LE DIRECT
Pourquoi sommes-nous fascinés par les stars ?

Pourquoi sommes-nous fascinés par les stars ?

4 min
À retrouver dans l'émission

Le couple Kim Kardashian-Kanye West a commandé un seau de poulet frit au KFC Strasbourg-Saint-Denis à Paris... et le restaurant a décidé de faire graver une plaque afin de commémorer cet événement, ou plutôt de ce non-événement. Pourquoi vouloir garder des traces de la célébrité ?

Pourquoi sommes-nous fascinés par les stars ?
Pourquoi sommes-nous fascinés par les stars ? Crédits : Robert Daly - Getty

J’ai découvert ce fait vendredi grâce à un tweet du journal _Le Parisien, c_e dernier porte bien son nom puisqu’il a ainsi couvert une actualité de la capitale française : le passage du couple star Kim Kardashian et Kanye West, alors en séjour à Paris, dans une célèbre chaîne de restauration rapide… un passage que le restaurant a décidé d’honorer grâce à l’installation d’une plaque : Kim Kardashian et Kanye West ont commandé sur cette borne, 19.02.2020. J’ajoute que le couple a passé la commande d’un bucket, un seau de poulet frit, puis dégusté en robe Jean-Paul Gaultier et chez le couturier lui-même. Pas besoin du Parisien pour le savoir : Kim Kardasahian avait elle-même pris le soin de diffuser l’événement sur Instagram. Alors pourquoi en parler ? 

KFC, nouvel Hall of Fame ?

Le son est tout aussi médiocre que l’image où l’on voit Kim et Kanye de dos, commander sur une borne KFC, hésiter entre un seau ou un burger de poulet. Rien d’intéressant donc, mais cette vidéo a beaucoup fait parler d’elle : à la fois pour souligner l’incongruité de cette présence (deux stars planétaires dans un fast food situé dans un quartier populaire) et pour souligner l’incongruité de le souligner et d’en faire une plaque. Comble de l’affaire : on en parle donc pour dire que ça ne sert à rien d’en parler. 

On en parle pour en faire le symbole d’une époque ridicule, qui se contemple d’image en image, une époque vide mais qui arrive à se gaver de sa propre vacuité. C’est drôle car, pour ma part, j’ai trouvé ce fait certes sans intérêt mais quand même intéressant. Non pas pour ce qu’il dit de l’époque dont il n’est qu’une infime facette, mais de nous : l’attachement que l’on a à voir des gens connus et à graver dans le marbre que ces gens connus sont passés par là.

Pourquoi vouloir garder des traces, des marques, de la célébrité ? Qu’est-ce que ça prouve ? En quoi ça transforme un lieu, un geste ou un objet ? 

De Ray Charles à Kanye West : faire acheter ou faire sourire ?

Entre Ray Charles qui chante pour une publicité Pepsi et le restaurant KFC de Strasbourg-Saint-Denis qui se vante d’avoir eu les West-Kardashian devant une de ses bornes, quelle différence (hormis l’argent) ? Et quelle différence avec ces photos jaunies qu’on trouve exposées dans certains restaurants pour prouver que des stars y ont dîné ? Avec toutes ces plaques qui commémorent la présence de tel artiste ou écrivain dans tel immeuble ? Avec toutes ces reportages, volés ou non, de stars en vacances ?

Faire acheter ou faire sourire, enchanter ou consterner… Passons sur cette différence de traitement entre des célébrités louables et d’autres méprisables, entre des lieux ou des supports distingués et d’autres non… il y a ce fait frappant que la célébrité ajouterait quelque chose à une chose somme toute ordinaire. 

Mais alors quoi ? Il y a, bien sûr, ce côté paillettes, poudre aux yeux, ce charme dont personne n’est dupe mais qui donne de l’attrait à une chose ; il y a aussi cette idée tant développée de l’identification aux célébrités, et celle, aussi, de la substitution des idoles au divin. Mais, au fond, et c’est ça le paradoxe, on sait bien que ça ne transforme rien, que ça n’ajoute rien : ni au goût du soda, ni au cadre d’un restaurant, ni à un immeuble. Alors que se passe-t-il avec les gens connus, ces gens parfois sans intérêt mais qui nous intéressent ? 

Divines idoles

Dire qu’on s’attache aux stars parce que l’époque est vide n’a aucun intérêt, mais dire, à l’inverse, qu’on s’attache aux stars parce qu’elles donnent du relief à nos vies ou nous guident n’est pas vrai. Alors quoi ? Quelque chose se joue bien, mais quoi ? 

Je crois que tout est dans cette idée de « personne connue ». Une personne connue n’est pas qu’une personne qui nous surplombe, mais une personne que, tout simplement, on connaît tous, plus ou moins. C’est une figure que l’on a en commun. Peut-être est-elle dérisoire… mais peu importe : l’important, c’est que les stars ne brillent pas mais égayent nos conversations, elles n’illuminent pas notre monde, elles lui donnent de la matière à partager ensemble. 

par Géraldine Mosna-Savoye

Sons diffusés :

  • Vidéo Instagram de Kim Kardashian 
  • Publicité Pepsi de Ray Charles (1991)
  • Chanson de Kanye West, Power
Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......