LE DIRECT
Le libraire Gui Minhai, basé à Hong-Kong, avait soudainement disparu avant de réapparaître dans un camp de prisonniers en Chine.

Dissidence et censure chinoise

6 min
À retrouver dans l'émission

Au Menu de ce journal : des bagues à chaque doigt et des tas de bracelets autour des poignets, un artiste contemporain féru de sciences et la brutalité de la Chine à l'égard de ses opposants politiques.

Le libraire Gui Minhai, basé à Hong-Kong, avait soudainement disparu avant de réapparaître dans un camp de prisonniers en Chine.
Le libraire Gui Minhai, basé à Hong-Kong, avait soudainement disparu avant de réapparaître dans un camp de prisonniers en Chine. Crédits : © PHILIPPE LOPEZ / AFP - AFP

Dissidence et censure chinoise

Je vous parlais hier d’Oleg Sentov, le cinéaste ukrainien emprisonné en Russie et en grève de la faim depuis près de 80 jours. Aujourd’hui, deux autres dissidents inquiètent Amnesty International et Reporters Sans Frontières.

  • La détention arbitraire de l'éditeur Gui Minhai.

RSF vient de lancer un appel à L’ONU. Une requête sur la détention arbitraire de Gui Minhai. Ce citoyen suédois de 54 ans né en Chine, est persécuté par les autorités chinoises depuis 2015. Éditeur de livres sur la politique chinoise, il y a 3 ans il faisait partie du groupe des cinq éditeurs de Hong Kong, enlevés puis détenus pour avoir vendu des ouvrages interdits par Pékin. Un épisode que l’on a appelé "les libraires disparus", qui a d’ailleurs été le premier cas spectaculaire des répressions à l’encontre des opposants au Parti communiste chinois. 

C’était aussi le point de départ de la traque hors des frontières des dissidents chinois. Plusieurs fois kidnappé puis relâché, Gui Minhai est de nouveau en détention depuis janvier. La Suède et l’Union européenne ont déjà exigé sa libération mais pas de retour de Pékin. Il est privé de soins médicaux alors qu’il souffre d’une grave maladie. 

Pour rappel, le prix Nobel de la paix Liu Xiaobo est mort des suites d’une absence de soins lors de sa détention. La Chine avait refusé les demandes d’extradition afin qu'il puisse être soigné. 

  • 6 ans et demi de prison ferme pour le caricaturiste Jiang Yefei

Reporter sans frontière rapporte aussi une nouvelle information : le caricaturiste chinois Jiang Yefei a été condamné à 6 ans et demi de prison ferme pour "incitation à la subversion du pouvoir de l'État". Le dessinateur de 50 ans publiait sur internet ses dessins qui parodiaient le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping. Il le représentait en chef de gang tatoué, en Mao ou en Adolf Hitler. En 2008, Jiang Yefei avait déjà été arrêté par les autorités chinoises à cause de ses caricatures. Il s’était par la suite exilé en Thaïlande, où il était réfugié politique. En 2015, il est rapatrié pour être enfermé. Il attendait depuis son procès. RSF demande à Pékin sa libération immédiate, conformément à la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés. Dans un contexte de répression accrue en Chine où la censure est de plus en plus forte, avec des peines de plus en plus lourdes, caricaturiste reste un métier à haut risque.

L'éternelle Jeanne Moreau

On fête tristement aujourd’hui les un an de la disparition de Jeanne Moreau. Pour cette commémoration, j’ai hésité à vous faire écouter sa célèbre chanson dans Jules et Jim de Truffaut en 62, ou l’une de ses tirades dans Ascenseur pour l’échafaud de Louis Malle en 58. J’ai finalement opté pour un tango mélancolique :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour la redécouvrir comédienne, il faut se rendre à Avignon, la Maison Jean Vilar lui consacre une exposition de photos sur sa carrière qu’elle commence en 1947, lors de la première édition du festival d’Avignon.

Hicham Berrada, " artiste-laborantin"

Hicham Berrada est l’un de nos plus jeunes talents. Il est franco-marocain, il a 32 ans et le plasticien expose un peu partout en France cet été. On peut voir ses œuvres au  Musée d'art moderne André-Malraux  au Havre, à la fondation Schneider à Wattwiller en Alsace et au Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain de Nice. Hicham Berrada est passionné par le monde scientifique : on peut parler de lui comme d’un "artiste-laborantin".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ce sont des œuvres qui mêlent toujours recherches artistiques et expérimentations scientifiques et chimiques. Dans  l’exposition "L'atlas des nuages" à la fondation François Schneider, on peut voir sa très belle installation-vidéo intitulée "céleste". Un jour de grisaille, au moyen de fumigènes, l’artiste a voulu peindre le ciel en bleu :

Dans mon travail j’essaye toujours de travailler comme un peintre, dans un but pictural. (...) C'était surtout une recherche sur les qualités de fumée, sur la plasticité de la fumée, sa couleur, sa turbulence, son modelé. Pour se rapprocher au plus près de la façon dont on représentait les nuages à la renaissance. 

Qu’est-ce que la présence de l’humain au monde ? C’est pour tenter de répondre à cette question qu’Hicham Berrada s'intéresse de près aux phénomènes naturels.

J’utilise des reproductions de petits phénomènes naturels chimiquement. Mais en tant qu’artiste, je veux être comme un régisseur d’énergie, être celui qui ouvre les vannes de ce courant. Le fait que telle énergie rencontre telle matière (...) et puis la nature joue, c’est toujours la nature qui existe. Une nature en puissance.

L’exposition collective "L’atlas des nuages" c’est jusqu’au 30 septembre à la fondation Schneider à Wattwiller en Alsace. Avec une programmation spéciale pour la nuit des étoiles ce samedi 4 août.

Chroniques

7H38
19 min

L'Invité des Matins d'été (1ère partie)

Nicaragua : d'une révolution à l'autre ?
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......