LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Martin Luther King

À l’affiche : le mouvement des droits civiques aux États-Unis

5 min
À retrouver dans l'émission

Au menu de ce journal : il n’y a pas que de la bande dessinée à Angoulême, du théâtre dans la rue et le Mouvement des droits civiques aux États-Unis à l’affiche.

Martin Luther King
Martin Luther King Crédits : Crédits photos : Splendor Films

À l’affiche : le mouvement des droits civiques aux États-Unis

Aujourd’hui à l’affiche : la sortie du très attendue "BlaKkKlansman", le pamphlet anti-raciste de Spike Lee. Je laisse le soin à la Grande table de nous en parler plus longuement tout à l’heure à 12h30.

Un autre film sur le mouvement des droits civiques aux Etats-Unis sort aujourd’hui en salle : "King : de Montgomery à Memphis"de Sidney Lumet et Joseph Leo Mankiewicz. Inédit en France, ce documentaire de 70 sort en version restaurée. A l’occasion des cinquante ans de la mort de Martin Luther King :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le film retrace la trajectoire du leader et de l’activiste pacifique. Du boycott des bus de Montgomery en 55, à son prix Nobel de la Paix en 64 jusqu’à son assassinat en 68. Sur des images d’archives inédites, le documentaire est sans voix-off mais on entend des monologues des célébrités de l’époque. L'acteur Paul Newman par exemple récite le poème "War" de l’écrivain afro-américain Langston Hughes. On écoutait aussi dans la bande annonce, le discours du 28 août 1963 devant 250 000 manifestants. Le film est sorti deux ans après son assassinat et tombe par la suite dans l’oubli. Le film a été restauré avec à l’aide du MoMA de New-York, le musée d'art moderne conservait les négatif originaux de ce documentaire. Amnesty International est partenaire de cette ressortie en salle.

La 11ème édition du Festival du Film Francophone d'Angoulème

Pour avoir un aperçu de la rentrée cinématographique il faut se rendre à Angoulème. La 11e édition du « Festival du film francophone d’Angoulême » a commencé hier. 94 long métrage, 105 projections, un hommage au réalisateur Jacques Doillon et un cycle sur le cinéma haïtien : l’événement revendique un cinéma populaire et s’est imposé en l’espace de 10 ans comme l'antichambre des succès français. Avec par exemple le film "Petit Paysan" d'Hubert Charuel, récompensé l'an dernier à Angoulême puis trois fois césarisé.

Le "FFA" pour les intimes, c’est aussi une compétition, avec un jury présidé cette année par Karine Viard. Parmi les 10 films sélectionnés, il y a le premier long-métrage de Camille Vidal-Naquet : "Sauvage", l’une des révélations du dernier festival de Cannes.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Sauvage" raconte la prostitution masculine et dresse le portrait de Léo, un jeune prostitué. Lors de la quinzaine des réalisateurs, l’acteur principal, le très solaire Felix Maritaud, a remporté le Prix de la révélation de la fondation Louis Roederer. Le film sortira en salle la semaine prochaine.

Le festival du film francophone d’Angoulême se poursuit lui jusqu’au 26 août avec dimanche avec la remise  des "Valois d’or".

Ouverture du Festival international du théâtre de rue d’Aurillac.

Nous allons au festival international du théâtre de rue d’Aurillac. L’événement commence aujourd’hui. En matière d’art dans l'espace public, Aurillac est devenu un incontournable depuis 1986. 550 compagnies sont attendues jusqu’à dimanche et notamment la compagnie "Ici-même" dirigé par Marc Etc. Son collectif propose un spectacle en itinérance dans les ruelles d’Auriac. "Attentifs ensemble", sur les sans domicile fixe, les gilets jaunes, les militaires et tous ceux que l'on nomme les invisibles de nos espaces publics. Le metteur en scène Marc Etc pense que le regard a changé de nature depuis quelques années. On l’écoute :

Il y a un mouvement particulier depuis une quinzaine d’années qui accapare nos regards, un phénomène. C'est celui que l’on retrouve sur ces affichettes qui porte la mention "attentifs ensemble" que l'on voit un peu partout. On a le sentiment, nous, dans la compagnie "Ici-même, que quelque chose disparaît, au moment où s’intensifie l'appel à la vigilance, quelque chose s’invisibilise autours de nous, se dépeuple.

"Attentifs ensemble" est un spectacle militant et engagé, dans une manifestation qui l’est tout autant. Le festival d’Aurillac continue de faire figure d’acte politique et social.

Chroniques
7H38
19 min
L'Invité des Matins d'été
Rentrée politique sous tension
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......