LE DIRECT
Le sculpteur grec Takis, pose devant ses œuvres d’art installées dans le métro d’Athènes. L’Artiste de renommée mondiale est décédé le 9 août 2019 à l’âge de 93 ans.

Décès de l'artiste Takis, sculpteur des champs magnétiques

5 min
À retrouver dans l'émission

Au menu de ce journal : des arts du cirque très politiques, les secrets d’un opéra royal, et la disparition d’un des grands sculpteurs du XXe siècle.

Le sculpteur grec Takis, pose devant ses œuvres d’art installées dans le métro d’Athènes. L’Artiste de renommée mondiale est décédé le 9 août 2019 à l’âge de 93 ans.
Le sculpteur grec Takis, pose devant ses œuvres d’art installées dans le métro d’Athènes. L’Artiste de renommée mondiale est décédé le 9 août 2019 à l’âge de 93 ans. Crédits : STARTOS HAVALEZIS - AFP

Takis, pionnier de l'Art cinétique

On a appris ce vendredi la disparition de l’artiste grec Takis, à  l’âge de 93 ans. "Takis a créé les œuvres d’art parmi les plus innovantes du XXe siècle" : ce sont les mots de la Tate Modern à Londres. Le musée lui consacre depuis juillet une grande rétrospective qui se tient jusqu’au 27 octobre.

En 1953, l’artiste autodidacte quitte Athènes et sa statuaire classique. Il rejoint Paris et l’atelier de Brancusi. Inspiré par le monde industriel, il crée d’abord de longues tiges de fer qu’il emprunte à la signalisation ferroviaire et qui vibrent grâce au vent. Il devient l’un des pionniers de l’Art cinétique - où l’art de mettre l’art en mouvement. Dans les années 60, il utilise les phénomènes électromagnétiques pour créer des sculptures dansantes et musicales, avec par exemple cette oeuvre où une aiguille aimantée frappe de façon aléatoire sur une corde de piano.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Fasciné par les champs magnétiques et les phénomènes physiques, Takis bouleverse l’art de la sculpture. L’écrivain William Burroughs dira de ses pendules : "et on entend le métal penser…". Le plasticien cherche à donner forme aux forces cachées, à rendre visibles les phénomènes d’attraction et le concept d’énergie. Egalement artiste de l’espace public et défenseur d’un art accessible à tous, on peut voir ses œuvres sur l’esplanade de la Défense. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L’Opéra Royal de Versailles ouvre ses portes

 Théâtre royal de l'opéra, château de Versailles - Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, 1979.
Théâtre royal de l'opéra, château de Versailles - Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, 1979. Crédits : Getty

L’Opéra Royal du château de Versailles est exceptionnellement ouvert au public cet été. Ce bijou d’architecture néo-classique a été commandité par le roi soleil et inauguré en 1770 par Marie-Antoinette et Louis XVI. L’un des plus beaux théâtres d’Europe est habituellement inaccessible et seulement visible les quelques soirs de représentation. Le bâtiment classé dans les listes du patrimoine mondiale de l'Unesco se visite cet été jusqu’au 22 septembre.  

Phia Ménard au Festival « la Route Du Sirque » de Nexon

Tous les jours, nous prenons la route des festivals. Aujourd’hui, direction Nexon en nouvelle Aquitaine pour le Festival La Route du Sirque, la 33e édition commence mercredi. L’événement rend compte de la vitalité du cirque contemporain. Pendant 10 jours, une cinquantaine de représentations sont prévues autour d'un thème : le futur. Le festival reçoit l’une des grandes dames du cirque actuel : la chorégraphe, danseuse et performeuse Phia Menard. Elle présentera une de ses pièces majeures, la performance Maison mère. Ce premier acte d'une trilogie intitulée "Contes immoraux" a été créée à Athènes et tourne depuis 2017. Phia Menar est seule en scène, habillée en guerrière, en "Athéna-Punk", et cherche à construire son Parthénon. Avec une immense feuille de carton, elle scotche, déchire, assemble et érige sous nos yeux un temple, qui prend parfois l’allure d’abri pour réfugiés. Quand le Parthénon en carton est enfin monté, subitement, survient un déluge. Une pluie diluvienne vient détruire la structure. Dans cette performance minimaliste, où l'artiste joue avec les symboles, l'artiste questionne le future de l’Europe. Comment les arts du cirque et de la performance peuvent-être de formidables outils d’une parole politique? Entretien téléphonique avec Phia Ménard.  

Chroniques

8H35
19 min

L'Invité(e) culture

Quelles architectures pour nos villes de vacances ?
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......