapport à la scène et à la danse.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Jeanne Added sera en concert ce soir au Check in party festival dans la Creuse, et vendredi pour l’ouverture de Rock en Seine à Saint-Cloud près de Paris. 

Chroniques
8H35
18 min
L'Invité culture
Géographie de l'intime avec Olivier Rolin
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......