LE DIRECT

Suggestion de lecture 2 : "New York Odyssée" de Kristopher Jansma

3 min
À retrouver dans l'émission

Dans le cadre de journée "Pour le livre", Jean-Christophe Millois, de la Librairie de Paris, vous recommande le deuxième roman de Kristopher Jansma.

New York Odyssée, tel est le titre, et le programme, du deuxième roman de Kristopher Jansma.

New York, pour l'imagerie et la liberté d'expression auxquelles la ville renvoie ; l'Odyssée, celle d'Homère — invoquée tout au long du livre —, qui nous invite à lire un roman voyageur à l'intérieur d'un lieu mythique et initiatique, où les protagonistes vont voir leurs fantasmes de réussite sociale et/ou artistique malmenés par un terrible événement.

Leur amitié, commencée à l’université, se scelle dans un jacuzzi au sommet d'un hôtel de luxe, là où rien ne pouvait les atteindre. Surtout pas le poison qui affecte insidieusement Irene, la plus artiste d'entre eux, la plus douée, la plus charismatique, celle qui incarne tous les espoirs de réussite de ces cinq jeunes gens venus conquérir la grande ville — celle du titre original, Why we came to the city.

Dès les premières pages, Kristopher Jansma, qui maîtrise ses classiques de la geste new-yorkaise, de McInerney à Woody Allen en passant par Seinfeld, compose un portrait de groupe attachant, à travers des dialogues, des situations, mais également beaucoup d'humour, parfois noir, souvent du désespoir.

Cela fonctionne à merveille, comme un roman d’été rythmé comme une fête, jusqu'au moment où l’intimité prend le dessus. Après le drame qui les fait mûrir brutalement, le portrait de ce groupe soudé et invulnérable devient un portrait d'individualités fragiles — un portrait de la condition de l'homo occidental, malmené par la réalité.

Jansma, jeune écrivain de 35 ans doté déjà d'une grande maturité, a une confiance absolue en son lecteur. Il sait qu'un roman doit prendre le temps de se déployer, quitte à sembler frivole dans ses premiers chapitres, pour mieux installer la part tragique de son propos.

Poignant et drôle, vif et profond, vrai page turner et roman intimiste, New York Odyssée s'impose comme un des textes les plus forts de ce premier semestre.

On notera, pour conclure, qu'il est publié chez Rue Fromentin, l'éditeur de Meg Wolitzer, auteur du très remarqué et très recommandable Les Intéressants , grand roman d’amitié new-yorkaise dont New York Odyssée est le digne héritier.

Chroniques

8H50
3 min

L'Actualité musicale

Suggestion de lecture 3 : "Le Meilleur des amis" de Sean Rose et "Corps" de Fabienne Jacob
Intervenants
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......