LE DIRECT
Montagnes tahitiennes- 1891

Comment l’écologie vint au colonialisme français

4 min
À retrouver dans l'émission

Ce matin dans le journal de l'histoire une réflexion sur les rapports colonialistes à l'environnement.

Montagnes tahitiennes- 1891
Montagnes tahitiennes- 1891 Crédits : Paul Gauguin

En Polynésie, en Algérie, l’histoire des essais nucléaires français et de leurs conséquences sur les hommes, les femmes et leur environnement font débat depuis quelques mois. En Polynésie, c’est l’épidémie de Covid qui a stoppé le processus de reconnaissance des victimes des 193 essais nucléaires organisés entre 1960 et 1992, comme le rappelle Julien Sartre dans une enquête pour Médiapart. Pour l’Algérie, c’est un rapport publié par la fondation Heinrich Böll qui a mis les pieds dans le plat la semaine dernière. 17 essais nucléaires ont eu lieu sur place à partir de 1960 dans les airs et en milieu souterrain, dont le premier à Reggane dans le Sahara algérien, c’était le 13 février 1960 :  

En ouvrant les dossiers algérien et polynésien, c’est toute l’histoire du discours colonial qui resurgit. Comment il est né et comment il a prospéré pour transcender et dépasser la fin des empires coloniaux.   

Un discours mis en histoire par Guillaume Blanc dans son ouvrage: L’invention du colonialisme vert. Pour en finir avec le mythe de l’Éden africain. On y croise des ONG indignées, des chasseurs casqués et des organisations internationales protectrices des trésors de l’humanité. Et un paradigme toxique : les Africains seraient détenteurs d’une nature sauvage et intacte mais incapable de la conserver comme il se doit, bref ils ne la mériteraient pas tout à fait. On y croise aussi Le roi lion, sa jungle colorée et ses animaux chanteurs, ses hyènes et ses Phacochères, un film qui avait fait polémique à sa sortie en 1994.  

Souvenez-vous de ce levé de soleil magistral sur une pampa vierge de toute présence humaine qui inaugurait les premières minutes du film. On allait assister pendant près d’une heure et demie à une fable sur cette nature « parfaitement coloniale », en s’appliquant à oublier ses habitants. Et l’objet sur lequel se penche Guillaume Blanc pour déconstruire un discours élaboré en toute bonne conscience écologique, c’est l’invention des parcs naturels. Parce que des parcs protégés en Afrique, il y en a environ 350 ! 350 sites classés qui conservent la nature pour nous au cas où nous aurions envie d’y faire un tour ou pour certain d’y faire un petit safari entre amis. Cette naturalisation de l’Afrique se fait violence quand les dispensateurs de labels prestigieux tel que l’UNESCO impriment dans leur cahier des charges des obligations qui conduisent à exproprier leurs habitants, voir à déplacer des villages entiers, comme celui de Gich au sein du parc de Simien en Ethiopie, que l’État avait réussi à faire inscrire sur la Liste du patrimoine mondial en 1978. 2500 personnes sont déplacées en 2016 au motif qu’ils détruiraient leur environnement par leurs activités d’élevage et d’agriculture vivrière sans conscience de la valeur du sol qu’ils occupent depuis des générations. L’Unesco a félicité officiellement l’Éthiopie pour ces mesures de prévention et une fois le péril disparu, le Simien a réintégré la prestigieuse Liste. Ce colonialisme vert c’est le paroxysme des contradictions : protéger de manière autoritaire des îlots de nature au mépris de leur population et organiser en toute bonne conscience la destruction de ce qui reste autour. Un colonialisme de notre temps, établi selon des règles internationales par des institutions vertueuses louées par les pays réputés développés, dans le cadre duquel on crée ces conservatoires de nature alors qu’à l’échelle nationale on ne se donne pas la peine de prendre en considération les victimes des essais nucléaires. De tous les côtés, le coût est à la charge des habitants de ces paysages fantasmés.  

 archive INA  - « Premier essai nucléaire français dans le Sahara » archive INA du 13/02/1960

Julien Sartre,24/07/2020,En Polynésie française, la bombe en héritage, Médiapart.

Emission France Culture - Table ronde d'actualité internationale Accord Israël / Émirats arabes unis : l’ère du deal au Moyen-Orient ?

27/08/2020, Décontamination et indemnisation des victimes des essais nucléaires en Algérie : La France face à ses responsabilités, El Watan. 

Guillaume Blanc, L'invention du colonialisme vert - Pour en finir avec le mythe de l'Éden africain, Flammarion, 2020.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......