LE DIRECT
Le nouveau hall de 720 m2 de la MC93

La MC93 renaît à Bobigny, plus ouverte sur la ville

5 min
À retrouver dans l'émission

Une salle supplémentaire, un grand hall vitré ouvert sur la ville, une politique tarifaire révolutionnaire: la très emblématique maison de la culture de Bobigny rouvre ce mardi après 3 ans de travaux, son destin a été confiée à l'ancienne patronne du festival d'Avignon, Hortense Archambault.

Le nouveau hall de 720 m2 de la MC93
Le nouveau hall de 720 m2 de la MC93 Crédits : Mc93

Après avoir dirigé le festival d’Avignon pendant 10 ans, Hortense Archambault est à la tête d’une MC93 désormais flambant neuve. Et si elle n’est pour rien dans le choix de l’architecte Vincent Brossy pour la restauration du lieu, lancée bien avant son arrivée, on peut dire qu’elle est tout à fait en phase avec la manière dont il a changé radicalement l’identité de cette maison de la culture. Après 3 ans et 18 millions d’euros de travaux, le bâtiment, sorte de bunker emblématique de l’architecture des années 80 est reconnaissable mais semble avoir changé de peau.

Un hall de 720m2 ouvert sur la ville imaginé avec les habitants de Bobigny

La MC93 avant sa restauration
La MC93 avant sa restauration

Il faut dire que la MC93, lieu mythique, de la politique de la culture des communistes au trouant des années 70-80 avait besoin d’un sérieux coup de jeune. Il a fallu tout d’abord désamianter et remettre au norme la maison de la culture, mais Vincent Brossy, qui a également officié à la Maison des Métallos à Paris en a profité pour couvrir le bâtiment de baies vitrées, pour construire une nouvelle salle modulable et plus moderne au-dessus de la salle Oleg Efremov. La MC93 est surtout métamorphosée par l’ouverture d’un immense hall vitré de 720 m 2 ouvert sur la rue, dont l'organisation a été imaginée avec les habitants de cette ville-préfecture sans centre-ville, où les lieux de sociabilité manquent cruellement. On y trouvera à partir de septembre un café restaurant aux tarifs très abordables, studio dédiée au pratiques amateures.

La nouvelle MC93
La nouvelle MC93 Crédits : Vincent Brossy

Pour Hortense Archambault, ce hall doit devenir un repère pour les habitants et replacer la MC93 au cœur de la ville.

Je garde l'ambition qui étais celle des communistes avec ce lieu dans les années 80: programmer le meilleurs de la création mondiale. Mais je crois aussi que la société a changée, et qu'elle est beaucoup plus diverse et moins homogène aujourd’hui que dans les années 80. Je pense qu'il faut aujourd’hui repenser l'usage de nos théâtres, qui doivent être inscrit pleinement dans la vie des territoires où il se trouvent. Et je crois que c'est une question qui vaut la peine que l'on mène des expériences. Et le hall de la MC93 est l'espace physique de cette fabrique d'expérience puisqu'il est entre le théatre et la ville.

La "fabrique des expériences" et le pass illimité à 10 euros par mois

Pendant ces trois ans de travaux et de programmation hors les murs, Hortense Archambault a par ailleurs mené des expériences qu’elle compte pérenniser, destinée justement à mieux replacera le théâtre dans la dynamique de ce territoire qu’est la Seine Saint Denis, l’un des départements les plus pauvres mais aussi les plus jeunes de France. La fabrique d’expérience, ses concertations, réunions et tentatives ont permis de faire émerger plusieurs idées, dont celle d’une passe illimité de 10 euros, imaginé sur el même modèle que les pass cinéma en vigueur depuis els années 2000 qui permet à chacun d’aller voir autant de spectacle qu’il le souhaite.

Pour que les gens viennent il faut travailler sur les obstacles qui les empêchent concrètement de venir. Il y en a essentiellement trois : la question de la garde des enfants quand on en a, le problème des transports et bien sûr. Ce pass illimité de 10 euros qu’on a mis en place l’année dernière, nous souhaitons le promouvoir. Car 90 % des gens qui l’on pris l’année dernière bénéficient du tarif réduit, ce qui veut dire qu’il s’agit bien, le plus souvent d’un problème de budget. Et surtout, les spectateurs qui ont pris le pass vont voir bien plus de spectacles qu’ils ne le font d’habitude. Cela joue donc sur la curiosité.

C'est le chorégraphe français Alain Platel qui inaugure la nouvelle MC93, qui ouvrira plus pleinement ses portes à l'automne avec une saison riche et plusieurs spectacle attendus et notamment la prochain création de Romeo Castellucci.

Chroniques

8H50
5 min

L'Actualité musicale

Bertrand Burgalat par lui même
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......