LE DIRECT
Gérard Fromanger devant l'une de ses oeuvres durant l'inauguration de son exposition à la fondation Leclerc

Qu’est-ce que regarder ?

5 min
À retrouver dans l'émission

Gérard Fromanger et le regard qu’il pose sur son parcours révèle ce grand paradoxe : et si le regard n’était pas une question d’œil ?

Gérard Fromanger devant l'une de ses oeuvres durant l'inauguration de son exposition à la fondation Leclerc
Gérard Fromanger devant l'une de ses oeuvres durant l'inauguration de son exposition à la fondation Leclerc Crédits : FRED TANNEAU - AFP

Peinture aujourd’hui ! Avec Gérard Fromanger, grâce à ce livre de conversations, Fromanger, de toutes les couleurs, qui vient de sortir aux éditions Gallimard. Et c’est au gré de celles-ci qu’apparaissent les questions esthétiques les plus essentielles : qu’est-ce que peindre ? Qu’est-ce que voir ? Qu’est-ce qui fait qu’un regard est unique ? Pour y répondre, une vie d’artiste n’y suffirait pas complètement, mais un peu quand même… 

Comment Gérard Fromanger en est-il venu à regarder par lui-même, et pas seulement à voir comme Giacometti ? Essence de la peinture, éducation de la vision, œil unique, la vie d’un peintre comme celle de Gérard Fromanger, de son désir, dès l’enfance, d’être artiste jusqu’à aujourd’hui et la question du destin de ses tableaux, pourrait permettre de retracer la trajectoire d’un regard qui devient sien.  

Qu’est-ce qui fait que je regarde, et non pas seulement que je vois ? Qu’est-ce que je regarde, et non pas seulement que je vois et qui s’impose à moi, qui tombe sous mes yeux ? Comment moi, je, ou comment Gérard Fromanger, mais aussi, vous, nous, une personne, apprend à regarder, c’est-à-dire à observer, à porter attention, à considérer par lui-même ? 

Qu’est-ce qu’un regard, pas seulement un œil ?  La question est au fond paradoxale : le regard est-il vraiment une question d’œil ? Eh bien, non. C’est en fait plus une question de main, comme le dit Gérard Fromanger. L’idée est celle, je le cite, d’une « adéquation entre l’observation et la main », et d’ajouter qu’« un portrait, ce n’est pas nez, une bouche, un front. Non, il ne s’agit pas de cela du tout »… 

A travers ces conversations, de Giacometti et de l’apprentissage de la peinture aux années 90, la guerre du Golfe et la crise de l’art, de Mai 68 et ses nuits chez Castel à sa série « Sens dessus dessous » de 2009, on rencontre ainsi toutes les figures qui ont marqué son regard, ou avec lesquelles il a partagé une vision commune… 

Et on comprend ainsi, évoquant sa proximité avec Gilles Deleuze, que le regard n’est pas une question d’œil, mais plutôt une question de manière : c’est une manière d’approcher le réel, ce réel que l’on peut voir, sans manière, mais que l’on peut aussi regarder sous différents angles. Comme la mer, par exemple…

Pour certains, comme Gilles Deleuze, la mer, c’est ainsi « un chaos de gouttes ». Mais, pour d’autres, la mer, ce sont peut-être des vagues dont le mouvement est parfaitement ordonné, ou encore, un ensemble d’eau salée…. Ce qui est intéressant, c’est donc cette dissociation entre la vue et le regard, dont le deuxième serait subjectif, anglé, aurait un sens presque indépendamment de son objet, une poésie propre à celui qui regarde. 

De poésie, la vie d’artiste de Gérard Fromanger n’en a pas manqué : Jacques Prévert est un de ceux qui apparaît le plus dans ses propos. Et dans son regard. Et c’est ce qui apparaît ici, à travers ces pages : tous ses propos sont autant de regards posés sur sa vie, son art, ses amis, sa peinture, sur lui. 

On en revient à ce paradoxe d’un regard sans œil, sans objet, et aussi d’un regard qui va vers l’autre mais revient vers soi. En témoigne encore une histoire de portrait : alors que Gérard Fromanger avait fait le portrait de Michel Foucault, celui-ci lui avait dit : « c’est terrible, c’est comme si je me regardais ! ». Car il est peut-être facile de se voir, mais de se regarder, avec poésie, idée, réflexion, beaucoup moins…  

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......