LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Angela Davis en 1985
Épisode 1 :

Angela Davis : faire entendre sa voix

4 min
À retrouver dans l'émission

Etre une femme : qu'est-ce que cela change-t-il pour parler de philosophie ? Qui est-on quand on parle ? Si la parole n'est pas neutre, de quoi est-elle imprégnée ? Un exemple avec la voix de la philosophe Angela Davis...

Angela Davis en 1985
Angela Davis en 1985 Crédits : Alexandre Joe - AFP

Depuis 2 ans, le mouvement de libération des femmes avec Metoo a pris la forme d’une libération... de la parole. Parler est devenu un phénomène politique, performatif, actif en tant que tel. Et le témoignage de l’actrice Adèle Haenel en a été la preuve ces derniers jours.
C’est dans cet esprit que j’aimerais m’intéresser à la prise de parole, pas forcément féministe, mais en tout cas féminine dans l’histoire de la philosophie et des questions que cela soulève. Une question que je me pose de plus en plus, notamment, c'est : quand j’écris, quand je parle de philosophie, de philosophes, de problèmes, de concepts ou de livres qui paraissent, qu’est-ce que ça change d’être une femme pour le faire, c'est-à-dire pour dire, pour parler ? 

Qui parle ?

Puisque je parle, si je suis honnête, pour ma part, rien. Ça n’a rien changé, jusque-là. Je n’ai jamais fait de dissertations ou de chroniques en me disant que j’étais une femme, même sur les théories féministes d’ailleurs. Et rien ni personne ne m’a d’ailleurs rappelé ça.
Pourtant, je parle bien d’un point de vue, celui d’une femme trentenaire, blanche, ayant grandi en Charente-Maritime, parents séparés, caractère sociable quoique colérique, aimant le réalisateur Jacques Tati mais aussi le rappeur Booba… Pensez-y : vous, qui êtes-vous, quand vous parlez ? Homme, enfant, mère, européen, amateur de scrabble ou de rillettes, ou je ne sais quoi ?
Bref, et de manière générale, je me demande ce qui est à prendre en compte quand on s’exprime : qu’est-ce qui transparaît de soi ? Quel est ce “je” qui parle ? Et est-ce que mon sexe et mon genre sont des dimensions plus décisives, moins décisives, autant décisives que mes traits de caractère, mon milieu social, mes goûts, etc, etc. ?
Au fond, voilà ma question et peut-être l’êtes-vous déjà posé à vous-même : si la parole n’est jamais neutre, de quoi est-elle imprégnée, de quoi est-elle faite ? 

La voix d'Angela Davis

Angela Davis est née en 1944 en Alabama, très jeune elle devient une figure internationale de la lutte contre les formes de domination. Proche des Black Panthers, fichée par le FBI, au centre d’un procès retentissant sur lequel Sartre s’est lui-même exprimé, Angela Davis a aussi été professeure de philosophie. Et son concept, c’est celui de liberté, ou plus précisément : quel type de liberté avons-nous quand nous sommes dominés ?

En écoutant sa voix, je me dis que les prises de paroles révèlent ce que nous sommes évidemment par leurs sujets, leurs messages, par l’objet de leurs déclarations, mais aussi par leurs intonations, leurs tremblements, leurs accents, leur tempo, leur rage sourde ou leur douceur…
C’est pour ça que je voulais vous faire entendre cette voix qui parle d’elle-même, qui déborde tous les qualificatifs qu’on peut énumérer pour identifier une personne. 

Il y a cette chose frappante avec la prise de parole, c’est qu’elle dit quelque chose, même quand on ne comprend pas le message.
La parole dit parfois même plus quelque chose de quelqu’un par son flux, par sa musicalité, que par le message même… Mais que dit-elle de plus ? Je dirais, en reprenant la philosophe Carol Gilligan, mais peut-être aurez-vous un avis différent, qu’elle fait entendre une voix différente, la sienne. Au moins, une voix, qui s’exprime et qu’on écoute. 

Si on parle tout le temps, est-ce si courant, en revanche, de prendre la parole pour faire entendre sa voix ? Est-ce là, dans la voix, que se joue la libération de la parole ?

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......