LE DIRECT
Le 21 juillet 2015, Oleg Sentsov le cinéaste ukrainien, regarde dans la cage d'un accusé lors d'une audience devant un tribunal militaire dans la ville de Rostov-sur-le-Don.

Oleg Sentsov entame son 78e jour de grève de la faim

6 min
À retrouver dans l'émission

Au menu de ce journal : une leçon de bonheur en peinture, un festival lyrique sous les étoiles et un cinéaste injustement emprisonné qui se meure.

Le 21 juillet 2015, Oleg Sentsov le cinéaste ukrainien, regarde dans la cage d'un accusé lors d'une audience devant un tribunal militaire dans la ville de Rostov-sur-le-Don.
Le 21 juillet 2015, Oleg Sentsov le cinéaste ukrainien, regarde dans la cage d'un accusé lors d'une audience devant un tribunal militaire dans la ville de Rostov-sur-le-Don. Crédits : SERGEI VENYAVSKY - AFP

Oleg Sentsov entame son 78e jour de grève de la faim

Oleg Sentsov, entame aujourd’hui son 78e jour de grève de la faim. Opposé à l’annexion de la Crimée par la Russie, en 2015 l’Ukrainien a été emprisonné à 20 ans de prison pour terrorisme. Un procès  jugé "stalinien" selon Amnesty International. Le cinéaste s’est donc vu imposer la nationalité russe et a été condamné comme un citoyen russe, alors qu’il se considère comme Ukrainien. Depuis le 14 mai, le réalisateur de 42 ans a commencé cette grève de la faim. Il réclame sa libération ainsi que celle de 70 autres prisonniers politiques. 

Une grève de la faim qui a suscité une mobilisation mondiale. Oui, on peut parler d’un mobilisation mondiale. Le Conseil de l’Europe, le G7, de nombreuses personnalités, cinéastes, intellectuels et artistes ainsi que des milliers d’anonymes ont réclamé sa libération. La semaine dernière : La Cour européenne des droits de l’Homme a demandé au Kremlin d’administrer "des soins appropriés" au cinéaste emprisonné. Jour après jour, la situation devient de plus en plus urgente. Rappelons que le seuil létal d’une grève de la faim se situe après les 40 premiers jours. 

La mobilisation prend une nouvelle ampleur aujourd’hui : ce soir devant la mairie du 4e arrondissement, un rassemblement est prévu à 17h30 précise, avec sur la façade de la mairie, l’installation d’un portrait du prisonnier politique. C’est à l’initiative des nouveaux dissidents. François Croquette, ambassadeur de France aux Droits de l’homme et de nombreuses personnalités seront présentes ce soir. Autre rendez-vous important : au cinéma Le Balzac sera diffusé ce jeudi  The Trial d’Askold Kurov, un documentaire sur l’arrestation et le procès de Sentsov.

Depuis 2 mois, Poutine reste silencieux. On peut interpréter ce silence et cette imperméabilité comme une démonstration de puissance. Lutter pour la vie d’Oleg Sentsov est devenu le symbole d’une lutte pour la démocratie. La semaine dernière dans sa supplique à Emmanuel Macron,  le romancier Pierre Lemaitre a écrit : "Dans une époque où la tentation autoritaire plane sur l’Europe, parvenir à le sauver serait affirmer que les démocrates européens ne sont ni muets, ni abouliques, ni impuissants." 

La 69e édition du festival de musique lyrique de Menton 

Le Festival de musique de Menton a commencé samedi dernier. Depuis 69 ans, il est célèbre pour ses concerts à la belle étoile, sur le parvis d’une basilique baroque. La manifestation reçoit les plus grands artistes classiques du monde. Le 3 août, le pianiste Piotr Anderszewski interprétera des œuvres de Bach.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Depuis l’âge de ses 7 ans, le polonais est un virtuose du piano. C’est un événement car l’artiste se fait rare sur scène. C’est un pianiste singulier. Pour camper le personnage, en 90 pendant la finale du prestigieux concours Leeds, en Angleterre, en plein milieu de sa prestation, il quitte la scène, insatisfait de son interprétation. C’est un épisode qui a lancé sa carrière et sa réputation. Exigent, perfectionniste, on peut également le découvrir dans le documentaire de Bruno Monsaingeon Piotr Anderszewski, voyageur intranquille. En janvier ses enregistrements des concertos 25 et 27 de Mozart ont été très remarqués pour la qualité de leurs interprétations.

La Leçon de bonheur en peinture d'Henri-Edmond Cross

Henri Edmond-Cross "Plage de Baigne-Cul" 1891-1892
Henri Edmond-Cross "Plage de Baigne-Cul" 1891-1892 Crédits : Chicago Art Institute of Chicago

C'est une exposition qui respire la joie de vie. Ce week-end, au musée des impressionniste de Giverny, inauguration de la rétrospective "Henri Edmon Cross: peindre le bonheur". à la fin du XIXe siècle, le français est l’un des chef de fil du néo-impressionnisme en France et du pointilliste. Il est très attaché à la couleur et à la représentation de la lumière. Alors qu’il souffre de diverses maladies depuis des années, il se réfugie dans le midi et y construire son idéal de vie anarchiste, en communion avec la nature. Il écrira dans une lettre : "Je veux peindre le bonheur". Mais concrètement… comment peindre le bonheur ? Parole à la commissaire Marina Ferretti :

ll représente des gens heureux, ce n'est pas quelqu’un qui va décrire la douleur, la misère, sauf peut être dans son premier autoportrait, qui s’appelle le convalescent (…) L’exposition commence avec ce portrait qui assez douloureux et se termine dans une salle qui est quasi orgiaque avec des nus qui s’ébattent en pleine nature avec une orchestration colorée d’une puissance hors-norme. Cross est aussi un grand lecteur, il est passionné par Nietzsche et il est très marqué par son vitalisme. Ses toiles sont empreintes de cet idéal-là.

Chroniques

7H38
19 min

L'Invité des Matins d'été (1ère partie)

Affaire Benalla, les institutions vacillent-elles vraiment ?
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......