LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Comment vivre avec les animaux ? Comment construire une relation d'altérité sans rapport de domination ?
Épisode 4 :

Donna Haraway : libérer la parole

4 min
À retrouver dans l'émission

Comment la philosophe Donna Haraway, en décrivant les relations fusionnelles qu'elle entretient avec sa chienne Cayenne Pepper, évoquant comment leurs corps de femme et d'animal se sont hybridés, nous a-t-elle libérés de nos catégories, de nos représentations habituelles du monde ?

Comment vivre avec les animaux ? Comment construire une relation d'altérité sans rapport de domination ?
Comment vivre avec les animaux ? Comment construire une relation d'altérité sans rapport de domination ? Crédits : Kendall McMinimy - Getty

Cette semaine, j’ai eu le plaisir de vous parler d’Angela Davis, d’Ayn Rand et d’Iris Murdoch, et à chaque fois pour interroger un aspect de la prise de parole des femmes philosophes : quelle part du sexe apparaît dans une parole ? En quel nom prendre la parole ? Ou encore comment donner la parole à des philosophes dont le discours ne laisse pas parler les autres ? 

J’aimerais aujourd’hui conclure avec une philosophe que j’aime tout particulièrement, Donna Haraway.
Pour poser cette question : comment prendre la parole n’est pas seulement une libération de soi mais aussi une libération de la parole elle-même ? Une libération des catégories, des représentations, de notre partition - habituelle et peut-être dépassée - du monde qui la pétrissent ? 

Le Youki de Donna Haraway 

Donna Haraway est née en 1944, à Denver dans le Colorado. Passée par Yale, professeure émérite à l’université de Californie à Santa Cruz, elle y a occupé la chaire d’histoire de la conscience et des études féministes.
Auteure d’une œuvre incroyable, pionnière du cyberféminisme, elle a réussi à lier en un tout féministe : les singes, le socialisme, la technologie, les cyborgs et donc… les chiens qu’elle aime plus que tout.
Sauf qu'ici "Youki" s’appelle Cayenne Pepper et Donna Haraway raconte dans son Manifeste des espèces compagnes (éditions Climats) comment, à force de la câliner et de l’embrasser goulûment, leurs corps, d’abord distincts, de femme et d’animal, se sont au fur et à mesure mêlés. 

Faire exploser le langage

C’est la grande idée de Donna Haraway : l’hybridité, d’où son attachement à la figure du cyborg, être humain fait de greffes mécaniques ou technologiques. Ou comment tout ce que l’on croyait séparés, duels, voire opposés, devient mélangeable : homme / femme, humain/machine, humain / animal, etc.… ce qui, vous l’avouerez, semble quand même assez fou comme geste philosophique. 

Donna Haraway me semble ainsi révéler une autre dimension de la prise de parole féminine dans le champ de la pensée : celle de sa libération des catégories traditionnelles de la philosophie, comme le masculin/féminin, le corps/esprit, l’humain/l’animal, etc.. 

Car libérer la parole, ce n’est pas que faire entendre une voix, ce n’est pas non plus seulement écouter toutes les voix dans leurs singularités, ce n’est pas seulement non rendre présentes, visibles, des philosophes en leur nom, c’est aussi libérer la parole elle-même de ses carcans, des concepts classiques qui la constituent… 

Mixer la langue

Mais plus encore, je crois que Donna Haraway ne libère pas seulement la parole, le langage et notre grammaire conceptuelle, je soutiens qu’elle transforme nos manières de penser. Et pas seulement en les épurant de catégories désuètes, au contraire : en les mixant, en ajoutant et rajoutant, en greffant des éléments divers. 

On a beaucoup reproché au féminisme son manque de cohérence, ses dissensions internes, ses vagues contradictoires… Mais à l'image de la pensée de Donna Haraway, libérer la parole, n’est-ce pas ça aussi : n’est-ce pas laisser place à la profusion, même désordonnée, conflictuelle, informe ? Est-ce que ce ne serait pas un peu paradoxal de libérer la parole pour, en fait, toujours entendre les mêmes choses, dites et pensées de la manière ? 

Sons diffusés :

  • Richard Gotainer, Le Youki
Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......