LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Gad Elmaleh à New York en 2018

L’affaire Copycomic : faut-il être original pour faire rire ?

5 min
À retrouver dans l'émission

Chaîne Youtube qui vise à dénoncer les plagiats de sketches, CopyComic fait trembler les humoristes. Mais faut-il être l’auteur d’une blague pour faire rire ? Et peut-on dénoncer les autres tout en se cachant soi-même ?

Gad Elmaleh à New York en 2018
Gad Elmaleh à New York en 2018 Crédits : ANDREW TOTH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA - AFP

L’humour est-il une question d’original ? 

CopyComic, c’est le nom d’une chaîne Youtube lancée en 2017, dont les vidéos postées consistent à comparer les sketchs de différents humoristes. Le but ? Relever les similitudes d’un humoriste à l’autre, autrement dit : dénoncer les plagiats de sketch. 

Panique sur la planète rire, déception des fans, révolte des concernés et dénonciation du procédé, cette affaire pose la question de l’original et de l’auteur dans le domaine de l’humour… Car depuis 2 ans, plusieurs comiques français ont été épinglés, dont celui dont on a le plus parlé : Gad Elmaleh…
Titoff, Dieudonné, Dany Boon, ou Jerry Seinfeld, ce sont certains humoristes que Gad Elmaleh aurait plagiés. Je dis « aurait », au conditionnel, mais les deux vidéos le mettant en cause sur CopyComic restent assez accablantes… 

Mais, au fond, ça pourrait rester une histoire de plus de contrefaçon, d’artistes influencés, inspirés, ou carrément copieurs, une histoire de plagiat comme on en connaît plein, dans la musique, la peinture, la mode ou la littérature… Pourquoi a-t-elle alors autant fait de bruit ? Au-delà du plaisir coupable de surprendre quelqu’un en faute, que fait retentir une telle affaire ? Je vois deux raisons :

La première, c’est que le plagiat jusqu’ici ne concernait pas l’humour. Comme les contes, les blagues, ça se dit, ça se transmet, et peu importe le contenu, ce qui compte, c’est surtout l’esprit et la manière de le faire (là-dessus Gad Elmaleh est irréprochable, il reste un interprète génial). À quel moment, alors, la reprise d’une blague devient-elle du plagiat ? Qui détient l’autorité des blagues de Toto ? Plus qu’une question d’original, l’humour n’est-il pas plutôt une affaire d’originalité, c’est-à-dire de personnalité, d’interprétation ?

L’écart entre l’auteur et l’acteur est-il une tromperie ? 

Vous venez d’entendre Sandra Sisley, l’épouse de Tomer Sisley, premier comique accusé de plagiat : elle a relancé l’affaire CopyComic ce weekend en accusant à son tour deux humoristes (Kheiron et Baptiste Lecaplain) d’être derrière CopyComic et d’avancer masqués.
De la même manière, Gad Elmaleh avait attaqué en justice CopyComic pour la reproduction non autorisée de ses sketchs en vidéos. 

Et c’est bien la deuxième raison qui a fait retentir cette affaire et qui la rend intéressante : les accusés reprochent à CopyComic de rester anonyme, retournant l’insulte contre l’insultant, l’accusation contre l’accusateur, et ce faisant, déplaçant le problème de l’auteur : pourquoi devrait-on prendre au sérieux quelqu’un qui accuse les autres de dissimulation quand il reste lui-même caché ?

Face à ces retournements d’accusations, l’avocat de CopyComic a dû en dire plus sur les intentions et l’identité de son client. Ce qui est ainsi frappant, c’est qu’on accuse, à chaque fois, les personnes de ne pas dire ce qu’ils sont et ce qu’ils font « en vrai », comme si on était forcément floués dès qu’il y avait un écart entre la parole et son auteur. 

Mais doit-on tout savoir de celui qui parle ? Un acteur doit-il forcément être auteur de ce qu’il dit ? Des sketches sont-ils moins drôles quand on sait qu’ils sont repris ? Et les accusations de CopyComic sont-elles moins frappantes parce qu’on ne sait pas qui il est ? 

Oui et non : oui, les sketches sont moins drôles, et non, les accusations ne sont pas moins fortes, car dans le premier cas, les uns ont agi comme s’ils en étaient les auteurs, alors que CopyComic a d’emblée joué l’anonymat. Et surtout, ce dernier n’a jamais prétendu plaire pour ce qu’il était, quand les autres ont voulu faire rire grâce à ceux qu’ils n’étaient pas. 

Sons diffusés :

  • Extrait de la chaîne Youtube CopyComic : vidéo sur Gad Elmaleh
  • Voix de Sandra Sisley sur TMC, Quotidien, 3 juin 2019
  • Voix de l’avocat de CopyComic, Non Stop People, Debrief, 3 mai 2019
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......