LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Kanye West en 2019 à New York

Kanye West et le renouveau du jugement esthétique

5 min
À retrouver dans l'émission

Des gens filmés hystériques en écoutant le nouvel album de Kanye West, ça vous parle ? Connaissez-vous le phénomène des "vidéos réactions", viralisées sur Internet depuis les années 2000 ? Peut-on y voir à l’œuvre le principe d’intersubjectivité pensé par Kant ?

Kanye West en 2019 à New York
Kanye West en 2019 à New York Crédits : Taylor Hill - Getty

Rappeur, producteur, compositeur-interprète, Kanye West est, depuis les années 2000, l’un des plus gros vendeurs de l’industrie musicale, le cauchemar d’un philosophe de l’Ecole de Francfort avec ses millions d’albums vendus et de téléchargements. 

Mais si je vous parle aujourd’hui de lui, ce n’est pas pour lui, mais pour évoquer un phénomène. Fin octobre, j’ai voulu écouter son dernier album. N’ayant pas accès à une plateforme d’écoute à mon travail, je suis allée bêtement sur Google. Et là, je suis tombée sur des dizaines de vidéos, non pas de Kanye West, mais de ses auditeurs ! Voilà, le phénomène : les “vidéos réactions”, des personnes filmant leur réaction à l’écoute de la dernière fournée du rappeur américain.

Parasitage ou partage ? 

Seul ou à plusieurs, entre inconnus ou entre amis, ou en famille, ces vidéos montrent, comme leur nom l’indique, des réactions de personnes à ce qu’ils écoutent ou à ce qu’ils voient.
Apparues dans les années 1970, au Japon, ce type de vidéo montrait au début des vedettes réagir à des clips. Mais c’est dans les années 2000, avec Internet et sa viralité constitutive, que ces vidéos ont pris de l’ampleur et dépassé le cercle des stars : que ce soit face à des extraits scatophiles ou aux meilleurs rebondissements de séries, n’importe qui peut montrer sa réaction sur le vif. Et n’importe qui peut aussi regarder cette réaction en boucle.
Mais pourquoi ?
Au début, je ne voulais pas être parasitée, avoir la pureté et la spontanéité de mon jugement réchauffé, révisé ou contaminé par d’autres que moi (en les regardant ou en sachant qu’ils me regardent). Pourtant, cette première impression a vite disparu : je me suis prise de passion pour ces vidéos réactions. J’y ai vu non pas le narcissisme de ceux qui se filment ni le jugement de goût réduit à une émotion fugace, mais le moyen, au contraire, de prolonger et de partager une œuvre d’art aujourd’hui.  

Les raisons de la réaction

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Fin avril 2019, l’une des résolutions majeures de la série Games of Thrones a eu lieu. Sur cette vidéo, on voit des fans de la série. Dans le coin de l’écran, en bas à gauche, on voit ce qu’ils sont en train de regarder. On suit donc simultanément et la scène et la réaction des spectateurs à cette scène. Par un effet de miroir, nous sommes à la fois spectateurs de la série et des spectateurs.
Mais soyons honnêtes, on ne regarde jamais une série comme ça, alors pourquoi regarder ça ? Où est le spectacle : dans la série ou chez ceux qui la regardent ? Qu’apporte la réaction des autres que moi ? 

  • Il y a d’abord, je crois, le plaisir de revoir une scène qui nous a marqués, mais plus précisément : il y a le plaisir non pas de la voir elle, mais de la voir telle qu’elle nous est apparue, pour recréer la même sensation, comme un premier shoot, l’analyser, la décomposer et jouir de notre propre sensation. C’est le plaisir de la revivre intacte.
  • Et si possible la revivre intacte à plusieurs, même virtuellement. C’est la deuxième raison qui justifie ces vidéos. Non pas pour se confirmer qu’on a eu la bonne réaction, mais pour recevoir et communiquer une sensation qui nous est intérieure et souvent indicible.

Une nouvelle intersubjectivité 

Série, album, jeu vidéo… On a vu dans les vidéos réactions une régression infinie, d’écran en écran, de réaction en réaction, égocentriques et réduites à des émotions sans fond. C’est d’ailleurs l’argument des anti-Netflix qui regrettent les salles de cinéma où on était vraiment avec des gens, « en vrai », devant l’écran. 

Il se joue pourtant avec ces vidéos le principe même de l’intersubjectivité dont Kant parlait pour les œuvres d’art.
Car plus que dans une salle obscure où je ne regarde jamais les autres réagir, j’ai face à moi des êtres spontanés qui, comme moi, ont été touchés, le montrent sans fard et dont les réactions assemblées ont plus de nuances et de sincérité que les mots d’un critique spécialisé.  

Géraldine Mosna-Savoye

Sons diffusés :

  • Vidéo de la chaîne Youtube des Mallory Bros, 27/10/19 : Kanye West, chanson Jesus Is King et reaction and review
  • Extrait de la série Game Of Thrones, saison 8, épisode 3 : réaction des fans sur la chaîne Youtube Mediaweb
  • Vidéo de la chaîne Youtube d’Ayoub, mars 2019, « Ouh lala !! »
Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......