LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La FIAC change à nouveau de formule pour sa 43 ème édition

5 min
À retrouver dans l'émission

En 4 ans la FIAC aura changé 4 fois au moins de formule. Cette année la Foire Internationale d'art contemporain renonce à sa programmation off mais investit le Grand et le Petit Palais et pietonnise l'esplanade qui les relie.

Et cette 43 ème édition, la FIAC se veut plus ambitieuse que jamais. Depuis que la foire est revenue dans le centre de Paris et qu’elle a été reprise en main par l’Américaine Jennifer Flay, en 2006 la Fiac occupe plusieurs espaces ouverts dans Paris : c’est la programmation Hors les murs, avec des œuvres monumentales qui occupent la place Vendôme, le jardin des tuileries, ou encore cette année le musée Delacroix. Mais le cœur de cette foire reste avant tout le Grand Plais, où sont aménagés les centaines de stands des meilleures galeries françaises et internationales, sur le modèle du white cube, le fameux carré blanc. Le but : pouvoir faire entrer le plus d’exposants possibles, mais souvent au détriment, disent certaines critiques, de l’appréciation de l’œuvre. Or cette année, comme pour répondre à cette critique, mais aussi à la diversité des formes que prend l’art contemporain, la Fiac propose un cycle de conférence et de performance et surtout investi le Petit Palais, juste en face. L’espace a été baptisé On site et l’on peut admirer des œuvres monumentales ou atypique, dans un contexte digne d’un musée.

Autre nouveauté ou autre audace, tout l’espace entre Petit et Grand Palais a été piétonnisé pour l’occasion. Les visiteurs peuvent circuler entre les deux pendant toute la durée de la Fiac, et surtout chaque soir les portes du grand palais qui donnent sur le Palais de la Découverte seront ouvertes, révélant la perspective qu’on avait à l’exposition universelle de 1900 pour laquelle tous ces bâtiments ont été construit. Eb même temps qu’elle investit cette espace, la Fiac renonce à OFFicielle, sa foire off, jugée trop chère pour les jeunes galeries et trop peu fréquentée. Il est assez intéressant de noter que la FIAC déploie un périmètre aussi ambitieux, au moment où le marché de l’art contemporain connaît un net ralentissement, et que la tendance générale en matière d’évènement culturel, du fait de l’état d’urgence, est plutôt au repli.

Chroniques
8H50
5 min
L'Actualité musicale
Ligeti & Les Siècles : élitaire-démocratique
Intervenants
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......