LE DIRECT
Réplique de l'Arche d'Alliance, un coffre en bois recouvert d'or décrit dans le Livre de l'Exode comme contenant les deux tablettes de pierre des Dix Commandements.

D'Indiana Jones à l'Inrap : trésors d'archéologie

4 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd’hui, avec le Journal de l'Histoire d'Anaïs Kien, nous partons à la chasse aux trésors !

Réplique de l'Arche d'Alliance, un coffre en bois recouvert d'or décrit dans le Livre de l'Exode comme contenant les deux tablettes de pierre des Dix Commandements.
Réplique de l'Arche d'Alliance, un coffre en bois recouvert d'or décrit dans le Livre de l'Exode comme contenant les deux tablettes de pierre des Dix Commandements. Crédits : Universal History Archive/ Universal Images Group - Getty

Les fouilles ont repris cet été près de Jérusalem, sur les traces de l’Arche d’alliance. L’objet évoqué presque deux cents fois dans la Bible consisterait en un coffre contenant les tables de la loi dictées par Dieu à Moïse ou dieu lui-même sait-on jamais. L’énigme est consubstantielle à l’objet et réjouit les amateurs de quêtes ésotériques. 

C’est peut-être d’ailleurs dans ce mystère à rebondissement que réside le trésor

Ce serait un levier pour les imaginaires et l’exégèse. Trésors, les petites et grandes découvertes de l’archéologie c’est le titre de l’ouvrage de Jean-Paul Demoule, archéologue émérite, fondateur de l’INRAP, c’est-à-dire des pratiques archéologiques françaises. Ses chroniques, rédigées pour la revue Archeologia pendant quatre ans, sont ici rassemblées pour interroger l’archéologie et l’importance des découvertes pléthoriques des dernières décennies

Si Jean-Paul Demoule évoque les similarités des aspects académiques avec les embûches quotidiennes rencontrées par Indiana Jones : les étudiants enflammés, les collègues jaloux, et les relations avec une administration impassible devant l’importance de certaines découvertes, ses trésors sont bien souvent moins flamboyants que la mythique Arche d’alliance. Les œuvres d’art célébrées dans les musées, ne sont qu’une des pistes de l’archéologue moderne pour l’étude des sociétés, les nôtres et les autres, plus ou moins anciennes. 

Les découvertes majeures n’ont pas toujours l’apparence d’un trésor

Grain de pollen, latrines, tartre dentaire, la compréhension de l’histoire par l’archéologie passe par de minuscules indices qui permettent de restituer un mode de vie, des pratiques, la banalité d’un quotidien et ses accidents grands ou petits qui le jalonnent : Les grandes batailles, les pratiques funéraires ou guerrières, les régimes alimentaires et les savoirs techniques et artistiques qui forment la constellation de fonctionnement de la vie humaine. Le contexte de la découverte archéologique est aussi précieux que l’objet trouvé pour en retracer le parcours, la signification, bref pour établir des hypothèses fructueuses et lui donner le sens. 

L'archéologie et ses enjeux, méconnus et sous-estimés

Jean-Paul Demoule milite pour une meilleure connaissance publique de l’archéologie et de ses résultats, d’une meilleure compréhension de ses besoins aussi. Car ses enjeux sont sous-estimés : les identités que se donne une nation passent aussi bien par la composition de l’ADN pour comprendre les migrations qui la composent, ou encore pour mettre en histoire l’obsession de la bataille d’Alesia, mais aussi pour exhumer ceux qui n’apparaissent pas dans les textes comme le lapis lazuli retrouvé dans le tartre dentaire d’une femme, témoignage de son activité au sein d’un atelier d’enluminure médiévale. La diversité des trésor convoqués par l’archéologue plaide également pour un musée d’archéologie nationale qui sortirait de la valorisation exclusive d’une vision exotique de l’intérêt du public pour l’archéologie grecque, ou plus lointaine, pour affirmer sa valeur. Un musée qui raconterait par l’archéologie l’histoire qui est arrivée près de chez vous aussi. 

par Anaïs Kien

Pour plus d'informations : l'article "A la poursuite de l’Arche d’alliance, coffre mythique disparu depuis la nuit des temps" par Raphaëlle Rérolle, publié le 30 septembre 2019, dans Le Monde.

Sons diffusés : 

  • Extrait du film Indiana Jones et les aventuriers de l’arche perdue de Steven Spielberg 
  • Au pays des incas, réalisateur Robert Oelbermann, ORTF, 27/10/1950
  • Jean-Paul Demoule, France 3 Bourgogne-Franche-Comté, 09/04/2019
Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......