LE DIRECT
Joe Biden, en visite dans une usine de Dunmore en Pennsylvanie le 9 juillet

Présidentielle américaine : où sont les économistes ?

5 min
À retrouver dans l'émission

Semaine d’investiture pour les deux candidats à l’élection présidentielle américaine, Donald Trump et Joe Biden : l’heure des bilans et des programmes économiques. Contrairement à 2016, les économistes eux-mêmes se montrent plutôt discrets dans le débat.

Joe Biden, en visite dans une usine de Dunmore en Pennsylvanie le 9 juillet
Joe Biden, en visite dans une usine de Dunmore en Pennsylvanie le 9 juillet Crédits : Thimoty A. Clary - AFP

Si les Républicains mettent les petits mots dans les grands pour expliquer - comme Eric Trump mardi - que l’actuel Président avait fait des Etats-Unis « la plus grande économie jamais vue ». Donald Trump a sans doute plongé les économistes dans un grand désarroi et peu se risquent à faire des prédictions.   

Non seulement, le contexte est évidemment différent de 2016, mais ceux qui s’étaient le plus exprimés ne se sont pas non plus avérés les plus fiables : L’ancien secrétaire au Trésor Larry Summers prévoyait « une récession en 18 mois » et  Paul Krugman se mord encore les doigts d’avoir affirmé à l’époque : «Si Trump est élu, l'économie américaine va s'écrouler et les marchés financiers ne vont jamais s'en remettre».

La chaîne CNBC présente pourtant une longue séquence critique mais nuancée d’analystes des plus influents : Des proches des Démocrates, Krugman, Stieglitz, Summers, mais aussi de Wall Street, Mohamed el Erian d’Allianz, Jim O Neill de chez Goldman Sachs… Le plus virulent est sans doute Jeffrey Sachs de l’Université Columbia :

« Il nous a laissé avec une pandémie qui a peut-être tué des centaines de milliers d’américains, une situation de grande récession, une dette publique complètement hors de contrôle, les plus grandes inégalités et la société la plus polarisée de notre histoire… A l’exception de James Buchanan qui a conduit à la Guerre Civile, je pense que c’est le pire président de l’histoire… » 

Quel programme économique Donald Trump présentera-t-il? 

Le Président américain n'a pas encore présenté son programme économique mais il a déjà brouillé les lignes idéologiques Républicaines en raison de ses positions protectionnistes et du déficit budgétaire qu’il a creusé, ce qui fait dire à Arnaud Le Parmentier dans Le Monde que Trump a « enterré » le libéralisme de l’époque Reagan. Un signe : en début d’année même Paul Krugman, saluait en Donald Trump l’homme qui avait su rompre avec l’orthodoxie budgétaire. 

Le crédit du Président auprès des financiers de Wall Street ce que le NYT qualifie de « conseil occulte » s’effrite peut-être : même le PDG de Blackstone déclarait que son style de négociation internationale était « difficile à saisir ».

Vrai embarras des économistes, ou reflet d’une absence d’orientation claire ? 

La question se pose aussi avec Joe Biden, Démocrate centriste dont le programme économique a été « gauchisé » ; et même « sanderisé » du nom de son concurrent Bernie Sanders. En voici le résultat le 9 juillet dans la bouche de Joe Biden : 

« Si j’ai la chance d’être élu Président, je porterai toute mon attention sur les familles des travailleurs : les familles de la classe moyenne, d’où je suis moi-même issu, ici à Scranton ; et pas la classe des riches investisseurs… Contrairement aux familles des travailleurs, ils n’ont pas besoin de moi… Et donc voici peut-être ce qui devrait être mon principe : nous devons récompenser le travail, autant que la richesse - alors qu’actuellement nous récompensons la richesse excessive. »

D’où un programme économique « Build Back Better » clairement social : augmentation des dépenses fédérales, des impôts et du salaire minimum et extension de l’assurance sociale. Certaines propositions sont directement reprises de Bernie Sanders, et Trump l’accuse « d’être la marionnette de la gauche radicale ». 

Pourtant, écrit le Washington Post, Biden pour ne pas perdre les Démocrates classiques « se décentre à gauche tout en restant perçu comme modéré », en s’associant par exemple à Kamala Harris proche de la Tech et Silicon Valley. 

Le mystère des conseillers économiques de Biden

« Peu d’aspects de la campagne de Biden sont enveloppés d’autant de secret que l’origine de ses conseils économiques », souligne le NY Times. A la différence de Sanders, conseillé par Gabriel Zucman, ou d’Elizabeth Warren inspirée des travaux d’Emmanuel Saez. Ceux qui soutiennent vraiment Joe Biden ne prennent pas position. Le nom de « conseil économique » n’est même pas employé par son équipe.

En fait tout se déroule en coulisses et ce secret inavouable, le voici : un mélange à trois ingrédients entre des économistes libéraux, des anciens d’Obama et Hillary Clinton... et des dizaines d’économistes de gauche plus radicales :  ce véritable « Brain Trust » est tenu sous black out radio mail, réseaux sociaux et médiatiques par un document de trois page qui stipule « ne parlez pas à la presse ». 

Bloomberg a pu confirmer quelques noms auprès de l’équipe de campagne, dont beaucoup d’anciens conseillers du temps où Biden était Vice Président : parmi eux Jared Bernstein, favorable aux salariés ou Heather Boushey, spécialiste de la croissance durable et ancienne conseillère d’Hillary Clinton en 2016. 

Cachez vos économistes (de gauche) que je ne saurais voir  

Le seul soutien affiché est celui de  l’économiste Lawrence Summers, ancien Secrétaire au Trésor de Bill Clinton et conseiller de Barack Obama largement critiqué pour ses décisions d’alors, perçues comme peu sociales. Il a cependant décliné un poste de conseiller économique officiel dans la campagne. 

Coïncidence, en 1988 Lawrence Summers avait aussi conseillé le candidat démocrate malheureux Michael Dukakis – malheureux car il s’était ridiculisé en paradant sur un char pour effacer son image de pacifiste. 

Aujourd’hui, la gauche des Démocrates appelle l’actuel candidat à « montrer une nouvelle génération d’économistes et de penseurs » ; mais si Joe Biden exhibe son arsenal d’économistes radicaux, ne risque-t-il pas le même sort ? 

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......