LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Barbara Cassin à la Foire du livre de Francfort 2017

Barbara Cassin, une philosophe à l’Académie française

5 min
À retrouver dans l'émission

Comment la nouvelle Immortelle, spécialiste du langage et de la traduction, va-t-elle relever les défis actuels que rencontre la langue française ?

Barbara Cassin à la Foire du livre de Francfort 2017
Barbara Cassin à la Foire du livre de Francfort 2017 Crédits : BORIS ROESSLER / DPA - AFP

L’élection de la philosophe, Barbara Cassin, à l'Académie française jeudi 3 mai, est l'occasion d'entendre sa voix et de soulever quelques enjeux de la langue (écriture inclusive, ouverture des frontières) qu'elle va rencontrer en sa nouvelle qualité d'Immortelle. 

Barbara Cassin est philosophe, mais pas que : philologue, helléniste, pas enseignante mais directrice de recherche au CNRS, autant intéressée par les enjeux intimes de la langue psychanalytique que les enjeux politiques de la traduction, on lui doit notamment un Éloge de la traduction, le Vocabulaire européen des philosophies ou Dictionnaire des intraduisibles. 

Mention supplémentaire (qu'on a pu lire aussi dans les papiers qui ont relayé son élection) : Barbara Cassin est une femme. Ce n'est pas anodin de l'avoir ajouté puisque, depuis sa création en 1635 par Richelieu, l'Académie française n'a pu compter dans ses rangs que 9 femmes, 5 actuellement en comptant la nouvelle élue. Et ce n'est pas anodin non plus plus de l'avoir ajouté puisqu'une des actualités de l'Académie, c'est d'avoir pris position contre l'écriture inclusive. 

Entre parcours pas exclusif, attachement aux intraduisibles et amour des définitions ouvertes, on peut donc s'attendre à ce que Barbara Cassin incarne une position... inattendue, justement. Avec elle, la langue française va-t-elle s'ouvrir, dépasser ses définitions et usages classiques, ou, au contraire, persister dans l'idée que la langue doit demeurer telle, avec des zones d'intraduisibles et ne pas tout dire ? 

A écouter Barbara Cassin, ce que l'on comprend, c'est que la langue grecque avait le défaut de sa qualité : celui d'identifier, avec le terme de « logos », le discours et la raison universelle. Ce que pouvait dire la langue grecque acquérait par là-même une raison, la raison, c'est-à-dire une existence légitime. D'un pouvoir dire, elle avait un pouvoir absolu. 

Mais qu'en est-il de notre langue française qui ne s'enracine pas que dans la Grèce antique et exclusive, mais aussi dans le latin, plus inclusif, à qui l'on doit le terme de traduction, soit étymologiquement « passer à travers », d'une forme à l'autre ? De manière générale, est-ce à la langue que revient un tel pouvoir, d'inclure ou d'exclure, de valider ou de prouver des existences et des manières d'exister, qu'elles soient, politiques, physiques ou intimes ? 

L'Académie française, comme je le disais, s'est prononcée en octobre dernier, dans le débat sur l'écriture inclusive, contre celle-ci. Mais faut-il en déduire, à l'inverse, que la langue se doit alors d'exclure, et l'écriture d'être exclusive ? Entre ces deux positions, pour ou contre, réductrices d'une question passionnante en un débat manichéen, comment Barbara Cassin va-t-elle, elle, poser cette question de ce que peut une langue, pour les genres certes, mais aussi pour les classes, les peuples et pour chacun ?

C'était à votre micro, Adèle, que Barbara Cassin dépliait les sens de la nostalgie et de ce chez-soi que l'on peut s'inventer à travers une langue. Exercice de traduction et de philologie, elle nous prouvait, à l'instar du sous-titre de son Eloge de la traduction, que l'universel se complique et qu'il a à se compliquer. 

Mais comment rester alors lisible tout en étant compliqué et complexe, compréhensif tout en étant accueillant pour chacun, universel tout en singulier ? C'est l'enjeu d'une question telle que celle-ci « que peut une langue ? » : de quoi est-elle capable, mais aussi que peut-elle pour tous et chacun ? Et ce sera aussi le défi de Barbara Cassin à l'Académie française. 

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......