LE DIRECT
Serge Doubrovsky, père de l'autodiction s'est éteint à 88 ans

Littérature: coup d'envoi du salon livre Paris, mort de Serge Doubrovsky.

6 min
À retrouver dans l'émission

Le père de l'autofiction Serge Doubrovsky s'est éteint à 88 ans, alors que s'ouvre à Paris le salon Livre Paris. Comment se porte le secteur du livre ? Une étude publiée mardi par le CNL indique que les Français lisent toujours autant, voire plus qu'il y a deux ans, mais les ventes chutent.

Serge Doubrovsky, père de l'autodiction s'est éteint à 88 ans
Serge Doubrovsky, père de l'autodiction s'est éteint à 88 ans Crédits : ULF ANDERSEN / Aurimages - AFP

Disparation du romancier et critique littéraire Serge Doubrovsky, père de l’autofiction.

Il avait 88 ans et emporte avec lui toute une monde littéraire puisqu’il était critique et romancier, mais aussi professeur pendant près de 50 ans aux Etats Unis .Son entrée en littérature a lieu en 1969 avec La Dispersion, qui raconte son enfance d’enfant juif sous l’Occupation, et initie une grande fresque romanesque e, qualifiée à l’époque d’autobiographique, terme qu’il récuse pour inventer celui d’"autofiction" dans la préface de son livre majeur, Fils en 1977, et qui fera école. Héritier à la fois de Proust et de Freud, il fait scandale au début des années 80 avec son roman Un amour de soi, qui relate sa relation avec une jeune femme dans le milieu universitaire américain . Et persiste avec Le livre brisé, qui lui vaut en 1989 le Prix Médicis, roman écrit à la demande de sa femme, qui voulait être l’un de ses personnages de fiction. Il racontait les dangers et le limites d’un tel exercice à son ami le critique Michel Contat sur France Culture dans A voix nue.

Le salon Livre Paris vient d’ouvrir ses portes à Paris : comment se porte le livre en France ?

Livre Paris
Livre Paris Crédits : Photo12 / Gilles Targat - AFP

Selon les Echos, le livre représente un marché de 4 milliards d’euros, et ce salon, le plus important en France est l’occasion de faire le point, particulièrement cette année à la veille du premier tout de l’élection présidentielle.

Les Français aiment toujours autant lire ...

Il y a deux jours , le Centre National du Livre a apporté un élément de réponse en publiant une étude réalisée par avec Ipsos destinée à sonde le rapport des Français à la lecture au sens large, c’est la première du genre depuis deux ans, et elle a livré des résultat plutôt optimistes, voire réconfortants : le livre reste pour les Français une valeur refuge, 59 % d’entre eux déclarent lire tous les jours. Le livre numérique progresse largement, notamment chez les femmes, qui constituent toujours la majorité des lecteurs en France. Les grands lecteurs sont toujours présents, et semblent même lire plus qu’auparavant. Les Français aimeraient globalement lire plus.

.. Mais les ventes en littérature chutent depuis 2017

Les résultats de cette étude contrastent en effet avec les faits : l’année 2016 a été une grande année pour le secteur, qui a progressé d’1%, mais 2017 s’annonce très inquiétante. Même si l’on ne dispose pas de chiffres trimestriels fiables pour les trois premiers mois de cette année, les ventes en littérature et littérature étrangère semblent cette année particulièrement mauvaises.

Le président du Centre National du Livre avance deux raisons : d’une part, on observe toujours une baisse des ventes de livres dans les six mois qui précèdent une élection présidentielle. Même si le phénomène reste difficile à expliquer, il semble que les lecteurs se concentrent lors de ces périodes sur l’actualité. Par ailleurs, ces mauvais chiffres s’expliquent aussi par une nouvelle tendance qui apparait également dans l’étude. Les Français achètent depuis 2 ans de plus en plus de livre d’occasion (ils sont 37 % à déclarer l’avoir fait), un chiffre qui explique peut-être les mauvaises ventes en librairie de livres neufs, et inquiète beaucoup puisqu’il ne crée pas de valeur pour la chaîne du livre.

En creux, le phénomène semble montrer que les Français trouve peut-être les livres trop chers ; le fait que la littérature étrangère (souvent plus onéreuse du fait du coût de la traduction) soit la plus impactée par la chute des ventes semble le confirmer.

Chroniques

8H50
5 min

L'Actualité musicale

Juniore : grave et légère
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......