LE DIRECT
L'Envers d'une histoire, de Mila Turajlic  - Présente sur la photo, sa mère : Sribjanka Turajlic

L’obsession du passé

4 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd'hui Anaïs Kien nous emmené en Serbie avec un documentaire, "L’Envers de l’Histoire", de Mila Turajlic.

L'Envers d'une histoire, de Mila Turajlic  - Présente sur la photo, sa mère : Sribjanka Turajlic
L'Envers d'une histoire, de Mila Turajlic - Présente sur la photo, sa mère : Sribjanka Turajlic Crédits : Copyright Survivance

C’est Sribjanka Turajlic, brièvement ministre de l’éducation, qui se débat un peu fasse au projet de documentaire de sa fille, Mila. On entre dans un appartement bourgeois, la mère astique avec soin son argenterie. Elle vit là depuis toujours, et raconte comment l’appartement familial a été découpé à la fin des années 40, au moment de la révolution socialiste yougoslave pour faire de la place à quelques familles de « sans terre » ou « prolétaire » comme l’annonce une de ces voisines contraintes. 

Pas question de lamentations bourgeoises ou d’une chronique des victimes du communisme en Yougoslavie

Mila filme sa mère, née au sein d’une famille d’avocats démocrates suspects aux yeux du régime de Tito. Son père la dissuade d’embrasser la même vocation pour élire une profession moins difficile à exercer sous un régime autoritaire : elle sera matheuse, championne des olympiades scientifiques des républiques socialistes et deviendra professeure à l’université. Mais c’est bien en tant qu’enseignante qu’elle entre en politique, une fois le communisme déchu, une fois le nationalisme serbe au pouvoir, un pouvoir tenu d’une main de fer par Slobodan Milosevic. Sribjanka Turajlic suit ses étudiants protestataires et fonde avec d’autres le mouvement Résistance pour l’avènement d’une Serbie démocratique jusqu’à leur victoire éphémère lors de la révolution du 5 octobre 2000 qui renverse Milosevic. 

- Ce n’était pas trop mal mais trop long. Si je le faisais aujourd’hui je réduirais.   
- C’est ta réaction ? Tu ne vois pas ce que tu ne remets pas du tout en question ? Pour toi c’est naturel d’être sur une scène et de t’adresser à la foule.   
-Ça n’avait rien de naturel pour moi. Le fait que tu avais besoin d’agir. Le fait que l’on n’ait pas quitté le pays. Le fait que tu étais là-bas tous les soirs, le fait que tu savais quoi dire, et que les gens t’écoutaient. Pour toi c’est totalement naturel ! Mais pour moi quand on y pense, c’est très étrange !

"L’envers de l’histoire" nous offre une traversée dans l’histoire de l’explosion de la Yougoslavie

Il y est question de la mémoire du communisme, des traces de la guerre civile mais c’est avant tout un dialogue, un dialogue épineux MAIS affectueux  entre la mère et la fille. Une histoire de l’engagement et de la difficulté à le transmettre, scène terrible entre la mère et la fille :

- Tu vas changer les choses ?   
- Non je suis trop vieille, j’attends que tu le fasses. Je voulais que tu fasses un discours, pas moi. Si l’on, veut du changement c’est à ta génération de le faire. Pas à la mienne.   
- Maman je ne sais pas faire un discours.   
- C’est ton choix quelqu’un va devoir le faire.   
- Je ne saurais pas quoi dire.   
- Trouve ! 

Mila Turajlic, la réalisatrice, filme peut-être pour essayer, elle qui ne veut pas vivre là, qui part vivre à l’ouest, pour ne pas avoir à lutter tous les jours, pour ne pas avoir à choisir un destin en fonction du contexte politique. Parce que cet appartement sa mère n’en bougera pas, la lutte est sa substance. D’ailleurs lorsque Nada, la voisine détestée meurt, on défonce les portes condamnées depuis 65 ans et c’est presque une déception parce que,  comme lui écrit une des anciennes étudiantes de Sribjanka, peu importe les révolutions ratées, les espoirs déçus, les attentes sans cesse repoussées, l’important n’est pas la fin mais le chemin emprunté pour y arriver. 

par Anaïs Kien

Pour plus d'information : L’envers de l’histoire, Mila Turajlic. Disponible en DVD.

Pour afficher ce contenu Vimeo, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......