LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Roi : Photo Timothée Chalamet, septembre 2019

Quand Netflix diffuse le roman national britannique, les historiens protestent

3 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd’hui dans le Journal de l’histoire, un film qui fait polémique, cette fois c’est une fiction : "Le Roi" de David Michôd sur Netflix.

Le Roi : Photo Timothée Chalamet, septembre 2019
Le Roi : Photo Timothée Chalamet, septembre 2019 Crédits : Netflix

Nous sommes au début du XVe siècle, le prince Hal monte sur le trône d’Angleterre après bien des péripéties : d’abord sa répugnance à exercer le pouvoir, ensuite ses relations exécrables avec son père Henri IV d’Angleterre, et, pour finir, la primauté de son frère désigné officiellement comme successeur mais qui meurt prématurément de son goût immodéré pour les arts de la guerre. 

Une fable morale universelle

Les conseillers de la cour les plus avisés se réjouissent de l’arrivée de ce jeune sage à la tête d’un royaume en flammes — nourries par les révoltes écossaises et diverses indisciplines baronales — et ce malgré sa vie de patachon passée jusqu'ici loin du pouvoir, le plus souvent dans les tavernes les mieux ravitaillées du pays. Devenu Henri V, et après avoir résisté de toutes ses forces, notre roi se résout à entrer en guerre contre la France qu’il écrase à domicile lors de la célèbre bataille d’Azincourt. Une belle déculottée et une telle défaite que le roi Charles VI (de France) — surnommé le Fou — déshérite son propre fils au profit d’Henri V et lui offre la main de la fille de Vanessa Paradis, enfin de Catherine de Valois, sa fille, à lui. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le film se termine sur une scène de vengeance terrible lorsque Henri V — pourtant largement vainqueur — découvre que son principal conseiller s’est joué de lui pour le pousser à une guerre qu’il ne voulait pas. Le roi pacifiste aveuglé par ses mauvais conseillers découvre avec amertume la solitude du pouvoir. Voici ce que raconte le film, une fable morale universelle, un miroir au prince et un arc dramatique parfaitement exécuté. 

Pourtant, les historiens ne s’y retrouvent pas

Une pluie de critiques s’est abattue de part et d’autre de la Manche sur cette présentation du règne d’Henri V réputé pour sa cruauté, affamant les habitants de Rouen lors du siège de la ville, menaçant de faire trancher les oreilles de soldats récalcitrants à son autorité et faisant exécuter ses prisonniers de guerre. Bref, David Michôd ne s’est pas attardé sur les travaux d’historiens mais opère un condensé de la pièce hagiographique de Shakespeare qui imprègne encore profondément la représentation du roi Henri V et menace de contaminer celle du monde entier grâce à Netflix, au grand dam des chercheurs. A une exception près : l’apparition du rôle de conseil des femmes de la Couronne, les seules à lui offrir un discours de vérité à commencer par sa promise française Catherine de Valois qui lui révèle la manipulation qui l’a conduit à prendre les armes.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L’histoire est une discipline conflictuelle, les relations entre vulgarisation et recherche ne sont pas apaisées, pour notre plus grand bonheur, puisque cela nous amène à nous intéresser à l’histoire et aux fables que l’on en tire avec l’œil curieux de celles et ceux qui cultivent le doute comme le meilleur outil d’accès à la connaissance. 

par Anaïs Kien

Pour plus d'informations :

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......