LE DIRECT
 Walt Disney avec Donald Duck

Disney aux prises avec l'histoire

4 min
À retrouver dans l'émission

Ce matin dans le Journal de l’Histoire c’est l’entreprise Disney qui a fort à faire avec son passé...

 Walt Disney avec Donald Duck
Walt Disney avec Donald Duck Crédits : ullstein bild - Getty

Alors que le géant du divertissement américain s’apprête à lancer sa plateforme Disney en mars 2020, l’heure est à l’examen de conscience historique pour assurer sa force de frappe. La liste des précautions préalables ne cesse de s’allonger pour expurger un catalogue où s’expriment tous les maux du XXe siècle : de l’esprit du colonialiste au libéralisme sauvage de l’oncle Picsou des premiers temps. 

Colonialisme, esclavage : les enjeux mémoriels d'un catalogue bientôt centenaire

C’est l’objet de l’article de Christian Chelebourg, spécialiste de littérature et notamment de littérature jeunesse, dans The Conversation. Doit-on couper les scènes de discriminations qui pourraient choquer les spectateurs du XXIe siècle ? Disney a fait le tri et adopté une politique du « tout ou rien » : puisqu’il montre une relation enjolivée à l’excès entre Blancs et Noirs dans les plantations, le dessin animé La Mélodie du sud (1946) a été banni. 

Pour d’autres films comme Dumbo, Peter Pan, Le Livre de la Jungle ou encore La Belle et le Clochard, un message d’avertissement est inséré au début du fichier visible au lancement. 

Mais une fois amendé son catalogue Disney n’en a pas terminé avec son histoire, et sa main de fer étroitement serrée sur la critique de ses contenus pendant la Guerre froide. Le magazine Books publie la traduction d’un article du New Yorker de Dan Piepenbring qui relate l’histoire d’un best seller publié aux Etats-Unis 45 ans après une première tentative avortée. 

Donald, chantre de l'impérialisme américain ou gentil canard ? 

En 1971, Ariel Dorfman et Armand Mattelart sont au Chili. Portés par les nouvelles libertés de l’expérience socialiste de Salvador Allende pour laquelle ils ne cachent pas leur enthousiasme, ils écrivent Comment lire Donald, communication de masse et colonialisme. Cet ouvrage d’intervention s’inscrit dans une dénonciation généralisée de la servitude du sous-continent américain par l’Amérique du Nord par de multiples voies, y compris celle du divertissement des plus jeunes. L’essai prend pour cible l'indifférence de Donald et de ses neveux aux noms pleins d’innocence - Riri, Fifi et Loulou - aux conditions de vie des sociétés qu'ils traversent au cours de leurs aventures pour y trouver des trésors souvent patrimoniaux, mais systématiquement évalués en fonction de leur valeur marchande. Un univers où l'argent contient toutes les valeurs et les vertus, sans histoire. En France, l’ouvrage paraît en 1976 sous le titre accusateur Donald l’imposteur ou l’impérialisme raconté aux enfants.

Le livre de Dorfman est interdit et fait l'objet de destructions spectaculaires par le gouvernement du général Pinochet qui a renversé Allende en 1973, Picsou est rétabli sur son socle de héros jusque sur les murs d'un bureau de ministre où il s’affiche en exemple d'un destin désirable.

Comment lire Donald... devient un best seller vendu à 500 000 exemplaires et parvient péniblement aux Etats-Unis dans les années 1970, stoppé aux douanes qui n'en laissent filtrer que quelques exemplaires après le passage de l’équipe juridique de Disney qui argue du risque de diffusion d’une propagande gauchiste confusément associée à sa marque. 

Le parcours du livre d’Ariel Dorfman, réédité aux Etats-Unis en 2018, contribue à la dénonciation des idéologies dans le divertissement, mais aussi à l'histoire de sensibilités aux images et à leur message, impossible à vendre désormais comme d’innocentes fables proposées aux yeux des enfants et des autres. 

par Anaïs Kien

Pour plus d'informations : 

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......