LE DIRECT
Jérémy Lopez et Clément Hervieu-Léger dans "Angels in America" mis en scène par Arnaud Desplechin à la Comédie Française

"Angels in America" : Tony Kushner contre la fin de l’Histoire

4 min
À retrouver dans l'émission

Dans le Journal de l’Histoire, une pièce à succès qui combat la fin de l’histoire...

Jérémy Lopez et Clément Hervieu-Léger dans "Angels in America" mis en scène par Arnaud Desplechin à la Comédie Française
Jérémy Lopez et Clément Hervieu-Léger dans "Angels in America" mis en scène par Arnaud Desplechin à la Comédie Française Crédits : Christophe Raynaud de Lage

L’épidémie de sida qui a fait les ravages que l’on connait dans les années 1980 et 1990 semblait avoir disparu de l’attention médiatique il y a encore cinq ou six ans, avant la sortie en salles de 120 bpm de Robin Campillo. Les tri-thérapies avaient dompté le virus sans l’éradiquer, les porteurs vivaient désormais en bonne santé, le virus ne semblait plus mortel, on aurait cru à la fin de cette histoire tragique. 

La fin de l'histoire ?

Cette fin de l’histoire, c’est aussi le ressort de la pièce de Tony Kushner Angels in America créée à San Francisco en 1991 et reprise par Arnaud Desplechin à la Comédie Française jusqu’en mars. Écrit immédiatement après la chute du mur de Berlin et de l’Union soviétique, le texte est pétri des inquiétudes de fin de millénaire et des théories de Francis Fukuyama sur la fin de la guerre froide. Annoncer la fin de l’histoire, ça ne laissait pas grand chose à faire aux humains qui l’écoutaient.

Un retour sur l'histoire américaine à travers une multitude de références

Angels in America de Tony Kushner c’est l’histoire d’un succès qui rebondit : saluée lors de sa création à Broadway, adaptée en série télévisée, en opéra, le texte dépasse son contexte d’écriture. Considérée dès sa publication comme majeure, l’œuvre de Tony Kushner touche à l’universel et convoque les grands thèmes du XXe siècle dans un précipité poétique et millénariste. La reprise d’Angels in America accompagne aussi la sensation d’un retour au temps de l’histoire accéléré par celui de guerres médiatisées et la pression d’une urgence à agir pour éviter la fin du monde. 

Angels in America opère un retour sur l’histoire américaine avec quelques grandes figures telles que Roy Cohn, homosexuel honteux et maccarthyste convaincu, hanté sur scène par le fantôme d’Ethel Rosenberg qu’il a largement contribué à condamner à la chaise électrique. Une multitude de références religieuses, cinématographiques et historiques créent l’alliage de la pièce — du Magicien d’Oz à l’espionnage soviétique en passant par un kaddish approximatif ou encore La Cage aux folles — et l’image névrotique d’une société américaine des années 1980 sous calmants à haute dose. Une construction qui semble bousculer les personnages — et le monde — vers leur propre fin et dans la plus extrême solitude, puisque l’idéologie concurrente s’est effondrée, que la politique semble confinée dans l’impasse du cynisme avec en toile de fond le retrait des affaires du monde d’un dieu n’ayant laissé aux commandes que des délégués peu inspirés, parangons d’un créationnisme portés par des anges maléfiques. 

Lutter contre l'immobilisme des anges

C’est la maladie qui remet en action Prior, représentant du récit pionnier américain du Mayflower, contre l’immobilisme des anges en mal d’un maître qu’on n’attend plus. Angels in America rassemble une galerie de personnages qui s’affrontent à la maladie dans une Amérique du Nord présidée par un Ronald Reagan qui a farouchement lutté pour ne pas voir l’urgence de prendre acte de cette épidémie qui allait coûter trop de vies. Une dimension universelle qui n’a pas échappé à Arnaud Desplechin.

par Anaïs Kien 

Pour plus d'informations : Angels in America de Tony Kushner. Version scénique et mise en scène par Arnaud Desplechin, du 18 janvier au 27 mars 2020 à la Comédie Française

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......