LE DIRECT
(Légende originale) Vue de Chinois fumant le "pavot maléfique" dans une fosse à opium. Photographie non datée.

Les guerres de l’opium sont au coeur de la réforme des manuels d’histoire de Hong Kong opérée par Pékin

3 min
À retrouver dans l'émission

Dès la rentrée prochaine, le contenu des manuels scolaire hongkongais est modifié. Ainsi, les causes de la première guerre de l’opium entre la Chine et l’Angleterre (1839-1842) sont-elles revisitées par l'Empire du milieu ... à la sauce nationaliste.

(Légende originale) Vue de Chinois fumant le "pavot maléfique" dans une fosse à opium. Photographie non datée.
(Légende originale) Vue de Chinois fumant le "pavot maléfique" dans une fosse à opium. Photographie non datée. Crédits : Getty

A la rentrée de septembre, les collégiens de Hong Kong, l’ancienne colonie britannique rétrocédée à la Chine, apprendront une histoire de la guerre de l’opium un peu différente de celle apprise par leurs aînés, selon Courrier international. Le récit de la première guerre de l’opium qui s’est déroulée de 1839 à 1842 s’en trouve radicalement transformée. Parce que cette guerre contre la Grande Bretagne est une humiliation pour la Chine qui ne l’a pas voulue. A la fin des années 1830, l’empire de la dynastie des Qing est en crise : les rébellions contre leur autorité se multiplient, les finances sont en berne et l’armée avec elles. Impossible de remettre en cause le pouvoir en place il faut donc trouver un autre coupable : l’influence toxique d’une puissance étrangère fait un parfait bouc-émissaire. Le subterfuge n’est pas totalement menteur puisque les marchands anglais relégués à la marge du marché chinois ont imaginé une stratégie incontestablement condamnable pour s’ouvrir les portes commerciales de l’empire du milieu, de gré ou de force.  

Les échanges commerciaux sont alors très inégaux entre les deux pays, la Grande Bretagne et son empire consomment massivement le thé chinois, alors que la Chine boude les produits proposés par son débiteur, un déséquilibre insupportable auquel les Britanniques trouvent un remède tout à fait pervers : ils importent illégalement l’opium indien sur le sol chinois, un trafic qui fait bientôt les ravages attendus et contre lequel une guerre est déclarée et perdue face à la supériorité militaire du Royaume Uni qui impose ses conditions de paix dans le traité de Nankin en 1842. Un traité qui ouvre les ports chinois aux navires marchands, inflige des réparations financières à l’Etat chinois et, enfin, un texte qui cède l'île de Hongkong à perpétuité à la couronne britannique. 

Mais cette première guerre de l’opium n’est pas immédiatement considérée comme un jalon déterminant de l’histoire chinoise. Jusqu'aux années 1910 cette première guerre de l’opium, n’apparait dans les manuels d'histoire moderne que comme un incident parmi d'autres dans un XIXe siècle vécu comme un long traumatisme dans la relation de la Chine au reste du monde selon Julia Lovell dans le dossier que consacrait le magazine L’Histoire aux guerres de l’opium en janvier 2020. Les nationalistes comme Sun Yat-sen, Chiang Kaï-shek mais aussi Mao Zedong, utilisent l’évènement pour en faire le premier épisode de l'agression occidentale contre la Chine, dont il devient le symbole. La mémoire de la première guerre de l’opium permet alors de revitaliser la défiance vis-à-vis de l’influence de l’Occident mais aussi de discréditer aux yeux des nostalgiques le régime mandchou déchu, impuissant à l’époque face à l’agression étrangère. « Elle constitue dès lors un élément central dans la politique éducative des nouveaux partis politiques chinois, seuls capables de protéger le pays contre la vaste conspiration impérialiste dont elle aurait été le premier acte ». Aujourd’hui, dans les histoires officielles en Chine, cette guerre contre le colonialisme européen et la guerre de l'opium constitue toujours la source historique où le gouvernement communiste puise une bonne partie de sa légitimité. Hong Kong est redevenu chinoise et la première guerre de l’opium est réécrite pour enserrer l’île dans l’histoire officielle.  

Liens :

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......