LE DIRECT
Françoise Nyssen en visite au Camp des Milles le 23 août 2018

L'affaire des travaux illégaux de Françoise Nyssen

7 min
À retrouver dans l'émission

Au menu de ce journal : la résistance par l’art et la création au Camp des Milles, du jazz dans toutes ses nuances à Paris, et la suite de l'affaire des travaux illégaux de la ministre de la culture Francoise Nyssen.

Françoise Nyssen en visite au Camp des Milles le 23 août 2018
Françoise Nyssen en visite au Camp des Milles le 23 août 2018 Crédits : THEO GIACOMETTI / HANS LUCAS - AFP

Travaux illégaux de Françoise Nyssen : le parquet de Paris ouvre une Enquête

Une affaire qui est née mercredi à la suite des révélations du Canard enchaîné. Selon le journal, Francoise Nyssen - alors qu'elle était encore directrice des éditions Actes Sud - aurait réalisé des travaux dans les locaux parisiens de son entreprise de façon illégale : des travaux d’agrandissement de 150 m² réalisés sans autorisation, sans permis de construire et sans en avertir le fisc. Une autorisation d'autant plus cruciale que les locaux d’Actes Sud à Paris se trouvent dans un bâtiment inscrit aux monuments historiques, dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle.

Les architectes des Bâtiments de France et l'architecte en chef des Monuments historiques n'auraient pas été consultés. De plus, la ministre est soupçonnée de fraude fiscale : ses agrandissements n'ayant pas été déclarés au fisc, l’entreprise Actes Sud contournerait donc l’impôt immobilier. Dans un communiqué, hier, la maison d'édition se dit prête à régulariser la situation de ses bureaux parisiens. Quant à Françoise Nyssen, dont la réaction se faisait attendre depuis mercredi, a déclaré hier dans l’après-midi "aucune entreprise n'est au-dessus de la loi".

Dans une affaire elle aussi révélée par le Canard enchaîné en juin dernier, Françoise Nyssen s’est trouvée dans une situation similaire avec des travaux au siège des éditions Actes Sud à Arles, réalisés eux aussi sans autorisation.

Hier, le Parquet de Paris a ouvert une enquête. Il s’agit de vérifier si ces travaux d’agrandissement respectent le code de l’urbanisme. 

Et puis, parallèlement à cette enquête, l’association française "Sites et Monuments" va déposer une plainte contre la ministre. L’association a déclaré :  "On constate désormais que ses propres pratiques ne respectent pas le patrimoine". Si Françoise Nyssen est mise en examen, elle devra démissionner de son poste de ministre, selon la volonté du gouvernement.

La résistance par l'art au Camp des Milles

On poursuit ce journal avec le site mémorial du Camp des Milles près d’Aix en Provence. Cette ancienne tuilerie est devenue pendant la Seconde guerre mondiale un camp d’internement puis l’antichambre d’Auschwitz avec la déportation de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants juifs entre août et septembre 42.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

On écoute, un extrait de Different trains de Steve Reich, morceau composé en mémoire des déportés de la Shoah.  Un travail de mémoire qui est bien évidement au cœur de ce site. C’est l’un des rares camps français encore intact. Aujourd’hui c’est un musée des sciences et d'histoire de l'Homme. Je laisse Cyprien Fonvielle, son directeur, nous expliquer l’une de ses spécificités :

Ce site mémorial a ouvert en septembre 2012. Il aurait pu ne jamais voir le jour. Il a fallu 30 années de combat. Il représente l’histoire française, et pas le visage le plus... Il n'y a jamais eu de troupes allemandes, c’est un lieu qui a été géré par l’administration française.

Hier, le mémorial a inauguré un nouvel espace : c’était l’ouverture de la salle des fresques. Des peintures murales réalisées par des artistes internés entre 1940 et 1941 ont été restaurées. La salle est accessible au public. C’est l’autre particularité de l’histoire de ce lieu : sa grande émulation créative. De nombreux créateurs ont été internés ici - les plasticiens Marx Ernst et Hans Bellmer - et des centaines d'œuvres ont été réalisées dans ce camp. "Résister par l’art et la création face aux extrémismes identitaires", c’est le titre du nouveau dispositif du site mémorial du Camp des Milles.

Le Festival Jazz à la Villette

Pour vaincre le blues de la rentrée : rendez-vous au festival Jazz à la Villette qui commence la semaine prochaine à Paris. L'événement mêle toutes les nuances de jazz avec une très belle programmation pour cette édition 2018. Elle commence le 30 août avec Femi Kuti, le fils de Fela Kuti, celui qui inventa l’afro-beat dans le Nigeria des années 70. Son fils Femi Kuti est lui aussi un saxophoniste virtuose. Il partagera l’affiche avec une révélation franco-congolaise, le groupe Tshegue :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Tshegue c’est un duo, le percussionniste Nicolas Dacunha et la chanteuse Faty Sy Savanet que l’on surnomme "la titi de Kinshasa". Le groupe mélange le rock, l’électro et des rythme congolais, il écrit en anglais, en français et en lingala, et invente un nouveau style : l’afropunk. Leur premier album est attendu cet automne.

Chroniques

7H38
20 min

L'Invité des Matins d'été (1ère partie)

Trump face aux affaires
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......